Einzelgänger III, 2003
  • © Fondation Louis Vuitton / Marc

    Domage © Wolfgang Tillmans

La série "Einzelgänger" (2003) a été créée en chambre noire par exposition du papier photographique à des sources de lumière avant qu’il ne soit développé. 

Les images obtenues laissent entrevoir des liquides, des cheveux, des organes internes du corps ou des visions sub-aquatiques - bien qu’aucun liquide n’ait été utilisé pour les fabriquer. Ces effets ont été réalisés à la main, à sec, les marques imprimées reproduisent littéralement les mouvements de l’artiste. Bien qu’à première vue ces œuvres ne semblent pas être des photographies, les lignes abstraites en tant qu’index et traces soulignent la nature photographique du processus, qu’un appareil photo soit utilisé ou non. Par ailleurs, ces images ne relèvent pas d’une démarche automatique mais intègrent le toucher, en témoignant de la présence physique de l’artiste. Wolfgang Tillmans commence à montrer des abstractions à partir de 1998, il ne les considère pas comme une rupture mais comme une pause dans l'obligation de représenter.