Green Relief, 2009
  • © Ellsworth Kelly. Photo Fondation Louis

    Vuitton / Marc Domage

Se retrouve dans "Green Relief" (2009), peinture en léger relief composé par la jonction de deux monochromes, un chromatisme dont Kelly ne s’est jamais départi, à la fois direct et persuasif, mais rendu tout aussi subtilement vibratoire par le contraste avec la toile blanche au-devant de laquelle les couleurs s’enlèvent.