1865-1884 Après une enfance passée à Tyrvää, où son père fonde un cabinet d’avocats, et des études à Helsinki, Axel Waldemar Gallén suit, de 1978 à 1884, une formation de dessin et de dessin industriel dans différents établissements.

1884-1888 Reçoit une bourse du Sénat, voyage à Paris où il s’inscrit à l’académie Julian (il y restera jusqu’en 1889). Étudie auprès de Bouguereau, de Cormon.Peint des scènes de genre de la bohème parisienne, commence en 1888 le triptyque sur le mythe d’Aino inspiré de l’épopée finnoisele Kalevala.

Fréquente à Paris les peintres nordiques qui y sont installés, dont August Strindberg.

1889 Participe à l’Exposition universelle et au Salon de Paris. Retourne en Finlande ; il parcourt le pays avec un ami, Louis Sparre, et peint des scènes de la vie quotidienne et des paysages. Première exposition personnelle au muséede l’Ateneum à Helsinki.

1890Épouse Mary Slöör. Voyage en Carélie russe.

1891Premier prix du concours d’illustration du Kalevala.Participe au Salon du Champ-de-Mars à Paris. Naissance de sa fille Marjatta.

1892 Voyage dans le nord de la Finlande ; peint des paysageset des scènes populaires.

1893 Se lie avec les artistes du groupe La Jeune Finlande (Nuori Suomi), en particulier avec le chef d’orchestre Robert Kajanus et le compositeur Jean Sibelius.

1894 Construit un atelier isolé, « Kalela », à Ruovesi en s’inspirant de l’architecture des anciennes maisons finlandaises de l’ouestet de la Carélie. Travaille à des projets de mobilier, de patrons de couture, de reliefs en bois.

1895 Voyage à Berlin, où il expose avec Munch.Mort de sa fille Marjatta.Voyage à Londres via Berlin.

1896 Série d’esquisses sur les paysages de « Kalela » en hiver.Naissance de sa fille Kirsti.

1897-1898 Voyage à Venise, Saint-Pétersbourg, Varsovie et Vienne. Parcourt l’Italie où il s’initie à la technique de la fresque. Participe en 1898 à une exposition d’art finno-russe organiséepar Serge Diaghilev au palais Stieglitz à Saint-Pétersbourg.Naissance de son fils Jorma.

1900 Exposition universelle de Paris : Gallen-Kallela décore le Pavillon finlandais conçu par Eliel Saarinen, Armas Lindgren et Herman Gesellius.

1901-1904 Commence à travaillerau décor du mausolée Jusélius à Pori. Ses fresques prennent pour sujet le combat de la vie et de la mort ;ses vitraux traitent de la victoire de l’esprit sur la mort. En 1902, participe, à l’invitation de Kandinsky, à l’exposition « Phalanx IV » à Munich. Participe à l’expositionde la Wiener Secession et à l’Exposition internationale de Dresde.

1904 Voyage à Vienne et en Espagne via Milan et Monte-Carlo. Passe l’été au bord du lac Keitele, à Konginkangas, en Finlande centrale. Les fresques qu’il avait réalisées pour le mausolée Jusélius commencent à se détériorer, elles seront détruites dans un incendie en 1931. Participe à la neuvième Exposition de la Sécession de Berlin.

1907 Change officiellement son nom (Gallén) pour Gallen-Kallela (nom qu’il utilise de fait depuis 1890).Premier voyage en Hongrie. À Berlin, il recontre Edvard Munch et Adolf Paul. Ernst Heckel lui propose de devenir membre de Die Brücke [Le pont] ; il exposera deux fois avec les artistes du groupe. S’installe à Espoo près d’Helsinki.

1908 Rétrospective à Helsinki.Exposition personnelle en Hongrie.Voyage à Paris, où il participe à l’exposition finlandaise organisée à l’occasion du Salon d’automne.

1909-1910 Se rend de Marseille à Nairobi (actuel Kenya).Peint de nombreuses huiles, essentiellement des paysages.Commence une collection d’objets ethnographiques et de pièces zoologiques.

1911 Début des dessins pour son projet de nouvel atelier, « Tarvaspää », à Espoo (cette demeure-atelier est aujourd’hui le musée Gallen-Kallela).L’atelier sera achevé en 1913.

1914 Exposition personnelle dans le cadre de la Biennale de Venise ; il réalise l’aménagement des salles d’exposition avec Elie Saarinen.

1915 Participe à l’exposition « Panama Pacific » de San Francisco où sont montrés ses paysages africains. La Première Guerre mondiale contraint la famille à quitter « Tarvaspää » et à retourner à « Kalela ».

1918 La guerre civile éclate en Finlande. Galen-Kallela y participe. Carl Gustav Mannerheim, élu régent en 1918 (et qui deviendra plus tard, de 1944 à 1946, président de la Finlande), nomme l’artiste responsable des Imprimés, de la Cartographie et de la Monnaie. Gallen-Kallela est également chargéde dessiner des drapeaux, des uniformes, des billets de banque.

1922 Publication du premier Kalevala illustré.

1923-1924 Le Kallela-kirja (Livre de Kallela), recueil de souvenirs du peintreest publié. Voyage à Chicago où se tient une exposition personnelle de l’artiste à The Art Institute of Chicago.Membre honoraire de l’Académie royale des arts de Berlin.

1924-1925 Séjour à Taos (Nouveau-Mexique),il y étudie la culture des Indiens.

1926 Retour en Finlande, où il rénove son atelier « Tarvaspää ».

1927-1928 Travaille avec son fils à l’achèvement des fresques du Musée national d’Helsinki sur le thème du Kalevala.

1929 Dicte Afrika-kirja (Le Livre d’Afrique), récit de ses voyages au Kenya. L’ouvrage sera publié par son fils Jorma après la mort de l’artiste.

1931 Galen-Kallela meurt le 7 mars à Stockholm.