Sandra 2, 1986

par

Alex Katz

Alex Katz, Sandra 2, 1986

© Alex Katz / Adagp, Paris, 2019

© Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Le portrait est le genre privilégié par Alex Katz, cela depuis ses premières peintures de la fin des années 1950, alors même que le contexte artistique nord-américain est dominé par l'abstraction. 

Katz regarde alors Manet, Degas, Beckmann. Mais c'est Matisse qui reste sa référence. Ainsi, Sandra 2 est une leçon de lumière et de couleurs : la manière dont le soleil balaye la poitrine du modèle, la façon dont les teintes se conjuguent entre la figure ; et un fonds rehaussé de quelques détails dont un jaune, lui aussi solaire. "La différence entre mon art et les autres artistes, surtout ceux qui travaillent d'une manière réaliste ou descriptive, réside dans le fait que je suis coloriste", estime Katz. Comme plusieurs de ses grands portraits, la toile n'est pas non plus exempte d'une dimension cinématographique, par son motif (un plan rapproché, devant un paysage), comme sa taille, proche de celle d'un personnage projeté, plus grand que nature.

Partager cette œuvre

Alex Katz

Né en 1927, à Brooklyn (Etats-Unis)
Vit et travaille à New York (Etats-Unis)

Par son réalisme et ses sujets, l’oeuvre d’Alex Katz est rapidement associée au pop art dont elle se différencie pourtant. L’apparente simplicité de ses œuvres les inscrit dans un lointain héritage matissien tout en restant indissociable de l’histoire de la peinture américaine. 
Dans le même accrochage

red House 3 ,2013

Relâche n°4, 1992