SEIJI OZAWA INTERNATIONAL ACADEMY SWITZERLAND

à la Fondation Louis Vuitton

 

Mercredi 11 juillet 2018

Auditorium

image

© Fondation Louis Vuitton / Martin Raphaël Martiq

Présentation

 

Passionné par l’enseignement et convaincu que la pratique de la musique de chambre et du quatuor en particulier est essentielle, Seiji Ozawa fonde, en 2004, son Académie. Chaque année, vingt-quatre jeunes talents sélectionnés avec la plus grande rigueur dans les principaux conservatoires et concours internationaux, se retrouvent en Suisse à la Seiji Ozawa International Academy Switzerland pour travailler en ensemble et en quatuors avec Nobuko Imai, Pamela Frank et Sadao Harada, trois professeurs et interprètes à la renommée internationale.

 

Comme chaque année depuis quatre ans, la Seiji Ozawa International Academy Switzerland se clôturera à la Fondation Louis Vuitton avec une master classe publique de quatuors à cordes et un concert exceptionnel en quatuors et en orchestre sous la direction du maestro Kazuki Yamada, qui dirigera La nuit transfigurée d’Arnold Schönberg.

 

 

CALENDRIER

Mercredi 11 juillet 2018

 

 

12h30-13h30 : répétition publique d’ensemble

(Extraits)

Cavatine pour cordes op.130  – Ludwig van Beethoven

La nuit transfigurée – Arnold Schönberg

 

 

20h30 : Concert

Quatuors à cordes et Ensemble dirigé par Kazuki Yamada

 

Première partie :

6 mouvements de quatuors à cordes

Seconde partie :

Cavatine pour cordes op.130  – Ludwig van Beethoven

La nuit transfigurée – Arnold Schönberg / Ensemble à cordes dirigé par Kazuki Yamada

 

 

 

PROFESSEURS

Direction

Kazuki Yamada

 

Professeurs

Sadao Harada

Nobuko Imai

Pamela Frank

 

Pour en savoir plus sur les professeurs, cliquez ici.

La Seiji Ozawa International Academy of Switzerland

 

“Il est fascinant d’observer combien les jeunes artistes progressent en très peu de temps.”

Seiji Ozawa

 

Passionné par l’enseignement, Seiji Ozawa a fondé en 2004 ‘Seiji Ozawa International Academy Switzerland’.

 

L’idée de Seiji Ozawa

Pour Seiji Ozawa, la pratique musicale de la musique de chambre et du quatuor en particulier est essentielle. Le quatuor, selon lui, est l’essence même de la musique. Les compositeurs y donnent le meilleur d’eux-mêmes, sans rien de décoratif ni de superflu. Travailler un quatuor à cordes permet d’aller au plus profond du style et des intentions de son créateur. Cet apprentissage constitue une étape nécessaire pour que de jeunes virtuoses deviennent des artistes de premier plan.

 

La sélection

Mené par Blanche d’Harcourt, directeur artistique et composé de Julien Szulman et de Barbara Buntrock, anciens étudiants de l’Académie, le Comité de sélection choisit tout au long de l’année dans les principaux conservatoires et concours internationaux européens des jeunes talents pour participer aux auditions. Puis, le groupe final des étudiants est défini par Seiji Ozawa, la direction artistique ainsi que les professeurs.

 

Les professeurs

La mission de l’Académie est de transmettre aux instrumentistes les plus talentueux de la jeune génération ce qui ne peut résulter que d’un travail collégial et d’une exigence acquise au contact des meilleurs enseignants. Pour cela, l’Académie réunit des professeurs, tous interprètes, dont la renommée internationale s’accompagne d’une longue expérience de l’enseignement musical. Ainsi Pamela Frank, Nobuko Imai ou encore Sadao Harada.

 

L’Académie

Les quatuors se forment par affinité, sur la base des échanges entre les professeurs, les instrumentistes, et la direction artistique, en tenant compte du style, de la sonorité et du tempérament de chaque musicien. Les étudiants travaillent à tour de rôle avec les professeurs, ce qui assure la transmission d’un savoir-faire unique.

 

Les concerts

Une série de concerts, donnés dans des lieux prestigieux tels que le Théâtre des Champs-Élysées et la Fondation Louis Vuitton à Paris, le Seiji Ozawa Hall à Tanglewood, Ma, USA, la Fondation Beyeler à Bâle et le Victoria Hall à Genève clôture les travaux de l’Académie. Un concert est également offert aux résidents de la Fondation Aigues-Vertes.

Kazuki Yamada

Chef d’orchestre

 

Kazuki Yamada, Chef Principal invité de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo depuis septembre 2013, est nommé Directeur Artistique et Musical de la formation à compter de la saison 16/17. Egalement Chef Principal invité de l’Orchestre de la Suisse de Romande depuis septembre 2012, Kazuki Yamada est aujourd’hui l’un des chefs les plus en vues de sa génération.

 

En Septembre 2009, Kazuki Yamada remporte le Grand Prix du 51ème Concours International de Jeune Chef d’Orchestre de Besançon et reçoit parallèlement le Prix du Public. Rapidement reconnu sur la scène internationale, il dirige les orchestres tels que : Orchestre Philharmonique de St Petersbourg, Orchestre de Paris, Philharmonia Orchestra, Orchestra National du Capitole de Toulouse, WDR Sinfonieorchester Köln, Rundfunk Sinfonieorchester Berlin, Orchestre Philharmonique Tchèque, Sinfonia Varsovia, City of Birmingham Symphony, Gothenburg Symphony, English Chamber Orchestra, Royal Stockholm Philharmonic, Orchestre de Chambre de Lausanne, Orquesta Sinfonica y Coro de RTVE, Tonkünstler-Orchester (au Musikverein de Vienne)…

 

Au Japon, il est Chef Principal du Japan Philharmonic, Chef Associé du Sendai Philharmonic et de l’Ensemble Orchestral Kanazawa et Directeur Musical du Yokohama Sinfonietta, un ensemble qu’il a fondé quand il était encore étudiant. En août 2012, il dirige l’opéra Oresteia de Xenakis avec le Tokyo Sinfonietta et remplace Maestro Seiji Ozawa, sur ses recommandations, dans une version scénique de Jeanne au Bûcher d’Honegger avec le Saito-Kinen Orchestra. La production sera jouée à la Philharmonie de Paris avec l’Orchestre de Paris et à Monaco avec l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo. Marion Cotillard interprétait le rôle de Jeanne d’Arc.

 

Kazuki Yamada collabore avec des grands solistes tels que : Emmanuel Ax, Boris Berezovsky, Leon Fleischer, Håkan Hardenberger, Nobuko Imai, Daishin Kashimoto, Daniel Müller-Schott, Xavier de Maistre, Steven Osborne, Vadim Repin, Baiba Skride, Jean-Yves Thibaudet, Daniil Trifonov et Alexandre Kniazev.

 

Kazuki Yamada et l’Orchestre de la Suisse Romande sortiront une série de 3 Cds inspirés par la danse sur le label Pentatone. Avec Octavia Records, l’artiste présentera des œuvres de Glazunov, Kalinnikov et Khatchaturian avec le Philharmonique Tchèque. Précédemment, sur le label Fontec, le chef a réalisé 4 Cds présentant des œuvres vocales avec le Tokyo Philharmonic Chorus dont il est le chef résident.

 

Pendant la saison 2015/16, Kazuki Yamada fait son retour au Philharmonia Orchestra, dirige les Orchestre National de France, Tonkünstler-Orchester, Orchestre de Chambre de Lausanne, NHK Symphony, Malaysian Philharmonic et City of Birmingham Symphony, qu’il emmène en tournée au Japon. Il a fait ses débuts avec Staatskapelle Dresden, Bergen Philharmonic, West Australian Symphony Orchestra et au Grand Théâtre de Genève dans un opéra. Il poursuit son cycle des symphonies de Mahler avec le Japan Philharmonic.

 

Kazuki Yamada participe à « Seiji Ozawa International Academy Switzerland en tant que chef invité. En l’absence de Seiji Ozawa, il a dirigé l’ensemble des étudiants en 2010, 2012, 2013, 2015 et 2017.

 

image

© Marco Borggreve