Récital Piano Nouvelle Génération - Sélim Mazari

 

Vendredi 8 juin 2018, 20h30

Le piano français connaît actuellement un nouvel âge d’or, d’où émerge une jeune génération d’interprètes aventureux, parmi lesquels Selim Mazari. 

Révélation classique de l’ADAMI, formé au Conservatoire de Paris, le pianiste français, ancien enfant prodige, a su imposer son naturel confondant. Le rythme trépidant des Sonates de Scarlatti lui est cher, qu’il rapproche judicieusement des Images de Debussy : si le compositeur français fut fasciné par l’Orient (Et la lune descend sur le temple qui fut), il puisa aussi son inspiration dans le répertoire baroque, comme dans l’Hommage à Rameau. Entre un Beethoven marqué par la surdité lorsqu’il compose sa Sonate op. 31 n° 1 et la fulgurance, vingt ans plus tard, de son avant-dernière sonate pour le piano (Sonate op. 110), c’est à un autre type de trajet qu’invite Selim Mazari, où l’évolution grandissante du compositeur allemand vers une intériorité douloureuse se mesure avec évidence.

 

 

PROGRAMMATION

 

Ludwig van Beethoven

Sonate n° 16, op.31 n°1 

 

Ludwig van Beethoven

Sonate N°31 op.110 

 

-----entracte-----

 

Domenico Scarlatti

6 sonates

 

Claude Debussy

Images - Livre 1er

Livre II

 

tarifs

image

Sélim Mazari

Piano

 

 

Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Paris en 2008 dans la classe de Brigitte Engerer, Sélim Mazari obtient un Master en juin 2013 avec mention très bien, avec Claire  Désert...

 

Il reçoit également de précieux conseils de professeurs, concertistes, tels que Rena Shereshevskaya, Jean-Claude Pennetier, ou Avedis Kouyoumdjian lors de master-classes.

 

Il a été lauréat de nombreux compétitions, le Concours International de Piano d'ïle de  France,  le  concours FLAME,  Piano Campus 2013 (2nd prix, prix de la meilleure intreprétation de l'œuvre contemporaine et prix du public). Il est également en 2014 le choix du Jury et du Public  de la Société des Arts de Genève.

 

Il s’est déjà produit dans de nombreux festivals aussi bien en France qu’à l’étranger en soliste et pour des concertos avec orchestre. Amoureux de la musique de chambre, il a notamment participé à de nombreux projets avec de prestigieux musiciens tels que Yo-yo Ma, Henri Demarquette, Olivier Charlier, ainsi que Juliette Hurel et Joséphine Olech avec qui il a enregistré le disque Souvenirs de Hongrie.

 

En 2012, il est nommé Révélation classique de l'ADAMI, récompense lui permettant de jouer au Festival Pablo Casals à Prades, au Chorégies d'Orange et au Théâtre des Bouffes du Nord.

 

Il s’est perfectionné pendant deux ans auprès de Dmitri Alexeev au Royal College of Music de Londres et a remporté en juin 2014 le 1er Grand Prix Alain Marinaro au Concours International de Piano de Collioure. Il a également obtenu le Prix Safran en octobre 2014 et est lauréat de la Fondation Banque Populaire depuis mai 2015.

 

Depuis la rentrée 2015, il continue son perfectionnement à l’University of Music and Performing Arts de Vienne auprès d’Avedis Kouyoumdjian.

image

© Thomas Bartel