image

Lynette Yiadom-Boakye

Née en 1977, à Londres (Royaume-Uni)

 

Lynette Yiadom-Boakye est née à Londres de parents natifs du Ghana. Formée à la Royal Academy School, l’artiste se consacre à la peinture depuis 2006. 

Sa manière est ancrée dans les premiers moments de la modernité. Degas, Manet, Walter Sickert sont des influences revendiquées. « Je n’étais pas intimidée par ces peintres. Cela a rendu les choses plus simples. J’avais tant à voir et à apprendre d’eux. » Elle peint uniquement des portraits ou plutôt des « suggestions de personnes ». Ses sujets sont des fictions rédigées avec un pinceau par une peintre qui écrit également. Dans l’atelier, elle s’invente une communauté de souvenirs et de vœux. Ses créations apparaissent comme des personnages d’un dialogue silencieux (les deux hommes du diptyque de Pale for the rapture, 2016) ou la mémoire inventée d’un instant suspendu (All Manner of Comforts, 2016). La plupart de ses personnages sont noirs : « Ce serait beaucoup plus étrange, je crois, si [mes] sujets étaient Blancs. Après tout, j’ai été élevée par des Noirs [...]. Pour moi, ce sentiment d’une sorte de normalité n’est pas nécessairement une célébration, c’est davantage une conception générale de la normalité. C’est un geste politique. Nous sommes habitués à regarder des portraits de Blancs dans la peinture. »

Sélection bibliographique

Bradley, Rizwana, « The Quiet Bohemia of Lynette Yiadom-Boakye's Paintings = Die ruhige Boheme der Gemälde von Lynette Yiadom-Boakye », Parkett, n° 99, p. 58-73, 2017, 12 p.

Gad, Amira. Lynette Yiadom-Boakye : verses after dusk, [Exhibition,Serpentine Gallery, London, June 2 - September 13, 2015]. London : König Books, 2015.

Cooke, Rachel, « Lynette Yiadom-Boakye : artist in search of the mystery figure », theguardian.com/artanddesign/2015/may/31/lynette-yiadom-boakye-painter-out-of-time-and-space, [consulté le 21 mars 2017], 31/05/2015, 4 p.

Hirsch, Faye, « The Portraitist », The New York Times, 28/06/2015, 1 p.

Higgie, Jennifer, « A Life in a Day : The fictitious portraits of Lynette Yiadom-Boakye », Frieze, n° 146, couverture et p. 86-91, avril 2012, 7 p.

***   Ouvrages disponibles au Centre de Ressources   ***

Partager cet artiste