Grau (334-3), 1973
  • © Gerhard Richter - Fondation Louis Vuitton / Martin Argyroglo

La série "Grau" (2006) est une suite de tableau dans laquelle la peinture est irrégulièrement étendue, soit sur un support de papier soit sur un support d’aluminium. 

Le gris est l’une des couleurs les plus systématiquement explorées par Gerhard Richter, d’abord dans les tableaux inspirés par des photographies noir et blanc, puis, dès 1966, dans des compositions en forme de grilles où se juxtaposent différentes nuances. À partir de 1973, les effets de surface modulent subtilement de grandes toiles monochromes où le gris, somme de toutes les couleurs, est l’expression du « neutre », sans intention, ni programme, une distance alors revendiqué par l’artiste.

Gerhard Richter

Né en 1932, à Dresde (Allemagne)
Vit et travaille à Cologne (Allemagne)

D'abord héritier de la tradition académique enseignée aux Beaux-Arts de Dresde (alors en Allemagne de l’Est), Gerhard Richter s’est emparé de la photographie dès le début des années 1960 pour construire, dans la lignée du « réalisme capitaliste » de ses premières expositions, une réflexion sur la peinture et la finalité de l’art. 

En savoir plus sur l'artiste