Seestück (leicht bewölkt), 1969
  • © Gerhard Richter - Fondation Louis Vuitton / Martin Argyroglo

De facture lisse, "Seestück (Leicht bewölkt)" (1969) appartient à un groupe de marines où Gerhard Richter reconsidère la peinture romantique, en particulier l’œuvre de Caspar David Friedrich. 

Désertée, cette représentation d’un horizon inatteignable crée un effet de sublime en même temps qu’elle suscite un sentiment d’incomplétude et d’absence.