Self-Portrait, 1964
  • © The Andy Warhol Foundation for the

    Visual Arts, Inc. / Adagp, Paris 2015 - Fondation Louis Vuitton / Martin Argyroglo

"Self-Portrait" (1963-1964) appartient à la première série d’autoportraits que la collectionneuse Florence Barron commande à Warhol en 1963, à partir de clichés de photomaton, vraisemblablement ceux produits par la machine d’un centre commercial new-yorkais situé entre Broadway et la 47e rue.

La série originale comporte quatre photographies en buste différentes, qu'il agrandit et sérigraphie sur des toiles de même format avec des variations de couleur de fond (bleu, vert, rouge, rose, violet). Dissimulé derrière des lunettes noires et un imperméable, Warhol défait le nœud de sa cravate et penche la tête d’un air désinvolte. Il pose comme les célébrités qu’il commence à fréquenter et joue un personnage de mauvais garçon à mi-chemin entre le dandy et le fugitif. Les lunettes de soleil annoncent les accessoires (perruque), les ombres et les différentes techniques graphiques (camouflage, négatif-positif, dédoublement, effet miroir) que l’artiste ajoute afin de brouiller la lisibilité de son visage.