Other Faces, 2011
  • William Kentridge

    Other Faces

    2011. Film HD, 9 min. 45 s.

    Montage : Catherine Meyburgh. Musique et design sonore : Philip Miller. Voix : Ann Masina and Bham Ntabeni. Mixage : Wilbert Schubel and Gavan Eckhart

    Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

    © William Kentridge © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

  • William Kentridge

    Other Faces

    2011. Film HD, 9 min. 45 s.

    Montage : Catherine Meyburgh. Musique et design sonore : Philip Miller. Voix : Ann Masina and Bham Ntabeni. Mixage : Wilbert Schubel and Gavan Eckhart

    Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

    © William Kentridge © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

  • William Kentridge

    Other Faces

    2011. Film HD, 9 min. 45 s.

    Montage : Catherine Meyburgh. Musique et design sonore : Philip Miller. Voix : Ann Masina and Bham Ntabeni. Mixage : Wilbert Schubel and Gavan Eckhart

    Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

    © William Kentridge © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

  • William Kentridge

    Other Faces

    2011. Film HD, 9 min. 45 s.

    Montage : Catherine Meyburgh. Musique et design sonore : Philip Miller. Voix : Ann Masina and Bham Ntabeni. Mixage : Wilbert Schubel and Gavan Eckhart

    Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

    © William Kentridge © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

  • William Kentridge

    Other Faces

    2011. Film HD, 9 min. 45 s.

    Montage : Catherine Meyburgh. Musique et design sonore : Philip Miller. Voix : Ann Masina and Bham Ntabeni. Mixage : Wilbert Schubel and Gavan Eckhart

    Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

    © William Kentridge © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Other Faces prolonge la série des 9 Drawings for projection commencée en 1989 par William Kentridge et achevée en 2005. 

En nouant fiction, actualité et introspection, il y révèle ses propres sentiments et sa biographie par bribes, parfois à travers les personnages récurrents de Soho Eckstein et de Felix Teitlebaum. Other faces se déroule dans les rues et les environs de Johannesburg, le décor privilégié de son œuvre. L'artiste y livre une histoire fragmentée où se mêlent faits, inventions et souvenirs personnels. Sa technique d’animation est semblable aux brumes de la mémoire : dessins et repentirs se chevauchent pour incarner avec justesse un récit dont les illusions se concluent par la chute d’un écran de projection.