La Marche turque, 2006
  • © Ziad Antar - Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Film noir et blanc, réalisé en vue plongeante sur les mains de la pianiste Matea Maras, "La Marche turque" (2006) est une interprétation libre de la musique de Mozart sur un piano aux cordes préalablement bloquées. 

Seul le bruit des doigts sur les touches résonne avec intensité. En privant cette composition de sa mélodie, Ziad Antar révèle la structure de cette œuvre emblématique inspirée par le style musical des janissaires, ce corps d’élite de l’infanterie de l’Empire ottoman. Ce choix d’une œuvre composée à l’époque où l’Autriche reprit la Hongrie à l’Empire ottoman renvoie aux situations de conflit souvent évoquées dans ses œuvres.