Grau (899-1), 2006
  • © Gerhard Richter - Fondation Louis Vuitton / Martin Argyroglo

La série "Grau" (2006) est une suite de tableau dans laquelle la peinture est irrégulièrement étendue, soit sur un support de papier soit sur un support d’aluminium. 

Ce qui signifie que les couleurs du fond percent sous cette étendue. Cela suffit à éloigner radicalement son propos de la problématique du monochrome. Selon le support et l’intensité de l’huile, la peinture glisse ou s’accroche, ondule ou s’empâte, se fige ou se répand en coulures. Le gris, couleur inexpressive, de recouvrement revient fréquemment dans le travail de Richter depuis le milieu des années 1960.