image

© G.R. Christmas, courtesy Pace Gallery

Zhang Xiaogang

Né en 1958, à Kunming (Chine)

Vit et travaille à Pékin (Chine)

Ayant grandi à l’époque de la Révolution culturelle, Zhang Xiaogang explore les thèmes de la mémoire et de l’identité individuelle dans le contexte du collectivisme chinois. 

Après des débuts marqués par un style expressionniste et une iconographie surréaliste, il entame en 1993 une série de portraits : Bloodline – A Big Family qui assure sa reconnaissance sur la scène internationale. Inspiré de photographies de famille de l’ère maoïste, ces portraits aux tonalités grises présentent des individus en costume, aux visages similaires et impassibles, aux contours floutés et au grands yeux embués. Des fils rouges symbolisant les liens du sang et l’appartenance à la « grande famille chinoise » relient les personnages, tandis que de légères variations de coiffure et des taches de couleurs sur leurs visages se font l’écho de singularités et de blessures intérieures. Sa vision mélancolique du monde s’étend par la suite à des paysages et des peintures d’objets dans la série Amnesia and Remembrance.

Sélection bibliographique

Fineberg, Jonathan David ; Xu, Gary G. Zhang Xiaogang : disquieting memories. New York : Phaidon Press Limited, 2015.

Zhang Xiaogang, William Yang. The China project : three decades, the contemporary Chinese collection : Zhang Xiaogang, shadows in the soul : William Yang, life lines. Australie : Queensland Art Gallery, 2009.

Pietrantonio, Giacinto Di ; Huang Zhuan ; Battiston, Eleonora... [et al.]. Zhang Xiaogang. Milano : Electa, 2008. 

***   Ouvrages disponibles au Centre de Ressources   ***

Partager cet artiste