Récital Daniil Trifonov

© Dario Acosta

Complet

Tarifs
35 € / 60 €
Date
2 mai 2024 – 20h30
Lieu
Auditorium
Durée
1h30
Horaires
20h30

La Fondation accueille pour la première fois le pianiste russe Daniil Trifonov qui fait partout l’admiration du public.

Magnifiant la fine écriture de Rameau, le pianiste aborde la Suite en la mineur RCT 5, avec toute la délicatesse et l’énergie requise par la plume baroque. S’ensuit la lumineuse Sonate en fa majeur K332 de Mozart, un parfait terrain pour le déploiement de sa sensibilité. Emblème du goût romantique pour la variation, et œuvre de la dernière décennie d’un Mendelssohn au sommet, les Variations sérieuses feront entendre toute la science pianistique dont Trifonov est maître. En deuxième partie de récital vient, avec la monumentale Sonate op. 106 « Hammerklavier », le temps de la confrontation avec l’un des Everest de la littérature pour piano. Le premier concert de l’intense Daniil Trifonov à l’Auditorium de la Fondation : un événement à ne pas manquer ! 

Le programme

Jean-Philippe Rameau
Suite en la mineur, RCT 5
Wolfgang Amadeus Mozart
Sonate n°12 en fa majeur, K.332
Felix Mendelssohn
Variations sérieuses
Ludwig van Beethoven
Sonate n°29 op.106 “Hammerklavier”

L'artiste

Daniil Trifonov

Daniil Trifonov est né à Nijni Novgorod en 1991. Dès l’âge de cinq ans il entame sa formation musicale qu’il perfectionnera à l'Académie russe de musique Gnessine de Moscou auprès de Tatiana Zelikman, avant de poursuivre ses études de piano avec Sergei Babayan à l’Institut de musique de Cleveland aux États-Unis. Il étudie aussi la composition, et se plaît à écrire de la musique de chambre et concertante pour son instrument de prédilection. 

Lauréat des Grammy Awards, Daniil Trifonov connaît une ascension fulgurante dans le monde de la musique classique, comme soliste, défenseur émérite des œuvres concertantes et chambristes, pianiste accompagnateur et compositeur. Conjuguant une technique achevée et une sensibilité et une profondeur hors du commun, ses interprétations sont une source intarissable d’émerveillement. « Il possède tout et plus encore… Ce qu’il fait avec ses mains, techniquement, est incroyable. Son toucher aussi – il a une tendresse mais également l’élément démoniaque. Je n’ai jamais rien entendu de pareil, » s’émerveille la pianiste Martha Argerich.


C’est au cours de la saison 2010-11 que Daniil Trifonov s’illustre dans trois des plus prestigieux concours pianistiques mondiaux. Il remporte coup sur coup le troisième prix du concours Chopin de Varsovie, le premier prix du concours Rubinstein de Tel Aviv, et le double Premier Prix et Grand Prix au concours Tchaïkovski de Moscou, le Grand Prix étant un titre honorifique supplémentaire remis au meilleur concurrent toutes catégories confondues. En 2013, il reçoit le prestigieux prix Franco Abbiati du meilleur soliste instrumental remis par les critiques musicaux renommés d’Italie.


En 2012-2013, Daniil Trifonov fait ses débuts en soliste au Carnegie Hall à New York, au Wigmore Hall de Londres, au Musikverein de Vienne, au Suntory Hall du Japon et à la Salle Pleyel de Paris. Il poursuit avec des récitals au Kennedy Center de Washington DC, au Barbican, Royal Festival et Queen Elizabeth Halls de Londres, au Concertgebouw d'Amsterdam (Master Piano Series) et il participe au Celebrity Series de Boston. De nombreuses autres formations l’accueillent cette même saison : Philharmonie de Berlin, Herkulessaal de Munich, Schloss Elmau en Bavière, Tonhalle de Zurich, Festival de piano de Lucerne, Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, Théâtre des Champs Élysées et Auditorium du Louvre à Paris, Palau de la Música de Barcelone, Opera City de Tokyo, Seoul Arts Center et Recital Centre de Melbourne. Avec l’album Trifonov: The Carnegie Recital, le pianiste signe son premier enregistrement comme artiste exclusif Deutsche Grammophon, capté en direct lors du récital à guichet fermé de 2013 au Carnegie Hall. Cette prestation lui vaudra sa première nomination aux Grammy Awards. En 2014, Daniil Trifonov fait entendre son Concerto pour piano dont le Cleveland Plain Dealer émerveillé écrit : « Difficile à croire, même après l’avoir vu, de ses yeux vu. C’est ça le talent du pianiste-compositeur Daniil Trifonov. »


En 2015, l’album Rachmaninov: Variations est nommé pour les Grammy Awards. Daniil Trifonov est couronné Artiste de l’année 2016 par la revue musicale britannique Gramophone. En 2017, Deutsche Grammophon publie Chopin Evocations qui associe les œuvres de Chopin à celles des compositeurs du 20e siècle qu’il influença comme Barber, Grieg, Mompou, Schumann et Tchaïkovski.


Transcendental, son troisième album comme artiste exclusif Deutsche Grammophon, est consacré entièrement à Liszt. Ce remarquable enregistrement vaut à Daniil Trifonov le Grammy Award du meilleur album soliste de l’année 2018. Il lance la saison 2018-19 du Philharmonique de New York en jouant l’intégrale des concertos de Rachmaninov au Festival Rachmaninov organisé par cette formation ainsi qu’avec le Philharmonia Orchestra de Londres et le Philharmonique de Munich. Pendant ses résidences de longue durée au Philharmonique de Berlin et au Musikverein de Vienne, il rejoint le Philharmonique de Vienne pour donner la première audition en Autriche de son Concerto pour piano. Il figure également en tête d’affiche du célébrissime concert du Nouvel An avec le Philharmonique de Berlin placé sous la direction de Sir Simon Rattle.


Pendant la saison 2019-20, Daniil Trifonov est artiste en résidence. Il multiplie ses activités avec l’Orchestre philharmonique de New York et assure la création mondiale de son Quintette avec piano. La saison est ponctuée par de nombreux événements majeurs comme la série « Perspectives » au Carnegie Hall et la création mondiale du Concerto pour piano de Mason Bates co-commandité par l’Orchestre de Philadelphie et celui de San Francisco. Le pianiste virtuose interprète le Premier concerto de Tchaïkovski sous la direction de Riccardo Muti lors du gala historique donné pour la célébration du 125e anniversaire de l’Orchestre symphonique de Chicago. Le magazine Musical America lui décerne le titre d’artiste de l’année 2019. L’album Destination Rachmaninov: Departure est nommé Enregistrement de musique concertante de l’Année 2019 par BBC Music.


En octobre 2021, sort chez Deutsche Grammophon l’album Bach: The Art of Life, comprenant le chef d’œuvre inachevé de Bach L’Art de la Fugue, auquel Daniil Trifonov apporte sa propre conclusion. Il ajoute au double album des extraits des Petits livres de notes d'Anna Magdalena Bach composés par quatre des fils du Cantor de Leipzig, et deux pièces parmi les préférées de la famille de Bach. L’album Bach: The Art of Life est distingué par une sixième nomination aux Grammy Awards, tandis que la vidéo musicale dans laquelle l’artiste interprète sa propre conclusion du contrepoint final de l’Art de la Fugue, est distinguée du prix Opus Klassik 2022. Daniil Trifonov est également lauréat du prix Opus Klassik Soliste de l’Année/Piano 2021 pour Silver Age, album d’œuvres solistes consacré à la musique des compositeurs russes Scriabine, Prokofiev et Stravinsky. Sorti à l’automne 2020, cet enregistrement fait suite à Destination Rachmaninov: Arrival sorti en 2019 couronné par une nomination aux Grammy Awards en 2021. Consacré aux premier et troisième concertos du compositeur, Arrival est le troisième volume de la série DG enregistrée par Daniil Trifonov avec le Philadelphia Orchestra dirigé par Yannick Nézet-Séguin. Cette même année 2021 Daniil Trifonov est fait « Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres » du gouvernement français.


À l’automne 2022, Daniil Trifonov est en haut des affiches des galas d’ouverture de la saison de l’Orchestre symphonique national de Washington et du Carnegie Hall de New York, où son concert inaugural Opening Night avec l’Orchestre de Philadelphie marque la première de ses quatre apparitions de la saison 2022-23. Il revient au Carnegie Hall avec l’Orchestre symphonique national et le violoniste Joshua Bell avant d’entreprendre une immense tournée en Amérique du Nord avec un programme consacré à Mozart, Schumann, Tchaïkovski, Ravel et Scriabine. Cette même saison est jalonnée de multiples événements : concerts avec l’Orchestre philharmonique de New York et l’Orchestre symphonique de Chicago ; résidences artistiques avec l’Orchestre philharmonique de Rotterdam et Radio France ; tournées avec l’Orchestre National de France et le Royal Philharmonic Orchestra de Londres ; collaboration de chambre avec le violoniste Stefan Jackiw et la violoncelliste Alisa Weilerstein au centre culturel new-yorkais 92nd Street Y ; enfin sortie chez Deutsche Grammophon en CD et Blu-Ray édition deluxe du double album Bach: The Art of Life loué par la critique et nommé aux Grammy Awards.


Pour la saison 2023-24 Daniil Trifonov honore ses engagements sur trois continents. Il interprète les deux concertos de Brahms avec l’Orchestre de Cleveland et l’Orchestre symphonique de Toronto pour le premier et avec l’Orchestre philharmonique le Los Angeles, l’Orchestre symphonique d’Atlanta et l’Orchestre philharmonique d’Israël pour le second. Il donne le Concerto pour piano de Schumann avec l’Orchestre philharmonique de New York et le Concerto pour piano n° 9 « Jeunehomme » de Mozart avec l’Orchestre philharmonique de Rotterdam au Carnegie Hall, au Kennedy Center et dans d’autres salles de concert aux États-Unis. Il enchaîne avec le Concerto pour piano n° 1 de Chopin avec l’Orchestre de Paris ; le Concerto pour piano de Mason Bates, œuvre composée pour le pianiste pendant la pandémie, avec l’Orchestre symphonique de Chicago, l’Orchestra dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia et le Deutsches Symphonie-Orchester de Berlin. Il joue aussi les concertos de Gershwin et de Rachmaninov avec l'Orchestre de Philadelphie aux États-Unis et en Europe. En récital, il interprète les sonates de Prokofiev et celle pour violoncelle et piano de Debussy lors d’une tournée européenne très médiatisée avec le violoncelliste Gautier Capuçon. Enfin, une tournée avec un nouveau programme soliste consacré à des œuvres de Rameau, Mozart, Mendelssohn et Beethoven le conduit dans les hauts lieux musicaux que sont Vienne, Munich, Barcelone, Madrid, Venise, Milan, Boston, San Francisco, Dallas et le Carnegie Hall de New York.

En partenariat avec Radio Classique, medici.tv et Mezzo