Rejuvenator of The Astral Balance, 2000
  • © Adagp - Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Présent dans l’œuvre de Marina Abramović dès la fin des années 1960, le son intervient notamment via l’utilisation du métronome. 

Composée de métronomes et de chaises longues, l’installation Rejuvenator of the astral balance (2000) affirme la présence physique du son et l’intérêt de l’artiste pour les postures élémentaires du corps humain – ici, s’asseoir. Invité à prendre place sur un transat, le visiteur fait face à l’un des métronomes, dans un temps long – 45 minutes, selon le désir de l’artiste –, les yeux fermés, entrant dans une méditation destinée à renouveler son contact avec les énergies cosmiques, loin des turbulences du quotidien.