RMB CITY secondlife city planning, 2007

par

Cao Fei

© Cao Fei. Photo Fondation Louis Vuitton

/ Martin Argyroglo

© Cao Fei. Photo Fondation Louis Vuitton

/ Martin Argyroglo

© Cao Fei. Photo Fondation Louis Vuitton

/ Martin Argyroglo

© Cao Fei. Photo Fondation Louis Vuitton

/ Martin Argyroglo

© Cao Fei. Photo Fondation Louis Vuitton

/ Martin Argyroglo

Présentée comme un parc d’attraction post-moderne, "RMB CITY secondlife city planning", de l’acronyme de « rénmínbì » – la monnaie du peuple – condense l’image des métropoles chinoises en mutation rapide. 

Sur une île imaginaire se télescopent en un rythme effréné le Monument aux Héros du Peuple, le Grand Théâtre National de Pékin, des usines du nord de la Chine, la CCTV Tower de Rem Koolhaas, un temple bouddhiste, une statue de Mao, le Barrage des Trois-Gorges, le stade national de Pékin… Une collision de symboles traditionnels, communistes et capitalistes, où s’énoncent les complexités de la Chine actuelle.

Partager cette œuvre

Interview de l'artiste Cao Fei

Cao Fei parle de sa formation et de sa démarche artistique, de ce que le terme "Bentu" signifie pour elle. Elle évoque plus particulièrement de ses oeuvres exposées à la Fondation Louis Vuitton : RMB CITY secondlife city planning, 2007 et Strangers, 2015.

03:44

Cao Fei

Née en 1978, à Canton (Chine)
Vit et travaille à Pékin (Chine)

S’inspirant de sources populaires ou traditionnelles – cinéma, publicité, manga ou théâtre –, Cao Fei explore dans ses vidéos et ses installations multimédias les relations entre réel, utopie collective et aspirations personnelles d’une jeune génération chinoise, immergée dans une nouvelle culture marquée par le boom économique et la diffusion d’Internet. 
Dans le même accrochage

Whose Utopia ,2006

Seven Intellectuals in Bamboo Forest, Part I, 2003