Lillie, 2012
  • © Fondation Louis Vuitton / Marc

    Domage © Adagp

Dans l’œuvre de Thomas Schütte, l’aquarelle possède une place singulière : elle se révèle comme un exercice léger et intimiste – à l’instar des gammes qu’effectue le musicien ou de la tenue d’un journal pour l’écrivain.

Autoportraits, portraits d’amis, animaux, fleurs, fruits, objets courants en sont les thèmes privilégiés. Le motif floral est ici traité selon le registre de la vanité ou de la nature morte au travers de simples fleurs posées sur la surface de la feuille, comme déposées sur une tombe. Cette ode presque romantique à la nature, renvoie avec sensibilité au passage du temps.