L'édifice

D'une esquisse initiale crayonnée sur la page blanche d’un carnet, au nuage transparent posé à la lisière du Jardin d’Acclimatation dans le Bois de Boulogne, Frank Gehry a eu pour ambition de « concevoir à Paris un vaisseau magnifique qui symbolise la vocation culturelle de la France ».

Faiseur de rêve, il a imaginé un bâtiment unique, emblématique et audacieux.

Respectueux d’une histoire ancrée dans la culture française du XIXe, Frank Gehry ose les prouesses technologiques du XXIe siècle, ouvrant la voie à des innovations fondatrices.

quote

Nous avons souhaité offrir à Paris un lieu d’exception pour l’art et la culture et fait le pari de l’audace et de l’émotion en confiant à Frank Gehry la réalisation d’un bâtiment emblématique du XXIe siècle.

Bernard Arnault quote
quote

A l’image du monde qui change en permanence, nous voulions concevoir un bâtiment qui évolue en fonction de l’heure et de la lumière afin de créer une impression d’éphémère et de changement continuel.

Frank Gehry quote

Du XIXe siècle Frank Gehry a retenu la légèreté transparente du verre et le goût de la promenade ponctuée de surprises. Son architecture fusionne un art de vivre traditionnel, une audace visionnaire et les innovations offertes par les technologies du présent.

De l’invention d’un verre courbé au millimètre près pour les 3600 panneaux des douze voiles de la Fondation, aux 19 000 panneaux de ductal (béton fibré) tous différents, offrant à l’iceberg sa blancheur immaculée, sans omettre un processus de conception inédit, chaque étape de la construction a repoussé les limites d’une architecture codée pour inventer un bâtiment unique à la mesure d’un rêve.

La Fondation en quelques chiffres

 

13 500 m2 : surface des 12 voiles de verre

19 000 plaques de Ductal (béton blanc fibré)

7 000 m2 : surface totale utile

3 850 m2 : espaces muséographiques

11 : galeries d’exposition

360 - 1 000 : places à l’auditorium

Les fondements de la Fondation
Ductal terrasse extérieure

L'architecte

 

Architecte de renommée internationale, Frank Gehry vit et travaille à Los Angeles. Son écriture architecturale, audacieuse et poétique, propose une approche différente de la construction conventionnelle des divers bâtiments.

Puissante, elle se joue de la pesanteur, déployant des volumes défiant les nuages.

Innovante, elle provoque des ruptures visuelles revisitant les perspectives. Narrative, elle invente une conception futuriste suscitant surprises et émotions.

Transcript: Tout d'abord nous savions que pour construire un bâtiment dans ce parc, il nous faudrait construire dans le style du Grand Palais, quelque chose en verre. Ce serait comme une structure de jardin. Je crois que Bernard et moi avons parlé de cela dès le début. Pour qu'il soit accepté par la Ville il fallait que le batiment soit lié au jardin, aux arbres, et à la structure du jardin. Je jouais avec des voiles en verre et je ne savais pas comment j'allais les assembler, et quel serait leur fonctionnement. Dès le dŽbut nous savions que le batîment serait constitué d'une partie solide à l'intérieur que nous avons surnommée l'iceberg, et une partie extérieure qu'ils appellent maintenant la verrière. Nous avons conçu ce projet comme une sorte de vaisseau flottant, comme une boîte flottant au-dessus du sol. C'est comme ça que l'on pourrait résumer le projet. Et le toit sera comme un jardin recouvert de verre.
quote

C’est un bâtiment très atypique. Je n’ai jamais dessiné quelque chose qui ressemble exactement à celui-ci.

Frank Gehry quote

Le geste artistique

Ce défi architectural s’inscrit d’ores et déjà parmi les réalisations emblématiques de l’architecture du XXIe siècle. Le bâtiment de Frank Gehry, qui révèle des formes jamais imaginées à ce jour, sera le reflet du projet de la Fondation Louis Vuitton : unique, créatif, novateur.

Pour réaliser sa première esquisse, Frank Gehry s’est inspiré de la légèreté des architectures de verre et de jardin de la fin du XIXe. L’architecte a ensuite réalisé de nombreuses maquettes en bois, plastique et aluminium, jouant avec les lignes et les formes, imprimant un mouvement certain à son bâtiment en devenir. Le choix des matériaux devint évident : une enveloppe de verre allait recouvrir le corps du bâtiment, assemblage de blocs  nommé « iceberg », en lui conférant son volume et son élan.

Posé sur un bassin, l’édifice a été pensé comme un voilier ou un vaisseau  s’insérant dans l’environnement naturel, entre bois et jardin, jouant de la lumière et des effets de miroir. La maquette définitive fut ensuite scannée pour fournir le modèle numérique du projet. 

 

Biographie

Formation : Université de Californie du Sud (USC) à Los Angeles et Graduate School of Design de l'Université Harvard.

1979 :
 Résidence de Santa Monica.

1993 :
 Weisman Art Museum, Minneapolis.

1996 :
 Maison Dansante, Prague.

1997 :
 Ouverture du Musée Guggenheim à Bilbao.

2000 :
 Médaille d’Or du Royal Institute of British Architects.

2001 :
 Première rencontre avec Bernard Arnault et premières esquisses de la Fondation.

2003 :
Walt Disney Concert Hall à Los Angeles et Vitra Museum à Weil-am-Rhein. La même année, Frank Gehry reçoit le Prix Pritzker d’architecture.

2006 : Sydney Pollack lui rend hommage à travers son film “Esquisses de Frank Gehry”.

2007 :
 IAC Building, New York.

2011 :
 New York Tower by Gehry.

2014 : La Fondation Louis Vuitton.