Récital de Gautier Capuçon, violoncelle et Yuja Wang, piano20 mai 2015 - 20h30

Pour ce concert exceptionnel, la Fondation Louis Vuitton invite le violoncelliste Gautier Capuçon et la pianiste Yuja Wang, deux artistes dont le talent est salué par les mélomanes du monde entier.

 

Artiste phare de la Fondation Louis Vuitton au sein de laquelle il a créé sa Classe d’excellence de violoncelle en octobre dernier, Gautier Capuçon est considéré comme l’un des plus brillants instrumentistes français. Il se produit dans les salles les plus prestigieuses et les festivals majeurs à travers le monde. En soliste il est l’invité régulier des plus grands orchestres, notamment le Berliner Philharmoniker, le Concertgebouw d’Amsterdam, ceux de Los Angeles, Boston, Seattle, Chicago, Cleveland, New-York, Vienne, Londres, Oslo, Paris…

 

Reconnue pour sa virtuosité technique ainsi que pour son jeu spontané et audacieux, la pianiste Yuja Wang parcourt le monde et joue sous la baguette des plus grands tels que  Abbado, Barenboim, Dudamel, Gatti, Gergiev, Maazel, Mehta, Masur, Pappano, Salonen, Temirkanov… Elle est l’invitée régulière du festival de Verbier où elle se produit chaque été en concerto, en récital et en musique de chambre aux côtés, entre autre, de Gautier Capuçon, Ivry Gitlis, Khatia Buniatisvili.

 

Gautier Capuçon et Yuja Wang se donnent rendez-vous à la Fondation Louis Vuitton le 20 mai 2015 dans un programme en sonates autour de Brahms, Schumann et Grieg.

 

image

© Gaël Cornier / Fondation Louis Vuitton 2015

Date

Mercredi 20/05/2015 - 20H30

Lieu

Auditorium

Programme détaillé

Robert Schumann : Phantasiestücke op.73  

1-      Zart und mit Ausdrück (″Tendre et avec expression″)

2-      Lebhaft, leicht (″Vif et léger″)

3-      Rasch, mit Feuer (Vite et avec feu″)

 

 

Johannes Brahms : Sonate pour violoncelle et piano n°1 op.38 en mi mineur  

Allegro non troppo

Allegretto quasi minuetto

Allegro

 

Edvard Grieg : Sonate pour violoncelle et piano en la mineur op.36 (27’)

Allegro agitato

Andante molto tranquillo

Allegro : Allegro molto e marcato

 

Durée : 1h20

Biographies

image

Gautier Capuçon, violoncelle


 


Gautier Capuçon, né en 1981 à Chambéry, commence le violoncelle à 4 ans et demi et étudie avec Annie Cochet-Zakine, Philippe Muller, puis à Vienne avec Heinrich Schiff. Il reçoit des premiers prix dans plusieurs concours internationaux, y compris le Premier Grand Prix du Concours International André Navarra à Toulouse. En 2001 il est « Nouveau Talent  de l’année » aux Victoires de la musique. Il reçoit le « Borletti-Buitoni Trust Award « et plusieurs fois le « Echo Preis », récemment pour son enregistrement avec Gergiev et pour le Coffret de la musique de chambre de Fauré (en octobre 2012). Parallèlement, il parfait son expérience au sein de l’Orchestre des Jeunes de la Communauté Européenne avec Bernard Haitink, puis du Gustav Mahler Jugendorchester avec Kent Nagano, Daniele Gatti, Pierre Boulez, Seiji Ozawa et Claudio Abbado.


Il se produit avec les plus grands orchestres dans le monde et collabore régulièrement avec Lionel Bringuier, Semyon Bychkov, Myung-Whun Chung, Gustavo Dudamel, Charles Dutoit, Christoph Eschenbach, Valery Gergiev, Bernard Haitink, Paavo Järvi, Andris Nelsons, Yannick Nézet-Séguin, Leonard Slatkin, Tugan Sokhiev…


 


En 2011/12 grand succès pour ses débuts avec le Philharmonique de Berlin sous la direction de Gustavo Dudamel pour l’Europa Konzert, Chicago, Philadelphia et Boston Symphony/Dutoit, London Symphony/Gergiev au Konzerthaus à Vienne. En 2012/13 : il est réinvité par le Los Angeles Philharmonic, Seattle et Chicago Symphony, Chamber Orchestra of Europe, Vienna Symphony, Deutsche Symphony Orchestra et joue en récital et musique de chambre à Paris, Londres, Amsterdam, Moscou, Madrid, Vienne, New York, Washington, Tokyo… En 2013/14 il fait ses débuts avec l’Orchestre de Concertgebouw/Bychkov, le New York Philharmonic/Boreyko et l’Orchestre de la Staatskapelle de Dresde/Eschenbach, à Dresde et en tant que soliste invité au Festival de Pâques de Salzburg. Il est avec le Chamber Orchestra of Europe/Haitink à Paris, Amsterdam et au Festival de Lucerne, Munich Philharmonique/Bychkov, Sidney Symphony/Bringuier (tournée Australie), Boston Symphony/Dutoit, Orchestre Philharmonique de Radio France/Bringuier, Orchestre Mariinsky St Petersburg/Gergiev à Paris (Pleyel) et en récital avec récital Yuja Wang (tournée Japon) et Frank Braley (Paris Pleyel, Bordeaux, Chambéry, Lyon, Amsterdam, Bruxelles, La Chaux de Fonds, Vienne, Séoul…). Les points forts de la saison 2014/15 : tournée européenne avec le London Symphony Orchestra/Sir John Eliot Gardiner et avec le Oslo Philharmonic/Petrenko, ainsi que l’Orchestre de Paris/Zinman, Leipzig Gewandhaus/Krivine, le Philharmonique de Vienne/Orozco-Esdrada, Los Angeles Philharmonic/Dudamel, Cleveland Orchestra/Bringuier, San Francisco Symphony/Dutoit, Boston Symphony/Nelsons.


 


Gautier Capuçon se produit également en récital et musique de chambre dans les festivals majeurs en Europe, comme chaque année au festival de Verbier et au Progetto Martha Argerich a Lugano. Il a pour partenaires Nicholas Angelich, Martha Argerich, Daniel Barenboïm, Yuri Bashmet, Frank Braley, Gérard Caussé, Sarah Chang, Myung Whun Chung, Michel Dalberto, Jérôme Ducros, Hélène Grimaud, Katia et Marielle Labèque, Angelika Kirchschlager, Gabriela Montero, Viktoria Mullova, Mikhail Pletnev, Leonidas Kavakos, Stephen Kovacevitch, Menahem Pressler, Vadim Repin, Antoine Tamestit, Jean-Yves Thibaudet, Maxim Vengerov, Yuja Wang, Nikolaj Znaider, les quatuors Artemis et Ebène, ainsi que son frère Renaud.


 


Discographie : Chez Warner, les Trios de Haydn et Mendelssohn avec Martha Argerich et Renaud Capuçon, le Trio n°2 de Chostakovitch avec Martha Argerich et Maxim Vengerov. Chez Erato, dont il est artiste exclusif : la musique de chambre de Ravel avec Renaud Capuçon et Frank Braley, des duos avec son frère, les concertos de Haydn avec le Mahler Chamber Orchestra et Daniel Harding (« Diapason d’Or » et « Choc » du Monde de la musique), la musique de chambre de Saint-Saëns, de Schubert, les trios de Brahms avec Renaud Capuçon et Nicholas Angelich (Preis der Deutschen Schallplattenkritik – Diapason d’Or – Choc/Monde de la Musique), un récital avec la pianiste Gabriela Montero (Mendelssohn/Prokofiev/Rachmaninov), le concerto de Dvorak avec l’orchestre de la Radio de Francfort et Paavo Järvi, le Double de Brahms avec GMJO et Myung-Whun Chung. Après un DVD live Festival de Salzbourg Triple de Beethoven (Martha Argerich, Renaud Capuçon, l’Orchestre Simon Bolivar et Gustavo Dudamel) et un DVD – Concert live avec le Berliner Philharmoniker (Haydn Concerto N°1) sous la direction de Gustavo Dudamel (Deutsche Gramophone), les Variations Rococo de Tchaikovsky avec le Mariinsky Theatre Orchestra et Valery Gergiev, l’intégrale Fauré avec N. Angelich, G. Capuçon, M. Dalberto, G. Caussé et le Quatuor Ebène. Dernières parutions un récital Schubert/Debussy/Britten/Schumann avec Frank Braley et Saint-Saëns (Concerto N°1 et Muse et le Poète) avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France et Lionel Bringuier.


 


Depuis 2007 Gautier Capuçon est l’ambassadeur de « Zegna & Music Project », fondé en 1997 comme activité philanthropique pour promouvoir la musique et ses valeurs. En octobre 2014 il crée la « Classe d’excellence de violoncelle » à la Fondation Louis Vuitton à Paris, dans le nouvel Auditorium conçu par Frank Gehry. Colas a coproduit avec Virgin Classics son dernier album enregistré avec Valery Gergiev et a contribué à l’acquisition d’un archet de Dominique Peccatte. Il joue un Matteo Goffriler de 1701.  www.gautiercapucon.com                                                                                                       


image

Yuja Wang, piano


Âgée de 27 ans, la pianiste Yuja Wang est déjà reconnue comme l'une des artistes les plus talentueuses de sa génération. Souvent louée pour sa virtuosité et sa précision, Yuja a été maintes fois saluée pour sa maîtrise absolue des exigences techniques les plus complexes du répertoire, pour sa forte intuition musicale ainsi que pour ses interprétations audacieuses et sa présence très charismatique sur scène.


    Yuja enregistre exclusivement pour Deutsche Grammophon. Suite à son premier album, Sonatas & Études, Gramophone magazine nomme Yuja jeune artiste de l'année aux Classic FM Gramophone awards en 2009. Son deuxième album, Transformation, lui rapporte le prix Echo Klassik de « jeune artiste de l'année ». Yuja enregistre ensuite son premier concerto avec le Mahler Chamber Orchestra sous la baguette de Claudio Abbado, dans lequel elle interprète la Rhapsodie sur un thème de Paganini de Rachmaninoff ainsi que son Concerto pour piano no 2 en do mineur, nominé aux Grammy Awards en tant que « meilleur solo instrumental de musique classique ». Son quatrième album, Fantasia, est une collection d'œuvres musicales de plusieurs compositeurs tels que Albéniz, Bach, Chopin, Rachmaninov, Saint-Saëns et Scriabine, régulièrement jouées en bis par la pianiste. Elle enregistre ensuite un album avec Gustavo Dudamel et l'Orchestre symphonique Simón Bolívar, composé du Concerto no 2 pour piano de Prokofiev et du Concerto no 3 pour piano de Rachmaninoff. Plus récemment, Yuja s'est associée au violoniste Leonidas Kavakos pour enregistrer un disque consacré aux sonates pour violon et piano de Brahms, paru chez Decca Records.


En seulement quelques années depuis ses débuts en 2005 avec l'Orchestre du Centre national des Arts à Ottawa, dirigé par Pinchas Zukerman, Yuja a joué avec de nombreux orchestres parmi les plus prestigieux du monde, notamment les orchestres de Boston, Chicago, Cleveland, Los Angeles, New York, Philadelphie, San Francisco et Washington. En dehors des États-Unis, elle a donné des concerts avec la Staatskapelle de Berlin, l’Orchestre Philharmonique de Chine, la Filarmonica della Scala, l’Israel Philharmonic, le London Philharmonic, l’Orchestre de Paris, l’Orquesta Nacional de España, le Tokyo NHK Symphony Orchestra, le Royal Concertgebouw Orchestra, l'Orchestre Mozart et Santa Cecilia.


    En 2006, Yuja a fait ses débuts avec le New York Philharmonic au Festival de Musique Bravo! Vail au Colorado. Elle a aussi joué avec l’orchestre dans la saison suivante, au cours d'une tournée au Japon et en Corée, sous la direction de Lorin Maazel. En 2008, Yuja repart en tournée aux États-Unis avec l'Academy of St. Martin in the Fields, dirigée par Neville Marriner. En 2009, elle fait partie des solistes invités pour le concert du Youtube Symphony Orchestra au Carnegie Hall, dirigé par Michael Tilson Thomas. La même année, Yuja joue et enregistre le Concerto no 3 pour piano de Prokofiev sous la direction d'Abbado au Festival de musique de Lucerne, avant de partir en tournée avec l'Orchestre du Festival et Abbado à travers la Chine.


Yuja donne régulièrement des récitals dans les grandes métropoles d'Asie, d'Europe et d'Amérique du Nord. L'été, elle se dédie à la musique de chambre et participe à de nombreux festivals à travers le monde, dont le Festival Verbier en Suisse. En mars 2011, Yuja se produit pour une série de trois concerts de musique de chambre à la Salle Pleyel à Paris, avec les principaux musiciens du Berlin Philharmonic. Elle fait ses débuts en récital au Stern Hall du Carnegie Hall en octobre 2011.


Les plus grands chefs d’orchestre du monde ont collaboré avec Yuja Wang, notamment Claudio Abbado, Daniel Barenboim, Gustavo Dudamel, Charles Dutoit, Daniele Gatti, Valery Gergiev, Mikko Franck, Manfred Honeck, Lorin Maazel, Zubin Mehta, Kurt Masur, Antonio Pappano, Esa-Pekka Salonen, Yuri Temirkanov et Michael Tilson Thomas. En 2014, le London Symphony Orchestra a invité Yuja Wang pour le LSO Artist Portrait, série de « concerts portraits » qui comprend trois concertos et des récitals à Londres, suivis d'une tournée en Chine, avec le chef Daniel Harding. Elle fait ses débuts avec l'Orchestre national philharmonique de Hongrie avec une interprétation du Concerto pour piano no 2 de Bartok sous la direction Zoltan Kocsis. Ses fréquentes collaborations avec le violoniste Leonidas Kavakos s’approfondissent, ils entreprennent plusieurs tournées européennes, se concentrant sur les Sonates de Brahms pour piano et violon. Elle retrouve aussi le Los Angeles Philharmonic pour des concerts de souscription et part en tournée aux États-Unis avec Gustavo Dudamel. Yuja joue aussi avec le Boston Symphony, dirigé par Andrew Davis, et le Cleveland Orchestra, dirigé par Giancarlo Guerrero.


    En 2014-2015, elle retourne au Concertgebouw pour interpréter le Concerto no 1 pour piano de Chostakovitch sous la baguette de Mariss Jansons. Elle continue la saison avec trois concerts avec l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich, où elle est nommée artiste en résidence. Yuja poursuit ses tournées en Europe et en Amérique du Nord avec avec Leonidas Kavakos. Une tournée aux États-Unis est également prévue au printemps 2015 avec le London Symphony Orchestra, sous la direction de Tilson Thomas. Cette saison sera en outre marquée par ses débuts en concerto avec le Berlin Philharmonic.


Yuja Wang débute très jeune sa formation au Central Conservatory of Music de Beijing, avec Ling Yuan and Zhou Guangren. De 1999 à 2001, elle participe au Morningside Music summer program au Calgary’s Mount Royal College, un programme d’échange artistique et culturel entre le Canada et la Chine. Elle commence alors à étudier avec Hung-Kuan Chen et Tema Blackstone au Mount Royal College Conservatory. Elle s’installe ensuite aux États-Unis pour se former avec Gary Graffman au Curtis Institute of Music de Philadelphia, dont elle sort diplômée en 2008. Yuja a reçu en 2006 le prix jeune artiste Gilmore et a remporté en 2010 le prestigieux Avery Fisher Career Grant. Yuja est une Artiste Steinway.


Vidéos

Tout dernier album de Yuja Wang

image

PIANO CONCERTOS · KLAVIERKONZERTE


Sergei Rachmaninov: No. 3 op. 30


Sergei Prokofiev: No. 2 op. 16


Simón Bolívar Symphony Orchestra of Venezuela Gustavo Dudamel


Int. Release 03 Feb. 2014


1 CD / Download


Pour acheter l'album, veuillez cliquez ici.


 


© Yuja Wang appears by courtesy of Deutsche Grammophon Gesellschaft/Berlin