1885 S’inscrit à la faculté de droit de Moscou.

1889 Premier séjour à Paris.

1895 Refuse une chaire d’enseignant à l’université de Dorpat (Estonie, aujourd’hui Tartu) pour se consacrer à l’art.

1896 S’installe à Munich.

1900 Entre à l’école des Beaux-Arts de Munich.

1901 Quitte les cours dupeintre Franz von Stuck à l’Académie des beaux-arts de Munich, et fonde Phalanx, une association qui est une école d’art et un lieu où sont organisées des expositions.

1902 Rencontre avec Gabriele Münter et David Burliuk.

1903 Début d’une série de voyages : Venise, Odessa, Moscou, Hollande

1904 Participe à la première exposition des Tendances Nouvelles à Paris. Publie à Moscou : Poésies sans paroles, un album illustré de douze gravures sur bois. Participe à différentes expositions, dont la IXe Sécession à Berlin, puis à Saint-Pétersbourg et à Moscou, ainsi qu’au Salon d’automne de Paris. Après une dernière exposition, le groupe La Phalanx est dissous.

1905 Poursuit ses voyages et visite ainsi la Tunisie. Expose dans différentes villes d’Europe : à Rome, Vienne, Berlin, Moscou.

1906 Habite à Paris, puis à Sèvres durant un an.

1907 Multiplie les expositions en participant à Die Brücke à Dresde, au Salon d’automne, au Salon des indépendants de Paris et à la Sécession de Berlin.

1908 Passe l’été à Murnau dans les Alpes bavaroises avec Alexej von Jawlensky. Cette période marque un tournant dans son oeuvre.

1909 De retour à Munich, il cofonde avec des artistes munichois l’association Neue Künstlervereinigung München (NKVM) [Nouvelle Association des artistes munichois].Rédaction de Du Spirituel dans l’art.

1910 Rencontre Franz Marc avec qui il crée, l’année suivante, le Blaue Reiter [Cavalier bleu].

1911 Le 1er janvier, assiste à un concert de Schönberg. Lui écrit pour lui dire combien il se sent proche, en tant qu’artiste, de ses préoccupations. Début d’une riche relation épistolaire. Composition IV et Composition V.

1912 Publication de son ouvrage Du Spirituel dans l’art. Publication de l’Almanach du Cavalier bleu.

1913 Publication à Berlin de la version allemande de son autobiographie, Rückblicke [Regards sur le passé]. Composition VI et Composition VII.

1914 Quitte l’Allemagne pour la Suisse, puis s’installe à Moscou.

1917 Rencontre et mariage avec Nina Andreevskaia.Après la révolution, il s’implique dans la création de nouvelles structures de l’enseignement artistique.

1918 Participe à l’IZO, un organisme national chargé des arts plastiques, où il collabore avec Rodtchenko, et enseigne aux Ateliers d’arts nationaux à Moscou.

1920 Participe à la XIXe exposition d’État qui se tient à Moscou.

1922 S’installe en Allemagne et enseigne au Bauhaus, à Weimar. Se lie d’amitié avec Paul Klee et Joseph Albers.

1925 Le Bauhaus déménage à Dessau ; construction de l’école et des maisons de Maîtres.

1926 Parution de Point et ligne sur plan, rédigé une dizaine d’années auparavant à Moscou.

1927 Début de la correspondance avec Christian Zervos, directeur des Cahiers d’Art. Obtient la nationalité allemande.

1929 Solomon Guggenheim et sa conseillère, l’artiste Hilla Rebay, rendent visite à Kandinsky à Dessau et commencent leur collection.Exposition à la galerieZak de Paris.

1932 Le Bauhaus déménage dans la banlieue de Berlin et ferme un an plus tard.

Fin 1933 Les Kandinsky s’installent à Neuilly-sur-Seine.

1939 Obtient la nationalité française. Poursuit ses expositions à Paris, malgré la guerre, ainsi qu’à Los Angeles et New York en 1941, tout en refusant de s’installer aux États-Unis.

1942 Peint sa dernière grande toile et se consacre désormais à de petites oeuvres sur carton.

1944 Expose à Paris à la galerie Jeanne Bucher avec Nicolas de Staël puis à la galerie Esquisse. Meurt le 3 décembre 1944 à Neuilly-sur-Seine.