L'Arc de saint Gilles, 2015
  • © ADAGP, Paris, 2016 pour l'oeuvre de

    l'artiste. Photo Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

  • © Ai Weiwei pour l’oeuvre de l’artiste ©

    ADAGP, Paris, 2016 pour les oeuvres de Huang Yong

    Ping. Photo Fondation Louis Vuitton / Martin Argyroglo

  • © ADAGP, Paris, 2016 pour l'oeuvre de

    l'artiste. Photo Fondation Louis Vuitton / Martin Argyroglo

"L’Arc de saint Gilles" (2015) s’inspire de la légende de Gilles l’Ermite, qui vivant dans le Sud de la France au VIIe siècle entouré de bêtes sauvages sauva une biche de la flèche du roi Flavius. 

Dans la légende, la main du saint fut transpercée par une flèche ; dans l’œuvre de Huang Yong Ping, la biche est divisée en deux par l’arc, laissant voir le creux de son corps recouvert d’or et conférant au sujet une qualité quasi mystique. Cette œuvre privilégie une vision apaisée où la force du spirituel l’emporte sur le chaos et traduit l’intérêt de l’artiste pour le miracle et la magie.
Interview de l'artiste.
Huang Yong Ping parle de lui-même, de sa vie d'artiste, de ses principales inspirations et de la Chine.
04:03

Huang Yong Ping

Né en 1954, à Xiamen (Chine)
Vit et travaille à Ivry-sur-Seine (France)

Figure majeure de l’avant-garde chinoise, fondateur du mouvement Xiamen Dada en 1986, Huang Yong Ping est révélé sur la scène internationale lors de l’exposition « Magiciens de la Terre » en 1989 à Paris. 

En savoir plus sur l'artiste
Interview de Philip Tinari

Philip Tinari, directeur du UCCA de Pékin, parle de l'artiste Huang Yong Ping et de son travail.

Montage d'exposition

Time-lapse du montage des oeuvres de Huang Yong Ping dans la galerie 10.