From the series The Theater of Disappearance, 2017

par

Adrián Villar Rojas

Adrián Villar Rojas

From the series The Theater of Disappearance, 2017

Marbre de Carrare et Nylon 12 PA. 345 x 150 x 104 cm

Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

© Adrian Villar Rojas © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Adrián Villar Rojas

From the series The Theater of Disappearance, 2017

Marbre de Carrare et Nylon 12 PA. 345 x 150 x 104 cm

Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

© Adrian Villar Rojas © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Adrián Villar Rojas, From the series The Theater of Disappearance  (2017)

Wilhelm Sasnal, Bathers at Asnières (2010)

Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

© Adrian Villar Rojas © Wilhelm Sasnal 2010-2018 © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Cette sculpture monumentale s’inspire du célèbre David de Michel-Ange dont Adrián Villar Rojas n’a conservé ici que les jambes, le reste du corps ayant été tronqué.

Alors que le marbre provient de la même carrière italienne que l’originale, les deux jambes ont été sculptée par une machine. Depuis son piédestal, conçu spécifiquement pour l’exposition, cette œuvre impose son étrangeté, renforcée par la présence de deux chatons, réalisés par impression 3D, jouant aux pieds du colosse. Vestige d’une civilisation perdue, fragment échoué d’une autre planète, témoignage d’un temps suspendu ou image prophétique ? Cette mystérieuse ruine semble alimenter le scénario d’un monde post-apocalyptique dans lequel l’Homme aurait été anéanti tout comme les œuvres d’arts dont il ne resterait que des morceaux pour en évoquer le souvenir.

Partager cette œuvre

Adrián Villar Rojas

Né en 1980, à Rosario (Argentine)
Vit et travaille à Rosario (Argentine)

Entre science-fiction, bande-dessinée, cultures grunge et classique, Adrián Villar Rojas crée des sculptures et des installations de taille monumentale, figurant les vestiges d’un monde hybride. 
Dans le même accrochage

The Snow Monkeys of Texas: Do snow monkeys remember snow mountains? ,2016

Nachtkappe I, 1986