La construction

Timelapse

Pour respecter le dessin de Frank Gehry, les hommes engagés dans la construction ont relevé de nombreux défis jusque là inédits, de la conception du projet jusqu’aux finitions de l’ouvrage.

 

La fabrication du verre a notamment été l'occasion de repenser les savoir-faire. Ainsi, un four spécifique a été créé pour répondre aux exigences de courbure et d’élancement imposées par l'architecte.

quote

Les 13 500 m2 de verrière sont constitués de panneaux uniques, moulés sur mesure.

quote

Défi technologique

La créativité de Frank Gehry impose une innovation technique constante. Tant dans la conception même du projet que dans l’engagement des travaux, le chantier de la Fondation Louis Vuitton bouleverse les principes de l’architecture. Dès les premières étapes, l’ensemble des partenaires réunis autour du projet ont appris à manier et se sont appuyés sur un outil unique : Digital Project, un logiciel 3D développé par Gehry Technologies à partir de l’outil Catia de Dassault systèmes.

La performance exceptionnelle de ce logiciel permet de créer les formes complexes imaginées par Frank Gehry, dans une très étroite collaboration entre les différentes équipes qui travaillent simultanément sur un modèle commun.

 

 

Gehry Technologies a reçu le Prix d’Excellence BIM (Building Information Model) décerné par l’American Institute of Architects. En France, le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, et le Ministère du Redressement Productif ont décerné le Grand Prix National de l’Ingénierie à Setec Bâtiment, Quadrature Ingénierie, RFR, T/E/S/S. Bonna Sabla a reçu le Trophée FIB (Fédération des Industries du Béton) pour le moulage sous vide du Ductal.  

Il y a quelques mois, Harvard a inscrit le bâtiment de la Fondation au programme de son cycle d’études en architecture.

 

 

quote

La réalisation de ce projet a déjà été récompensée par plusieurs prix d’ingénierie en France et aux Etats-Unis.

quote

Une démarche pilote de haute qualité environnementale

quote

Le projet de la Fondation Louis Vuitton a adopté une démarche environnementale exemplaire et a été choisi comme projet pilote pour l’élaboration d’un nouveau référentiel HQE® dédié aux bâtiments culturels.

quote

La construction de la Fondation Louis Vuitton répond aux engagements du groupe LVMH pour le développement durable. Dès le lancement du projet, la faune, la flore, les nappes phréatiques ont été observées et étudiées, les impacts acoustiques et l’accès de tous les publics anticipés et pris en compte.

Les piliers écologiques et humains du développement durable ont ainsi pu être placés au cœur de toutes les phases du projet : conception, construction et exploitation.

 

Une fois le bâtiment ouvert, la préservation des ressources naturelles restera un souci constant. En effet,  les eaux pluviales seront récupérées afin d’alimenter les systèmes ne nécessitant pas d’eau potable. Stockées et filtrées, elles seront prioritairement utilisées pour nettoyer les façades et verrières du bâtiment. Elles alimenteront aussi le bassin sur lequel est posée la Fondation et permettront enfin d’arroser les espaces plantés et les terrasses. Les consommations d’eau potable utilisée dans la Fondation seront donc limitées et ajustées en fonction des besoins.

Photos de chantier

Des partenaires engagés

Les innovations proposées par l'architecte imposent, pour la conception de l’ouvrage, d’associer des partenaires à Frank Gehry et son agence Gehry Partners soutenue, sur le site, par l’agence Studios Architecture. Pour la maîtrise d’ouvrage, la Fondation Louis Vuitton est assistée de Quadrature Ingénierie. SETEC, RFR, T/E/S/S, et ALEP constituent la maîtrise d’œuvre, VINCI étant l’entreprise générale.

 

Quadrature Ingénierie assiste la Fondation Louis Vuitton dans sa mission de Maître d’Ouvrage, en qualité d’AMO technique, pour la direction des équipes d’architectes, maîtrise d’œuvre et entreprises.

 

ALEP réalise le schéma de cohérence paysager du Jardin d’Acclimatation et conçoit l’intégration de la Fondation dans son environnement.

 

STUDIOS ARCHITECTURE, agence d’architecture internationale, installée à Paris, développe et finalise la conception architecturale de Frank Gehry et de son agence Gehry Partners basée à Los Angeles.

 

SETEC BÂTIMENTS, l’un des plus importants cabinets d’ingénierie français, assure la conception structurelle du bâtiment et l’étude des fluides. Il coordonne l’ensemble des études des différents maîtres d’œuvre.

 

RFR+TESS, bureaux d’études français aux références prestigieuses (verrières des gares de Strasbourg et d’Avignon, passerelle Simone-de-Beauvoir, à Paris), travaillent ensemble à la conception de la verrière et de l’iceberg.

 

dUCKS Scéno, agence internationale de scénographes et de muséographes, a participé auprès de l’architecte Frank Gehry et avec l’acousticien Nagata Acoustics à la conception de l’auditorium polymorphe et de ses espaces annexes.

 

VINCI Construction, entreprise française de BTP internationalement reconnue, a été sélectionnée pour construire le bâtiment de la Fondation avec l’aide de ses nombreux sous-traitants (le premier étant EIFFAGE Construction Métallique, en charge de la réalisation des douze voiles de verre) et diriger l’ensemble du chantier.