Genesis [Je n'isi isi] II, 2016
  • Kudzanai Chiurai. Genesis [Je n'isi isi] II. 2016

    Encres pigmentaires sur papier photographique. 130 x 140 cm

    Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

    © Kudzanai Chiurai © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

  • Œuvres de Kudzanai Chiurai

    vue d’installation exposition « Art/Afrique, le nouvel atelier », galerie 9

    Fondation Louis Vuitton, Paris, du 26 avril au 28 août 2017

    © Kudzanai Chiurai © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

  • Œuvres de Kudzanai Chiurai

    vue d’installation exposition « Art/Afrique, le nouvel atelier », galerie 9

    Fondation Louis Vuitton, Paris, du 26 avril au 28 août 2017

    © Kudzanai Chiurai © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

  • Œuvres de Kudzanai Chiurai

    vue d’installation exposition « Art/Afrique, le nouvel atelier », galerie 9

    Fondation Louis Vuitton, Paris, du 26 avril au 28 août 2017

    © Kudzanai Chiurai © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

  • Kudzanai Chiurai et David Goldblatt

    vue d’installation exposition « Art/Afrique, le nouvel atelier », galerie 9

    Fondation Louis Vuitton, Paris, du 26 avril au 28 août 2017

    © Kudzanai Chiurai © David Goldblatt. Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Dans la série Genesis [Je n’isi isi], Kudzanai Chiurai met en scène l’épopée de David Livingstone (1813-1873) en Afrique. 

Médecin et missionnaire, l’explorateur a mené plusieurs missions pour le compte de l’Empire britannique, ouvrant la route à la colonisation, au commerce, tout en prêchant et en combattant l’esclavage. L’artiste adopte ici une perspective différente : il propose, non sans ironie, un point de vue « africain » sur l’aventure de Livingstone. Ce dernier évolue dans des décors éclectiques, volontairement truffés d’anachronismes qui empruntent au decorum colonial et au style victorien. Livingstone n’est plus un explorateur défrichant un territoire, il est reçu pour le thé par une dignitaire, probable dirigeante d’une société matriarcale inventée.