1891-1892 À Paris. Abandonne le droit et s’inscrit à l’académie Julian, puis rejoint l’atelier de Gustave Moreau à l’École des beaux-arts.

1904 Été à Saint-Tropez, auprès de Signac et de Cross.

1905 Été à Collioure avec Derain. Au Salon d’automne, Matisse fait figure de chef de file dans la salle des « Fauves ».

1908 Première exposition aux États-Unis, chez Alfred Stieglitz (galerie 291). Publie Notes d’un peintre.

1909 Sergueï Chtchoukine lui commande deux panneaux.

1910 Exposés au Salon d’automne, La Danse (deuxième version) et La Musique  provoquent un scandale.

1911-1913 Voyage à Moscou chez Chtchoukine et son extraordinaire collection (trente-sept Matisse acquis avant 1914). Deux séjours au Maroc (hivers 1911-1912 et 1912-1913).

1914-1916 Travaille à Paris et à Issy (Les Marocains, La Leçon de piano).

1917 Départ pour Marseille en décembre, d’où il gagne Nice. Y travaillera désormais chaque hiver.

1921 Au printemps, Henriette Darricarrère commence à poser régulièrement : elle sera le modèle principal de la période des « Odalisques ».

1930 L’année de ses 60 ans, Matisse voyage : New York et Tahiti. De retour à l’automne, rencontre à Philadelphie le Dr Barnes, qui lui propose une commande, une grande décoration destinée à sa Fondation de Merion.

1931 Loue un garage pour travailler sur La Danse, sujet choisi pour la commande de Merion. Plusieurs rétrospectives importantes sont organisées à Paris, Bâle et New York.

1932 Printemps : il a terminé la première version de La Danse, mais s’aperçoit d’une erreur de dimensions. Entreprend une seconde version.

1933 Mai : à New York et Merion pour installer La Danse, qui l’a occupé près de trois ans.

1935 Février : Lydia Delectorskaya commence à poser pour lui. Il documente désormais les différents états de ses peintures.

1938 S’installe sur les hauteurs de Nice, dans un vaste appartement-atelier, au Regina.

1 941 Janvier : atteint d’un cancer, subit une lourde opération à Lyon, qui le sauve mais le laisse très fragile et semi-invalide.

1943 Fin juin, s’installe à Vence, dans la villa Le Rêve. Y vivra jusqu’en 1949. Automne : travaille sur les maquettes (en gouache découpée) du livre qui deviendra Jazz.

1945 Rétrospective au Salon d’automne.

1946 Série des « Intérieurs de Vence ». Réalisation du film de François Campaux, dont une séquence montre Matisse au travail.

1947 Parution de Jazz, édité par Tériade.

1948 Commence à travailler sur la Chapelle de Vence, d’abord sur les premières maquettes des vitraux.

1949 Début janvier, se réinstalle au Régina : les deux grands ateliers, à l’échelle de la Chapelle, lui permettent de progresser sur l’ensemble du projet.

1951 Consécration de la Chapelle. Novembre : rétrospective à New York, et parution de la monographie d’Alfred Barr Matisse: His Art and His Public.

1952 Printemps-été : travaille sur une série de très grandes gouaches découpées : La Tristesse du roi, La Perruche et la Sirène, La Piscine, et sur les « Nus bleus ».

1954 Meurt à Nice le 3 novembre 1954.