Cloud Paintings, 1992
  • © Fondation Louis Vuitton / Martin

    Argyroglo © The Estate of Sigmar Polke, Cologne /

    Adagp

Les "Cloud Paintings" (1992-2009) associent quatre grandes peintures – de format identique, presque monochromes, sur toile de soie semi-transparente laissant visible la structure des châssis – à une météorite. 

Vieille de quatre milliards d’années, celle-ci est la troisième plus importante trouvée sur le site de Sikhote Alin, en Sibérie, après une chute météoritique en février 1947. Cet objet extraterrestre, posé sur un socle, est un témoignage concret de la dimension cosmique inhérente à l’ensemble dont se dégage une atmosphère éthérée et immatérielle. En l’associant à des peintures à la tonalité or, figurant des fragments de nuages dans des variations subtiles, du transparent au translucide et à l’opaque, Sigmar Polke montre ici dans toute son envergure la vocation de la peinture à être comprise comme une expérience à la fois physique et métaphysique.