Extended Lullaby, 1994
  • © The John Cage Trust - Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Conçue dès 1986, "Extended Lullaby" fut réalisée après la mort de l’artiste en 1994, selon ses instructions précises, en réponse à l’invitation à participer à l’exposition The Music Box Project (The Equitable Gallery, New York, 1994). 

Réalisé en collaboration avec l’horloger suisse Reuge, elle se compose de douze boites à musique, enchâssées dans un cylindre en verre acrylique transparent, faisant office de caisse de résonance et laissant volontairement visible le mécanisme. La bande-son est composée à partir de fragments de la partition Vexations (1893) d’Erik Satie. Admirateur du compositeur français qu’il considère comme une référence et une source d’inspiration permanente, John Cage a extrait des notes de cette composition emblématique selon des opérations liées au hasard par l’intermediaire du I Ching ou « Livre des changements », un ancien manuel chinois de divination. Ensemble ou séparément, chaque boite à musique peut être actionnée par le spectateur, lequel produit ainsi une composition unique et aléatoire.