Informations

La Fondation rouvrira ses portes le 22 septembre 2021 avec l’exposition La Collection Morozov. Icônes de l’art moderne. La billetterie en ligne est ouverte, vous pouvez dès à présent réserver votre visite.

Charlotte Perriand and I

Hors Les Murs Du 22.05.2021 au 21.11.2021

Charlotte Perriand - La Maison au bord de l'eau - Exhibition view at Espace Louis Vuitton Venezia 2021 © Louis Vuitton Malletier © Adagp, Paris 2021 - Photo credits © Daniele Nalesso/Louis Vuitton

Lieu
Espace Louis Vuitton Venezia
Calle del Ridotto, 1353 30124
Venise – Italie
Tél.
Tél. +39 041 8844318

Convergence des designs de Frank Gehry et Charlotte Perriand

Événement collatéral de la 17e Exposition Internationale d’Architecture – La Biennale de Venise

L’Espace Louis Vuitton Venezia est heureux d’annoncer sa nouvelle exposition confrontant les œuvres fondatrices des éminents architectes Charlotte Perriand et Frank Gehry. Dans le cadre de la 17e Exposition Internationale d’Architecture, La Biennale de Venise, cette présentation s’inscrit dans le programme « Hors-les-murs » de la Fondation Louis Vuitton.

Inauguré en 2014, ce programme présente les projets internationaux de la Fondation dans les Espaces Louis Vuitton de Tokyo, Venise, Munich, Beijing, Séoul et Osaka, et les rend accessibles à un public plus large.

Au cours du siècle dernier, les développements technologiques ont augmenté la fréquence à laquelle nous avons réimaginé la maison. L'évolution des technologies et des valeurs sociales ont permis aux architectes d'inventer de nouvelles solutions pour notre mode de vie. À chaque époque de l’évolution technologique qu’elle soit industrielle ou aujourd’hui numérique, l’architecture a porté la promesse d’incarner son temps en adoptant ces innovations. Aujourd’hui, tout en essayant de loger une population mondiale sans précédent, nous sommes confrontés à une crise écologique dont nous sommes responsables. L’Espace Louis Vuitton Venezia expose les travaux de Charlotte Perriand et Frank Gehry, à la fois comme des références historiques et comme des solutions viables aux problèmes que nous rencontrons aujourd'hui.

Frank Gehry - House for a film maker

© Daniele Nalesso / Louis Vuitton

Deux projets sont exposés pour la première fois – le projet Tritrianon de Perriand (1937) et le projet Power Pack de Gehry (1969).

Perriand et Gehry, à leur époque respective, répondirent aux idées de mobilité, de préfabrication et d’efficacité et mirent en avant des idées qui redéfinissaient la maison. Au tournant du siècle dernier, le modernisme profita de l’industrialisation pour reconsidérer l’habitat sous l’angle d’un processus industriel. Militant pour une amélioration des qualités de vie et d’hygiène, les architectes modernistes utilisèrent des matériaux industriels pour adopter une vision nouvelle de l’environnement bâti. De 1934 à 1938, Perriand conçut « l’habitat minimum » composé d’ensembles modulaires de construction efficace pouvant être produits en grande série. Ces projets furent conçus pour avoir un impact minimal sur leur environnement tout en offrant les agréments essentiels d’un logement. Grâce à son expertise ergonomique, Perriand conçut des espaces compacts allant du petit logement pour célibataire jusqu'à l'habitat familial. Simples et élégants, ils faisaient appel à des éléments standardisés au sein d’un système de modules préfabriqués. Légers, ils étaient démontables et pouvaient se remonter pour passer d’un lieu à un autre. 

Les innovations de la course à l’espace des années 1960 donnèrent naissance à des systèmes de plus en plus compacts et efficaces pour aménager l’espace de vie. En 1969, Gehry proposa une unité d’habitation autonome transportable. Le projet prévoyait une séparation entre le système « mécanique, électrique et d’évacuation des déchets » de la partie « abri. » Capable de fonctionner sur batteries ou à partir d’une source d’alimentation unique, Gehry nomma sa structure support « power pack » (unité d’alimentation). L’architecte pouvait adapter l’abri aux préférences ou type d’habitat, mais le « power pack » était une constante. Si le « power pack » ne fut qu’une idée, le concept de séparation des fonctions du logement en pièces indépendantes, ouvrit la voie aux expériences de design intérieur de Gehry dans les années 1970 et 1980.

Alors que la conscience écologique domine notre époque, « l’habitat minimum » et le « power pack » annoncent les innovations actuelles en matière de collecte et de consommation autonome d’énergie. L’ambition de relier des futurs utopiques improbables à des solutions concrètes est tout à fait en phase avec les problèmes réels et urgents que doit résoudre l’architecture aujourd’hui.

Frank Gehry

Né à Toronto au Canada en 1929, Frank Gehry déménage avec sa famille à Los Angeles en 1947. Il obtient son diplôme d'architecte en 1954 à l’université de Californie du Sud (USC) à Los Angeles. Il suit des cours d’urbanisme à la Harvard Graduate School of Design de l'université Harvard et ouvre son agence à Los Angeles en 1962.

Sa carrière d’architecte se déploie ensuite sur plus de soixante ans pendant lesquels il conçoit des bâtiments publics et privés en Amérique, Europe et Asie. Pour son travail, il reçoit les prix d’architecture les plus prestigieux dont le prix Pritzker. Parmi ses réalisations les plus notables il convient de citer le musée Guggenheim de Bilbao (Espagne) ; le Walt Disney Concert Hall à Los Angeles (Californie) ; la tour résidentielle Eight Spruce Street à New York ; la tour résidentielle Opus à Hong Kong ; la Fondation Louis Vuitton à Paris ; le bâtiment Dr. Chau Chak Wing Building pour l’Université de Technologie de Sydney (Australie) ; la Maison Louis Vuitton à Séoul (Corée du Sud) ; le LUMA / Parc des Ateliers à Arles (France). D’autres projets sont en cours d’élaboration dont le musée d’art de Philadelphie en Pennsylvanie (États-Unis) ; le campus Facebook à Menlo Park (Californie) ; le Grand Avenue Project à Los Angeles (Californie) ; le nouveau centre pour le Youth Orchestra Los Angeles (YOLA) à Inglewood (Californie) ; le mémorial Dwight D. Eisenhower à Washington (États-Unis) ; enfin le projet d’aménagement de la centrale électrique de Battersea à Londres.

Charlotte Perriand

Charlotte Perriand naît le 24 octobre 1903 à Paris. Elle étudie à l'école de l'Union centrale des arts décoratifs entre 1920 et 1925. Deux ans plus tard, elle devient architecte d'intérieure et équipe son atelier place Saint-Sulpice. Son intérêt et sa curiosité par le mobilier d'intérieur l'ont amenée à collaborer avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret des années 20 aux années 30.  Elle travaille alors sur des réalisations majeures telles que la Villa Church, villa Savoye, La cité du refuge de l’Armée du Salut et le Pavillon suisse à la cité universitaire.

Quelques années plus tard, Charlotte Perriand participe à la fondation de l'Union des Artistes Modernes (UAM) et se lance en 1933 dans la recherche photographique, en lien avec Fernand Léger et Pierre Jeanneret sur le thème de l'art brut. Elle se focalise sur les objets trouvés dans la nature qu'elle photographie in situ ou dans son atelier de Montparnasse. 

En 1934, elle se spécialise dans l'architecture préfabriquée pour les loisirs comme la Maison au Bord de l'eau, le Centre de loisirs, les hôtels et refuges de montagne. 

En 1940, Charlotte Perriand est nommée conseillère pour l'art industriel par le gouvernement japonais, elle part à Tokyo et rentrera en France en 1946. On sentira l'influence nippone dans chacune de ses oeuvres. Des projets phares suivront, notamment avec Air France (1957-1963) et le Musée national d'art moderne de Paris (1963-1965). De nombreuses expositions mettront ensuite Charlotte Perriand en tête d'affiche pour sa synthèse des arts et sa vision singulière. ins

Elle disparaît le 27 octobre 1999 à Paris. 

David Nam

David Nam est diplômé en architecture de l’université Cornell en 1996 et titulaire d’une maîtrise en architecture obtenue à l’université Yale en 2006. Pendant ses études universitaires, il a fait un stage chez Gehry Partners où il a œuvré ensuite de 1996 à 2002.

Après ses études, il a travaillé de 2006 à 2007 à Rotterdam (Pays-Bas) à l’agence d’architecture Office for Metropolitan Architecture. Il a réintégré Gehry Partners en 2007, où il a travaillé au contact direct de Frank Gehry.

En sa qualité de Design Partner, David Nam a supervisé la conception de plusieurs projets culturels, commerciaux et résidentiels en Europe, Asie et Amérique du Nord, notamment la toute récente Maison Louis Vuitton de Séoul (Corée du Sud) et le LUMA / Parc des Ateliers à Arles (France). Il a aussi conçu des expositions pour le Centre Pompidou à Paris, le Los Angeles County Museum of Art en Californie et la Fondation