Récital Jan Lisiecki

8 juillet 2016, 20h30

image

© Mathias Bothor

 

 

Auditorium

En dernier opus de la deuxième saison du cycle Piano Nouvelle Génération, la Fondation Louis Vuitton a invité le jeune pianiste canadien Jan Lisiecki.

A seulement 15 ans, Jan Lisiecki signait un contrat d’exclusivité avec le label Deutsch Gramophone, pour son premier album consacrés aux concertos pour piano de Mozart avec  le Bavarian Radio Symphony Orchestra sous la direction de Christian Zacharias.

 

Jan Lisiecki s’est déjà illustré sur quelques scènes prestigieuses, notamment en soliste avec le New York Philarmonic, le Tonhalle Orchestra de Zurich ou encore l’Orchestre de Paris.

 

Pour son récital à la Fondation Louis Vuitton, Jan Lisiecki a proposé un voyage musical haut en couleur parmi les grands compositeurs pour piano que sont Chopin, Bach, Schubert et Rachmaninov.

Programme détaillé :

Durée : 1h40 avec entracte de 20min

 

Jean-Sébastien Bach - Partita n°2 BW 826

Sinfonia

Allemande

Courante

Sarabande

Rondeau

Capriccio

 

Frédéric Chopin

Andante spianato & Grande polonaise brillante op. 22

 

Frédéric Chopin

 Rondo alla Krakowiak op.14

 

---- entracte 15/20' ----

 

Frédéric Chopin - Nocturne Op. 48 - n°2

Andantino

 

Serge Rachmaninov - Elegie Op. 3 n°1

Moderato

 

Serge Rachmaninov - Prélude Op. 3 n°2

Lento

 

Franz Schubert - Impromptus Op. 142

n°1 - Allegro moderato

n°2 - Allegretto

n°4 - Allegro scherzando

Biographie

 

Jan Lisiecki

piano

 

À seulement 21 ans, le pianiste canadien Jan Lisiecki est reconnu et admiré pour son jeu empreint d'une maturité exceptionnelle, son talent unique et sa sensibilité poétique. Le New York Times le décrit comme « un pianiste pour qui chaque note compte ». Ses interprétations pleines de justesse, sa technique raffinée et son affinité naturelle pour l'art lui confèrent un talent musical hors du commun pour son âge. Jan Lisiecki est né en 1995 au Canada, de parents polonais. Il commence le piano à l'âge de cinq ans et donne son premier concerto quatre ans plus tard. Qualifié « d'enfant prodige », il refuse toutefois de porter cette étiquette. Son approche de la musique se définit par un mélange de volonté, de virtuosité et d'enthousiasme, et par un point de vue réaliste sur la carrière de musicien. « J'ai peut-être de la chance d'avoir du talent, mais je fais également preuve de volonté et d'ardeur au travail », affirme Jan Lisiecki. Le jeune pianiste se fait connaître sur la scène internationale en 2010, lorsque l'Institut Fryderyk Chopin produit un enregistrement live de ses concertos pour piano de Chopin, joués lorsqu'il avait 13 et 14 ans.

 

Le BBC Music Magazine a encensé la « musicalité pleine de maturité » de son jeu et ses interprétations de Chopin « émaillées de sensibilité ». Cet enregistrement a reçu le prestigieux prix Découverte du magazine Diapason. Considéré comme l'un des pianistes les plus imaginatifs et poétiques de sa génération, il signe en 2011, à tout juste 15 ans, un contrat exclusif avec la maison Deutsche Grammophon. Son premier album produit en 2012 par le prestigieux label se consacre aux Concertos pour piano n° 20 et 21 (K. 466 et 467) de Mozart, tandis que son deuxième album, publié en 2013, est une interprétation des Études opus 10 et 25 de Chopin. Le magazine Gramophone le salue comme un album à la « musique pure issue d'un don de la nature ».

 

Son dernier album, sorti en janvier 2016, reprend les œuvres de Schumann pour piano et orchestre, et comme le décrit ClassicFM, « il est jeune, certes, mais son interprétation de Schumann est simplement légendaire ». L'objectif de Jan consiste à mettre en valeur la beauté et l'intensité des œuvres originales par son jeu. Il a prouvé sa capacité à livrer des compositions exceptionnelles dignes de leurs auteurs. « Quand vous vous rendez dans une salle de concert, c'est comme une visite dans un sanctuaire. Vous y allez pour y avoir un moment de réflexion et vous quittez généralement les lieux en vous sentant différent, revigoré et inspiré. »

 

En mars 2013, Jan Lisiecki a remplacé au pied levé Martha Argerich pour jouer le Concerto pour piano n° 4 de Beethoven à Bologne avec l'Orchestra Mozart dirigé par Claudio Abbado. Il a clôturé la saison en apothéose par une magnifique interprétation du Concerto pour piano de Schumann au festival BBC Proms. L'année suivante, il a joué trois concertos de Mozart en une semaine avec l'Orchestre de Philadelphie et a fait ses débuts comme soliste avec l'Orchestra Filarmonica della Scala à Milan mais aussi avec l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich, le NHK Symphony Orchestra de Tokyo et le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin.

 

Au cours de la même saison, le jeune pianiste a donné des récitals au Wigmore Hall, à l'Accademia Nazionale di Santa Cecilia de Rome et à San Francisco. Il s'est produit en compagnie de nombreux grands orchestres parmi les plus prestigieux au monde tels que l'Orchestre de Paris, la Philharmonie de New York et l'Orchestre symphonique de la BBC, et dans des lieux comme le Suntory Hall, le Kennedy Center, le Lincoln Center, le Barbican Centre et le Royal Albert Hall. En outre, Jan Lisiecki a également tissé des relations avec des chefs d'orchestre de renom, dont Sir Antonio Pappano, Yannick Nézet-Séguin, Daniel Harding et Pinchas Zukerman. En janvier 2016, le virtuose de 20 ans a donné son premier concert dans la salle principale du Carnegie Hall de New York. À cette occasion, le New York Times s'est extasié sur sa prestation en la qualifiant de « performance d'une sensibilité exceptionnelle ». Au programme de la saison 2015/2016 du jeune pianiste, des représentations avec l'Orchestre symphonique de Bamberg à Lucerne, l'ouverture de la saison de l'Orchestre de Cleveland et de l'Orchestre symphonique de San Francisco et de multiples tournées, dont une en Europe avec l'Orchestre de chambre de Zurich, où Jan a dirigé au piano. Ses prestations ont été largement diffusées sur les principales radios et chaînes de télévision en Europe et en Amérique du Nord. Il a également fait l'objet du documentaire The Reluctant Prodigy présenté sur CBC National News. En 2013, il remporte le prix Leonard Bernstein du Schleswig-Holstein Musik Festival et est nommé jeune artiste de l'année par le magazine Gramophone.

 

Jan consacre du temps à des œuvres caritatives en jouant pour des organisations telles que la Fondation David Foster, l'Organisation humanitaire de Pologne et la Fondation Wish Upon a Star. Représentant national de la jeunesse pour l'UNICEF depuis 2008, il a été nommé en 2012 ambassadeur de l'organisation auprès du Canada.

 

« Jan Lisiecki, retenez ce nom. » - The Financial Times.

 

Jan Lisiecki est représenté dans le monde entier par son agent, Tanja Dorn de Dorn Music.