Rencontre

Philippe Descola

Mercredi 30 mai 2018, 17h

Auditorium

À l’occasion de l’exposition « Au diapason du monde », un programme de rencontres est organisé réunissant des artistes et des scientifiques, sociologues, anthropologues, philosophes.

 

Cette Rencontre est retransmise en live sur le site web de la Fondation.

Quel(s) nouveau(x) lien(s) entre l’Homme et son environnement ?

 

Les artistes d’aujourd’hui se font l’écho des recherches privilégiées pour saisir et comprendre l’unité des innombrables formes de vie qui tissent notre monde au-delà de la distinction entre l’humain, l’animal, le végétal voire le minéral.

 

L'exposition « Au diapason du monde » est conçue, à partir d’une thématique précise qui renvoie aux questionnements actuels liés à la place de l’humain dans l’univers, et à la nouvelle approche qui lie l’homme à son environnement et au monde du vivant.

 

À partir de ses recherches actuelles sur l’ontologie des images, Philippe Descola propose lors cette rencontre de porter un regard sur les œuvres de l’exposition au travers du prisme de l’anthropologie et plus particulièrement des quatre catégories de classification qu’il a établies pour représenter le réel.

horaires

Mercredi 30 mai 2018 17h

image

Philippe Descola

 

Après des contributions à l’ethnologie de l’Amazonie, fondées notamment sur des enquêtes parmi les Jivaros achuar, Philippe Descola se consacre depuis plusieurs années à l’anthropologie comparative des rapports entre humains et non-humains et, plus récemment, à l’anthropologie des images. Professeur au Collège de France dans la chaire d’Anthropologie de la nature et directeur d’études à l’EHESS, il a dirigé le Laboratoire d’Anthropologie sociale de 2000 à 2013. Il est notamment l’auteur de La Nature domestique  (Paris, 1986), Les lances du crépuscule  (Paris, 1993), Par-delà nature et culture  (Paris, 2005), Diversité des natures, diversité des cultures  (Paris, 2010), L’écologie des autres  (Paris, 2011), La Composition des mondes  (Paris, 2014). Médaille d’or du CNRS en 2012, Philippe Descola est membre de la British Academy et de l’American Academy of Arts and Sciences.