1867-1890 Après une enfance passée à Fontenay-aux-Roses, dans la propriété familiale du Grand-Lemps (Isère), et des études à Paris, Bonnard s’inscrit en 1887 à l’académie Julian. Il y rencontre Paul Sérusier, Maurice Denis, Henri-Gabriel Ibels, Paul Ranson. En 1888, Sérusier montreà ses amis une petite huile peinte à Pont-Aven « sous la direction de Gauguin », Le Talisman. Formation du groupe des nabis. En 1889, Bonnard est reçu à l’École des beaux-Arts, il y rencontre Ker-Xavier Roussel et Édouard Vuillard. Une exposition d’art japonais est organisée en 1890à l’École des beaux-arts.

1891 Expose au Salondes indépendants. Il y participera ensuite régulièrement.

1893 Rencontre Maria Boursin (Marthe de Méligny), qui devient son modèle.

1894 Dessine l’affiche de la Revue blanche. Se lie avec son directeur, Thadée Natanson et son épouse Misia (née Marie Godebska), et avec Odilon Redon.

1896 Première exposition chez Durand-Ruel. Participe au Salon de la Libre-Esthétique à Bruxelles, il y exposera par la suite régulièrement. Première représentation d’Ubu Roi d’Alfred Jarry, musique de Claude Terrasse, décors et masques de Bonnard, Sérusier, Toulouse-Lautrec, Vuillard, Ranson et Jarry.

1900-1902 Expose à la galerie Bernheim-Jeune aux côtés de Denis, Maillol, Ranson, Roussel, Vallotton et Vuillard.

1903 Participe à la XVIe Sécession de Vienne. Expose trois tableaux au Salon d’automne, il y participera ensuite régulièrement.

1906 Participe à la XIe Sécession de Berlin. Première exposition personnelle chez Bernheim-Jeune.Commence quatre panneaux décoratifs pour Misia Edwards (auparavant Misia Natanson).Léo Stein et sa soeur Gertrude Stein présenté dans leur appartement de la rue de Fleurus.

1907 S’installe à Vernouillet.

1908 Présent au premier Salon de la Toison d’or à la galerie Tretiakov de Moscou.Ses lithographies pour le Daphnis et Chloé de Longus sont présentées à la XVIe Sécession de Berlin.

1909 Premier long séjour dans le Midi, à Saint-Tropezoù il retrouve Henri Manguin. Rend visite à Matisse à Paris où il découvre La Danse.

1910 Commande d’Ivan Morozov d’un décor pour le palier du grand escalier de son domicile moscovite. Le triptyque Méditerranée sera mis en place après sa présentation au Salon d’automne de 1911.Participe au Sonderbund Westdeutscher Künstler à Düsseldorf, et à la XXIe Sécession de Berlin.

1911-1912 Séjours dans le Midi (Saint-Tropez, Grasse…).En 1911, Arthur et Hedy Hahnloser présentent les Bonnard de leur collection lors de l’exposition « Kunstwerke aus Winterthur, Privatbesitz ».

1913-1917 Travaille à Saint-Germain-en-Laye, Vernon et dans le Midi. Participe à des expositions en 1914, Kunsthalle de Brême, à la Sécession de Berlin.En 1917, exposition particulière chez Bernheim-Jeune. Achève, en 1917, L’Été pour la résidence des Hahnloser à Winterthour.

1919 Publication de deux études importantes sur Bonnard, de François Fosca et Léon Werth.Mort de la mère de l’artiste.

1922-1923 Séjourne au Cannet,puis à Vernon.Voyage à Rome en 1921 avec Renée Monchaty.Est représenté, en 1922, par Le Sommeil à la XIIIe Exposition internationale de Venise.Commence en 1923 une série de nus (Nu rose à la baignoire, Grand Nu à la baignoire…)

1924-1925 En 1924, rétrospective à la galerie Druet (soixante-huit tableaux).Participation, en 1925,aux expositions organisées par Bernheim-Jeune (à l’Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes, et à la galerie).Épouse Marthe. Suicide de Renée Monchaty.

1926-1927 Acquiert une maison au Cannet « Le Bosquet », il s’y installera l’année suivante.Commence les grands paysages (Paysage du Cannet…).Se rend aux États-Unis (Pittsburgh, Philadelphie, Chicago, Washington – où il rencontre ses collectionneurs Duncanet Marjorie Phillips –, New York). Expositions chez Bernheim-Jeune.

1928-1929 Première grande exposition personnelle à New York en 1928, chez de Hauke. Peint la Terrasse de Vernon, Paysage du Cannet, Nu debout…Séjours au Cannet,à Grasse, Grenoble, Vernon…

1930 Exposition « Painting in Paris » au Museum of Modern Art de New York. Exposition « Art français moderne » à la Royal Academy de Bristol.

1932 Grande exposition « Bonnard et Vuillard » au Kunsthaus de Zurich.

1935 Participe à l’exposition « Artistes de Paris » au Palais des beaux-arts de Bruxelles. Présente au Salon d’automne sa Grande Salle à manger sur le jardin.

1936 Participe au Salon des indépendants, à l’exposition « Peintres de la Revue blanche ».

1937 Exposition « Les maîtres de l’art indépendants 1895-1937 » au Petit Palais, dans le cadrede l’Exposition internationale des arts et des techniques dans la vie moderne. Bonnard y présente trente-trois tableaux.Travaille à La Grande Baignoire.

1938 Exposition Bonnard et Vuillard, The Arts Institute of Chicago.

1939-1941 Correspondance avec Matisse.Mort de Vuillard. Première esquisse pour le Nu sombre, dont le modèle est Dina Vierny.

1942-1944 Mort de Marthe Bonnard en 1942.Exposition « Bonnard-Vuillard » chez Rosenberg à New York en 1943.

1946 Exposition particulière chez Bernheim-Jeune (trent-quatre peintures).Participe à l’exposition « Le noir est une couleur », à la galerie Aimé Maeght.

1947 Mort de Pierre Bonnardau Cannet.