Récital de violoncelle

Victor Julien-Laferrière, violoncelle

 

30 mars 2018, 20h30

Auditorium

S’il était reconnu des mélomanes depuis déjà quelques années, le talent de Victor Julien-Laferrière s’est imposé à un large public lors de sa victoire au très prestigieux concours Reine-Elisabeth de Belgique.

 

image

Formé à Paris, le musicien incarne le nouveau visage du violoncelle français, passant avec aisance des pièces majeures de son répertoire (la Suite pour violoncelle seul  de Bach, qui acheva de donner ses lettres de noblesse à un instrument longtemps moins estimé que la viole de gambe), au vingtième siècle : les Trois Strophes sur le nom de Sacher d’Henri Dutilleux déploient, dans une langue nouvelle, un chant bouleversant, dont le violoncelle est le plus bel ambassadeur. Avec l’univers poétique de Dutilleux, la trop rare Sonate pour violoncelle seul du hongrois Zoltàn Kodaly dialogue. Composée en 1915, elle concilie une virtuosité majestueuse aux souvenirs puisés dans la musique populaire, faisant sonner le violoncelle de façon inédite : violon populaire, cymbalum, percussions… Tous ces instruments se confondent dans l’archet du musicien.

 

 

PROGRAMME

 

Jean-Sébastien Bach

Suite pour violoncelle seul

 

Henri Dutilleux

3 strophes sur le nom de Sacher

 

----- pause -----

 

Zoltán Kodály

Sonate pour violoncelle seul op.8

 

Tarifs

Victor Julien Laferrière

Violoncelle

 

Vainqueur du 1er prix au concours Reine Elisabeth à Bruxelles en 2017, lors de la première édition de ce concours consacrée au violoncelle, Victor Julien-Laferrière avait également remporté en 2012 le Concours International du Printemps de Prague. Né à Paris en 1990, il débute le violoncelle avec René Benedetti, puis étudie successivement avec Roland Pidoux au Conservatoire de Paris, Heinrich Schiff à l'Université de Vienne et Clemens Hagen au Mozarteum de Salzbourg. Parallèlement, il prend part de 2005 à 2011 à l’International Music Academy Switzerland de Seiji Ozawa.

 

Victor Julien-Laferrière se produit notamment avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le Brussels Philharmonic, l’Orchestre National de Belgique, le Antwerp Symphony, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, le State Hermitage Orchestra de Saint Pétersbourg, l’Orchestre National d’Île-de-France, le Slovak Radio Symphony ou encore le Bogota Philharmonic. Il est par ailleurs l’invité du Théâtre des Champs Elysées, du KKL de Lucerne, de la Tonhalle de Zurich, de l'Auditorium du Louvre, de la Cité de la Musique, de la Salle Gaveau à Paris, de l'opéra de Dijon, des festivals du Printemps de Prague, du Mecklenburg-Vorpommern, Olympus à Saint Pétersbourg, de Kuhmo, Gstaad et Deauville, des Folles Journées de Nantes et Tokyo, du festival de Pâques d'Aix-en-Provence…

 

Nominé aux Victoires de la Musique classique en 2013, Victor Julien-Laferrière est lauréat de la Fondation Groupe Banque Populaire, et s’est vu décerner le Prix de la Fondation Safran pour la Musique 2013. Il a fondé en 2009, en compagnie d'Adam Laloum et Mi-Sa Yang, le trio Les Esprits, et a enregistré plusieurs disques pour le label Mirare, dont celui consacré à Brahms fut récompensé d'un Diapason d'Or de l'Année et « ffff » de Télérama. En octobre 2016 est paru un album de sonates avec Adam Laloum qui a également obtenu un Diapason d’Or ainsi que “ffff” de Télérama et un “Choc” du magazine Classica.

image