Récital Khatia Buniatishvili, Piano

lundi 10 octobre 2016, 20h30

Programme

 

Modest Moussorgski

Tableaux d'une exposition

 

Franz Liszt

3 études

La leggierezza

Feux follets

La Campanella

 

Franz Liszt - Vladimir Horowitz

Rhapsodie hongroise n°2

 

Igor Stravinski

Petrouchka (extraits)

 

 

Kathia Buniatishvili

piano

 

Née à Batumi en 1987, Khatia Buniatishvili commence le piano à l’âge de 5 ans, donne son premier concert avec l’Orchestre de Chambre de Tbilissi à 6 ans et se produit à l’étranger à 10 ans. Elle se perfectionne par la suite à Vienne avec Oleg Maisenberg. Elle est lauréate de nombreux concours internationaux (Concours International de piano de Tbilissi, Concours Arthur Rubinstein, etc.)

Régulièrement elle est l’invitée des grands festivals : Saratoga (Philadelphia Orchestra), Aspen, Ravinia, Menuhin Festival Gstaad, Verbier, « Progetto Martha Argerich » de Lugano, Lockenhaus, Salzbourg, Kronberg, la Ruhr, Bad Kissingen, Rheingau, MDR Leipzig, Festival d’Automne de Tbilissi, Stresa, Saint-Petersbourg, La Roque d’Anthéron, Piano aux Jacobins à Toulouse, Folles Journées de Nantes et de Tokyo, Saint Denis, Montpellier, Menton, Strasbourg, Proms de Londres…

En 2008, débuts au Carnegie Hall de New-York avec le Concerto  n°2 de Chopin. Depuis, elle se produit avec l’Israel Philharmonic et Kent Nagano et Zubin Mehta, le Philharmonique de Saint-Pétersbourg, l’Orchestre National de Russie (V. Petrenko), Gidon Kremer et sa Kremerata Baltica (Japon, Europe, Istanbul…), les Orchestres de Toulouse et Tugan Sokhiev, Bordeaux, le Philharmonique de Radio France à Madrid et Myung-Whun Chung, l’Orchestre de Paris avec A. Boreyko et Paavo Järvi, l’Orchestre National de France et D. Gatti, l’Orchestre National de Lyon et E. Inbal, le London Symphony Orchestra et A. Orozco-Estrada, le Philharmonia de Londres et Paavo Järvi, le BBC Symphony avec K. Karabits et J. Bělohlávek, l’Orchestre de la RAI de Turin et Juraj Valcuha, le Mai Musical Florentin, la Scala de Milan (G.Noseda),  l’Orchestre de la Radio Suisse Italienne (P.Inkinen), le Symphonique de Lucerne, le Verbier Festival Orchestra et Neeme Järvi et Charles Dutoit, le Zurich Chamber Orchestra, le NDR Sinfonie-Orchester Hamburg, l’Orchestre de Chambre de Bâle (Kristjan Järvi), l’Orchestre de la Radio de Francfort et Paavo Järvi, le Philharmonique de Munich, la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen, le Deutsches Sinfonie Orchester, le Philharmonique de Munich (S. Bychkov), le Sinfonia Varsovia avec Maxim Vengerov, le Symphonique de Vienne et P. Jordan et G.Noseda, le Rotterdam Philharmonic avec Andrey Boreyko, le Finnish Radio Symphony, le China Philharmonic, Guangzhou Symphony, NHK Symphony Orchestra, Shanghai Symphony et Mikhail Pletnev, l’Europeen Youth Orchestra et Vladimir Ashkenazy, le San Francisco  Symphony avec Jaap van Zweden et Vladimir Jurowski, le Los Angeles Philharmonic avec K.Urbanski, le Seattle Symphony avec L. Morlot, le Toronto Symphony avec D. Zinman, le Philadelphia Orchestra avec Larry Foster, etc.

 

Khatia Buniatishvili se produit également en récital à Amsterdam, Athènes, Barcelone, Baden-Baden, Berlin, Bruxelles, Cologne, Dortmund, Florence, Francfort, Hambourg, Londres, Luxembourg, Madrid, Munich, Paris, Prague, Rome, Singapour, Stockholm, Tokyo, Vancouver, Varsovie, Vienne, etc.

En musique de chambre, elle collabore avec Renaud Capuçon, Truls Mørk, Sol Gabetta, Gidon Kremer, Emmanuel Pahud, Edgar Moreau et forme un duo pianos avec sa sœur Gvantsa.

 

Khatia Buniatishvili a bénéficié d’une bourse de la BSI. Elle a été  BBC New Generation Artist et collabore régulièrement avec tous les orchestres de la BBC. Elle est également lauréate des BBT Awards 2010 de Londres, nommée Rising Stars pour la saison 2011/2012 par le Musikverein et le Konzerthaus de Vienne et a reçu le ECHO Price 2012 à Berlin.

 

Discographie : chez ECM, en trio avec Gidon Kremer et Giedre Dirvanauskaite, chez Erato en récital avec Renaud Capuçon. En exclusivité chez Sony : un récital Liszt, un disque Chopin (Concerto n°2) avec l’Orchestre de Paris/Paavo Järvi, le récital Motherland.  Dernière parution : le récital Kaléidoscope.

 

 

image

© Gavin Evans