Self-defined in five colors, 1966

par

Joseph Kosuth

Joseph Kosuth, Self-defined in five colors, 1966

© ADAGP, Paris 2019

© Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

La couleur coïncide avec l’énoncé. La perception et le sens ne font plus qu’un.

Joseph Kosuth déroge ici à un strict langage conceptuel à travers un énoncé tautologique en néon de cinq mots en cinq couleurs, ouvrant ainsi à une nouvelle attractivité chromatique. Self-defined in five colors est une phrase en cinq mots qui se définit elle-même. La couleur coïncide avec l’énoncé. La perception et le sens ne font plus qu’un.

Partager cette œuvre

Joseph Kosuth

Né en 1945, à Toledo (Etats-Unis)
Vit et travaille à New York et Rome

À la fin des années 1960, Joseph Kosuth remet en question la nécessité de la matérialité même de l’oeuvre. Le langage est au centre de l’œuvre de Kosuth ; il est à la fois un instrument plastique et son champ d’investigation. 
Dans le même accrochage

Rumen ,2007

Cypress, 1980