Conférences dansées - Nicolas Le Riche : Le Faune et moi

"Une après-midi..."

SAMEDI 26 NOVEMBRE 2016, DIMANCHE 08 ET SAMEDI 14 JANVIER 2017, 15h

- 26 novembre 2016, 15h

- 8 janvier 2017, 15h

- 14 janvier 2017, 15h

 

Avec :

Nicolas Le Riche, danseur, chorégraphe, directeur artistique

Eric Génovèse, sociétaire de la Comédie Française

Clairemarie Osta, danseuse

Jesse Lyon, danseur (26 novembre) - Robin Chaput, danseur (8 et 14 janvier)

Fleur Grüneissen, flûte

Shinichi Inoguchi, piano

 

Imaginé par Nicolas Le Riche, "Le Faune et moi" est un récit dansé autour de "L’Après-midi d’un Faune" créé en 1912 par Vaslav Nijinski sur une lecture d’Éric Génovèse de la Comédie Française mise en musique. En regard Nicolas Le Riche se fait chorégraphe et dirige Clairemarie Osta dans une variation magnifiée du ballet qui dialogue à distance avec le mythe de Nijinski.

 

De la transmission à la création, Nicolas Le Riche fait de ce rendez-vous un hommage enchanté au "Faune" originel.

TARIFS

Nicolas Le Riche 

Danseur, chorégraphe, directeur artistique

 

Nicolas Le Riche commence la danse avec Pierre Schwartz à Pontoise durant deux ans. Il entre à l’École de danse du Ballet de l’Opéra national de Paris, où il étudie pendant six années sous la direction de Claude Bessy. Il entre ensuite dans le Ballet de l’Opéra national de Paris où il gravit tous les échelons par concours : Quadrille en 1988, Choryphée en 1989 (1er au concours), Sujet en 1990 (1er au concours), 1er danseur en 1991 (1er au concours).

Il est nommé Danseur Étoile en 1993. Danseur de l’ouverture, il travaille avec les plus grands Maîtres classiques ainsi que les grands créateurs contemporains à l’Opéra de Paris et dans les plus grandes maisons d’Opéra du monde (Royal Opera House, Bolshoï, Kirov, Scala de Milan, Royal Danish Ballet, New York City Ballet...)

 

Répertoire Classique (les rôles d’Étoiles uniquement)

"Giselle" (Coralli-Perrot), "Le Lac des Cygnes", "La Belle au bois dormant", "Raymonda", "La Bayadère", "Roméo et Juliette", "Casse-Noisette", "Don Quichotte" (Noureev), "La Sylphide" (Lacotte), "La Fille mal Gardée" (Ashton), "Napoli" (Bournonville), "Le Spectre de la Rose" (Fokine), "l’Après-midi d’un Faune", "Till Eulenspiegel" (Nijinski), "Ivan le Terrible", "Spartacus" (Grigorovich), "Grand Pas Classique" (Gsvosky), "Études" (Lander), "Suite en Blanc", "Les Mirages", "L'envol d'Icare" (Lifar), "Le Train bleu" (Nijinska), "Petrouchka" (Fokine), "l’Histoire de Manon" (Mac Millan), "Eugène Onéguine" (Cranko), "Cendrillon" (Noureev), "Marguerite et Armand" (Ashton)...

 

Répertoire néo-Classique 

"Le Palais de Cristal", "Les Quatre Tempéraments", "Apollon Musagète", "Le Fils Prodigue", "Allegro Brillante", "Joyaux", "Agon" (Balanchine), "La IXème Symphonie", "L’Oiseau de Feu", "Le Boléro", "Serait-ce la Mort ?","Symphonie pour un homme seul" (Béjart), "Le Chant de la Terre" (MacMillan), "Dark Elegies", "Jardin aux Lilas" (Tudor), "Le Songe d’une nuit d’été", "Vaslaw", "Magnificat", "IIIème symphonie de Malher" (Neumeier), "Le Jeune homme et la Mort", "Les Forains", "Notre-Dame de Paris", "L’Arlésienne", "Carmen", "Le Rendez-vous"(Petit), "In the Night", "Glass Pieces", "Dances at the Gathering", "En Sol", "A suite of Dances", "The Four Seasons", "Afternoon of a Faun", "The Cage", "Other Dances" (Robbins), "Ancient Airs and Dances" (Tanner), "Sinfonietta" (Kylián)...

 

Répertoire contemporain et création

"Wuthering Heights", "Les Épousés" (Belarbi), "O zlozony / O composite" (Brown), "In the middle somewhat Elevated", "Rearray", "Pas./Parts." (Forsythe), "Giselle", "Appartement", "A sort of" (Ek), "Doux mensonges"(Kylián), "Attentat Poétique" (Larrieu), "Ein Herz" (Morrris), "Amoveo" (Millepied), "Sylvia" (Neumeier), "L’Allegro", "Il Penseroso ed il Moderato" (Orlin), "Voilà c’est ça" (Ullate), "Camera Obscura", "Le Guépard", "Clavigo" (Petit), "Casanova", "Siddharta" (Preljocaj), "Le Martyre de Saint-Sébastien" (Wilson), "14th July" (Belingard), "Life" (Le Riche), "Arastre", "Rouge Poisson", "Le Carnaval des Animaux" (Darde), "As time goes by" (Tharp)...

 

Les chorégraphes qui créent pour Nicolas Le Riche

Mats Ek, Jiri Kylián, William Forsythe, Daniel Larrieu, Robyn Orlin, Kader Belarbi, Marie-Claude Pietragalla, Roland Petit, Angelin Preljocaj, Benjamin Millepied, Trisha Brown, John Neumeier, Rudolf Noureev, Russel Maliphant, Jérémie Bélingard, Pierre Darde, Twyla Tharp, Victor Ullate...

 

Filmographie

Il apparaît dans plusieurs films, dont : "Narta" (spot publicitaire, 1989), "Nicolas Le Riche" (de Jérôme Laperrousaz, 1998), "Tout près des Étoiles" (Nils Tavernier, 2000),  "Aurore"  (Nils Tavernier, 2006), "Place Stanislas" (Jérôme Laperrousaz, 2000), "Sur le Fil" (Françoise Ha Van Kern, 2009), "Le Scaphandre et le Papillon" (Julian Schnabel, 2007), "Un baiser papillon" (Karine Silla-Perez, 2011).

image

© DR

Éric Genovese

 

Comédien, sociétaire de la Comédie Française.

 

Après être sorti du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Eric Gènovèse est engagé à la Comédie Française en 1993 et en est nommé le 499ème sociétaire en 1998. Il mène en parallèle trois activités : comédien, récitant dans des ouvrages musicaux, et metteur en scène au théâtre et à l’opéra.

 

En tant que comédien, il se voit proposer immédiatement des rôles majeurs dans des productions remarquées ; il joue ainsi Pasolini et aborde Corneille (Cléandre de "La Place Royale" et Ptolomée de "La Mort de Pompée") mis en scène par Brigitte Jaques-Wajeman et Stanislas Nordey. En 1993, année de son entrée à la Comédie-Française, il est Louis Laine dans "L’Échange" de Claudel à la Comédie de Genève. Depuis, il interprète au Théâtre Français les grands rôles du répertoire classique et contemporain sous la direction de metteurs en scène comme Youssef Chahine, Jorge Lavelli, Georges Lavaudant, Roger Planchon, Daniel Mesguich, Anatoly Vassiliev, Lukas Hemleb, Joël Jouanneau, Jean-Luc Boutté, Denis Podalydès, Andrei Serban, Robert Wilson, Alain Françon, Eric Ruf entre autres...

 

Son répertoire comprend des auteurs aussi divers que Shakespeare ("Hamlet" et "La Tempête"), Molière évidemment (Cléante de "L’Avare", Covielle du "Bourgeois Gentilhomme", le rôle-titre du "Tartuffe", Philinte du "Misanthrope", "Amphytrion"…), les tragiques, Racine (Hippolyte et Theramène de "Phèdre", Oreste d’"Andromaque" et Xipharès de "Mithridate"), Corneille encore ("Tite et Bérénice", "Clitandre"), mais aussi Feydeau, Rostand, Duras, Tony Kushner, Copi, Lars Noren, La Fontaine, Tchekov, Edward Bond ou Victor Hugo... On l’a vu au cinéma et à la télévision sous la direction de James Ivory, Benoît Jacquot, Gérard Vergez entre autres.

 

Actuellement, Il joue salle Richelieu "Les Damnés" d'après Visconti dans une mise en scène d'Ivo van Hove et en alternance, "Le Misanthrope" mis en scène par Clément Hervieu-Leger. Bientôt "La Règle du Jeu" de Renoir mis en scène par Christiane Jattahy.

 

Son activité musicale, née d’un apprentissage du piano dès l’enfance, se concrétise par une intense participation en tant que narrateur lors de concerts ou des versions scéniques d’œuvres comme "Le Lélio" de Berlioz, "Le Martyre de Saint Sébastien" de Debussy, "Le Roi David" de Honegger, "L’Histoire du Soldat" de Stravinsky,"Le Serment de Tansman" (enregistré pour Harmonia Mundi), "L’Histoire de Babar" de Poulenc, "Pierre et le Loup" de Prokofiev, "L’Enlèvement au Sérail" de Mozart (Bassa Sélim), "Hydrogen Jukebox" de Philip Glass, "The Young Person’s Guide to an Orchestra" de Britten, "Peer Gynt" de Grieg… avec les Orchestres Philharmoniques de Radio-France, du Luxembourg, de Lorraine, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre National de France, à l’Opéra de Rome, Salle Gaveau, au Capitole de Toulouse et au Théâtre des Champs Elysées.

Avec le Saito Kinen Orchestra, le New York Philharmonic Orchestra, l'Orchestre de Paris sous la direction notamment de Kurt Masur, John Nelson, Emmanuel Krivine, Alain Altinoglu, Jean-Christophe Spinosi, Vladimir Cosma, Pascal Rophé, Kazuki Yamada ou en formation chambriste avec le Trio Wanderer, Gordan Nikolitch, Claire Désert, Muza Rubackyté ou encore avec le baryton Matthias Goerne.

Au cours de l’été 2012, il fait ses débuts au japon dans "Jeanne d’Arc au Bûcher" d’Honegger (Frère Dominique), production reprise les saisons suivantes à l’Opéra de Monte-Carlo, à la Halle au Grains de Toulouse, à la Philharmonie de Paris et au Lincoln Center de New York, sous la direction d'Alan Gilbert aux côtés de Marion Cotillard. 

 

Enseignant l’art dramatique en lycée et au Cours Florent, il signe sa première mise en scène, "Les Juives" de Robert Garnier au Théâtre du Marais en 2001. Il met en scène avec la collaboration de l’IRCAM "Le Privilège des Chemins" de Fernando Pessoa à la Comédie-Française en 2004 et met en scène la pièce "Erzulie Dahomey" de J.-R. Lemoine à la Comédie Française en 2012. L’Opéra de Bordeaux lui confie sa première mise en scène lyrique, "Rigoletto", en 2007. En début de saison 2008-2009, il met en scène "Così fan tutte" au Théâtre des Champs Elysées repris en avril 2012. Il est réinvité par l’Opéra National de Bordeaux pour mettre en scène l’opéra "l’Ecole des Femmes" de Rolf Liebermann lors de la saison 2010-2011, et met en scène Anna Bolena de Donizetti à la Staatsoper de Vienne (Netrebko, Garanca, D’Archangelo, direction Pido).

 

Eric Génovèse est Chevalier dans l’Ordre des Arts et Lettres.

image

© Marco Borggreve

Clairemarie Osta

 

Danseuse

 

Premier prix du Conservatoire régional de Nice, championne de France de claquettes, Clairemarie Osta obtient le premier prix du Conservatoire Supérieur de Paris. 

Elle intègre l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris en 1987 puis le corps de ballet en 1988. Nommée Danseuse Étoile en 2002, elle a travaillé avec Rudolf Noureev, Carolyn Carlson, John Neumeier, Jiri Kylian ou encore Jerome Robbins. 

 

De nombreux chorégraphes ont créé pour elle. Roland Petit lui crée le rôle de Marie dans "Clavigo", Angelin Preljocaj le rôle de l'éveil dans "Siddhartha", Benjamin Millepied "Amoveo", Mats Ek "Appartement", William Forsythe "Pas Parts", pour JC Gallotta elle sera la fiancée de Nosferatu et la Lune du "Caligula" de Nicolas Le Riche. 

En 2008, elle est Anaïs Nin dans le court-métrage de Clara Ballatore "Anaïs rushes". 

En 2012, un documentaire intitulé "Les Adieux" retrace son dernier rôle sur la scène de l’Opéra de Paris dans "L’histoire de Manon" de Kenneth McMillan. 

En 2013, Clairemarie Osta est nommée directrice des études chorégraphiques au CNSMD de Paris. 

En 2014, elle danse "M. & Mme Rêve" de Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault et sillonne la France avec le spectacle "Itinérances" dirigé par Nicolas Le Riche.

Pour sa carte blanche, il crée pour elle au Théâtre des Champs-Elysées le solo "Une Après-midi..." sur la musique de Debussy et le duo "Odyssée" sur la musique d’Arvö Part qui fait l'objet d'un film court réalisé par Vincent Pérez sorti en 2016. 

En 2015, elle fonde avec Nicolas Le Riche LAAC - L’Atelier d’Art Chorégraphique au Théâtre des Champs-Elysées. 

Clairemarie Osta préside depuis 3 ans le jury du Concours Nijinski à Deauville et participe à celui de Lausanne et Tanzolymp à Berlin. 

En 2016, avec Nicolas Le Riche, elle  présente "PARA-ll-ELES", un spectacle poétique mis en musique par Matthieu Chedid au Théâtre des Champs-Elysées dans le cadre de "TranscenDances" et en tournée. 

 

Clairemarie Osta est chevalier dans l'ordre de la légion d'honneur et des arts et lettres.

image

© Francette Levieux

Jesse Lyon

 

Danseur

 

Jesse Lyon commence la danse à l'âge de 19 ans après une formation de gymnaste et des études de philosophie. Il se forme à l'ESDC Rosella Hightower sous la direction de Paola Cantalupo et à la Washington School of Ballet avec Kee-Juan Han. Il dansera ensuite avec le Washington Ballet, Richmond Ballet et le CCN de Nantes  Brumachon-Lamarche. Il a rejoint le LAAC sous la direction de Clairemarie Osta et Nicolas Le Riche au Théâtre des Champs Élysées en 2015.

image

© DR

Fleur Grüneissen

 

Flûte

 

Fleur Grüneissen étudie la flûte dès son plus jeune âge avec Chrystel Delaval au CNR de Lille.

En 2002, elle est admise au CNSM de Paris où elle obtient brillamment ses diplômes de flûte et piccolo dans la classe de Pierre Yves Artaud et Florence Souchard. Durant sa formation, elle bénéficie des conseils éclairés de musiciens de renom tels que Vicens Prats, Pierre Dumail, Michel Moraguès, Jens MacManama et David Walter. En 2004, elle obtient la bourse AIDA de l'Orchestre du Capitole de Toulouse, ce qui lui ouvre les portes des grands orchestres français et européens. Depuis elle a travaillé sous la direction de Kurt Masur, Christoph Eschenbach, Marc Albrecht, John Axelrod, Tugan Sokhiev, Maurizio Benini, Pierre Boulez...

Parallèlement, elle mène une carrière de chambriste et collabore avec un large panel de musiciens : Marielle Nordmann, François Salque, Lise Berthaud, Romain Descharmes, Pierre Fouchenneret, Eric Picard, Nicolas Bône, le quatuor Modigliani, Antoine Pierlot...

image

© DR

Shinichi Inoguchi

 

Piano

 

Shinichi Inoguchi est né en 1988 à Tokyo. Il commence ses études de piano à l'âge de 3 ans. Après avoir obtenu le diplôme de fin d’études supérieur au Lycée Supérieur de Musique de Université Musique de Tokyo, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) en 2008 dans la classe de Prof. Georges Pludermacher.

Depuis 1998, il a remporté plusieurs prix dans différents concours comme lauréat de 1er, 2ème, 3ème Prix et Prix Spécial, tels que le concours de "Kanagawa", le concours "Kitamoto-ville", le concours "Misato", le concours "Japan Junior classic music" etc...

En 2008, il a l’occasion de se produire en Récital au Tomono-Hall à Tokyo avec Jean-Michel Kim (pianiste). Depuis 2009, il donne de nombreux récitals et concerts à Paris, Tokyo, Hiroshima et, également, Châteauroux, Chartres, Kanagawa, etc... En 2010, il a donné des concerts à l'ambassade de Suisse, à l'espace Hattori de Paris et un récital à la Cité internationale des Arts de Paris. Il a été invité à se produire comme soliste au bicentenaire de la naissance de F.Chopin à Kyoto en 2010.

En 2011, il obtient le deuxième prix au Concours de Brest.

En 2012, invité avec Masahiro Shinba (ténor) et Chinatsu Saito (soprano) au Festival de Musique International de Kyoto, il s'est produit pour une série de concerts au Temple Kiyomizu, site du Patrimoine Mondial.

Il poursuit une carrière musicale de soliste, et aussi d’interprète de musique de chambre et d’accompagnement. Sa série de concerts avec flûte et violoncelle a été un véritable succès.

Il étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) en Master avec Prof. Frank Braley.

Son premier album "Impressions pour flûte et piano" est sorti en novembre 2012.

image

© DR