Récital Piano Nouvelle Génération

Behzod Abduraimov

 

Jeudi 7 décembre 2017, 20h30

« Des doigts de feu » : Ainsi la presse spécialisée décrit-elle le jeune Behzod Abduraimov. Après une formation au croisement des traditions russe, allemande, américaine, le jeune pianiste ouzbèke a remporté le concours de Londres en 2009. 

Remarqué pour sa présence phénoménale et pour son énergie rythmique jubilatoire, il est aujourd’hui l’un des ambassadeurs d’un piano-orchestre, celui de Liszt – dont la monumentale Sonate en si mineur est au programme – et de Prokofiev. Réunir en une même soirée ces deux rythmiciens n’est pas exercice aisé. Entre les questionnements métaphysiques de la Sonate en si mineur placée sous le signe méphistophélique du Faust de Goethe, et l’énergie brûlante de la Sonate n° 6 de Prokofiev, deux défis d’envergure attendent Behzod Abduraïmov.

 

PROGRAMME

 

Richard Wagner / arr. Franz Liszt

Isolde's Liebestod

 

Franz Liszt

Sonate pour piano en si mineur S.178

 

----- entracte ------

 

Franz Schubert

Moment musical D. 780 n°2

 

Franz Schubert / arr. Franz Liszt

Valse Caprice n°6

 

Serge Prokofiev

Sonate n°6 op.82

image

Behzod Abduraimov

Piano

 

Les performances captivantes de Behzod Abduraimov, décrit par The Times comme le « maître absolu de tout ce qu’il entreprend » et au sujet duquel The Washington Post recommande de « garder une oreille attentive », continuent d’être acclamées à travers le monde.

 

Ces dernières saisons, Behzod a travaillé avec les plus grands orchestres au monde, tels que le Los Angeles Philharmonic, le Boston Symphony, le NHK Symphony et le Gewandhaus de Leipzig, ainsi que des chefs d’orchestre prestigieux dont Valery Gergiev, Vladimir Ashkenazy, Manfred Honeck, Vasily Petrenko, James Gaffigan, Jakub Hrusa, Thomas Dausgaard et Vladimir Jurowski. Au cours de la dernière saison, il joue pour la première fois avec le Münchner Philharmoniker sous la baguette de Valery Gergiev à l’occasion de leur nouveau festival 360°. L’orchestre l’accompagne ensuite pour ses débuts aux BBC proms. 

 

Parmi les temps forts à venir en Europe, Behzod travaillera avec le Royal Concertgebouw Orchestra, le London Symphony, le Philharmonique de Munich, Frankfurt Radio, le Philharmonia et le Philharmonique tchèque. Il est apparu en début de saison aux côtés du NDR Elbphilharmonie Orchester lors du concert d’ouverture de l’Elbphilharmonie. Il a participé à la série de récitals Junge Wilde au Konzerthaus de Dortmund et se produira en récital dans les grandes salles du Barbican à Londres et du Concertgebouw à Amsterdam.

 

Cette saison, en Amérique du Nord, il s’est produit en récital au Stern Auditorium après un début fructueux au Carnegie Hall en 2015, puis aux Cliburn Concerts, au centre Carolina Performing Arts, et à la série de récitals de Vancouver. Il a joué aux côtés du Houston Symphony et du Pittsburgh Symphony Orchestra, de l’Orchestre symphonique de Montréal et du Minnesota Orchestra, entre autres. Cet été, il sera présent aux festivals de Hollywood Bowl, Blossom et Ravinia. Parmi ses engagements à venir figurent le San Francisco Symphony ainsi que les orchestres symphoniques de Dallas et d’Atlanta, aux côtés desquels il s’est déjà produit.

 

En 2017, Behzod sera en tournée en Asie avec l’orchestre symphonique Yomiuri du Japon, le National Centre for the Performing Arts Orchestra, ainsi que les orchestres philharmoniques de Pékin et de Séoul. Il se rendra également en Australie pour une tournée de récitals.

 

Artiste récompensé pour ses enregistrements (son premier CD de récitals a remporté à la fois le Choc de Classica et le Diapason Découverte), Behzod a sorti son premier disque de concertos en 2014 chez Decca Classics, avec au programme le Concerto pour piano n° 3 de Prokofiev et le Concerto n° 1 de Tchaïkovski, joués avec l’Orchestra Sinfonica Nazionale della Rai sous la direction de Juraj Valčuha.

 

Né à Tachkent en Ouzbékistan en 1990, Behzod a commencé le piano à l’âge de cinq ans avec Tamara Popovich à l’Uspensky State Central Lyceum, dans sa ville natale. Ancien élève de Stanislav Ioudenitch à l’International Center for Music de Park University, il est désormais artiste résident de l’ICM.

image

© Nissor Abdourazakov