[Homme qui pointe], 1951
  • © Photo Fondation Louis Vuitton / Marc

    Domage © Succession Alberto Giacometti

"Homme et arbre" (1951) et "Homme qui pointe" (1951), deux œuvres sur papier - l’un en couleur, l’autre en noir et blanc - illustrent l’importance de la figure de “l’homme qui marche” dans l’œuvre d’Alberto Giacometti. 

Le dessin joue un rôle essentiel dans les recherches de l'artiste. Par le trait, il saisit la position des corps dans l’espace, une présence précaire et fragile autant que dense et tangible. Ce n’est ni l’apparence ni la masse physique qui semble l’intéresser, mais un état, une vibration, une intensité que l’esprit produirait et dont le regard, la silhouette ou le geste sont les vecteurs.