De la représentation à la présence Rencontre autour de l’artiste Olafur Eliasson
Auditorium
Vendredi 23/01/2015 à 19H30

© Fondation Louis Vuitton / Dourak

 

Dans le cadre de l’exposition Olafur Eliasson: Contact, la Fondation Louis Vuitton organise une rencontre exceptionnelle avec  l’artiste Olafur Eliasson, le philosophe Michel Bitbol, directeur de recherche au CNRS, Claire Denis, cinéaste et les commissaires de l’exposition Contact - Laurence Bossé (conservateur à la Fondation Louis Vuitton) et Hans-Ulrich Obrist (directeur de la Serpentine Gallery de Londres).

La rencontre se déroule en anglais avec une traduction simultanée (des casques sont distribués à l'entrée).

 

La rencontre est suivie d'une lecture de poésie par  Cia Rinne. La lecture de la poésie se fait sans traduction.

 

Accessible avec votre billet d'entrée à la Fondation, dans la limite des places disponibles.

 

 

image

Olafur Eliasson est né en 1967 à Copenhague de parents islandais. Il expose dans le monde entier depuis 1997. En 2003, il représente le Danemark à la 50e Biennale de Venise ; plus tard la même année, son installation The Weather Project est montrée à la Tate Modern de Londres. Take your time : Olafur Eliasson, une présentation générale de son travail, est organisée par SFMoMA en 2007 ; l’exposition est ensuite montrée dans différents lieux lors d’une itinérance qui inclut le Museum of Modern Art de New York. Innen Stadt Aussen (Inner City Out), présentée en 2010 au Martin-Gropius-Bau de Berlin s’accompagne d’interventions dans le musée mais aussi dans d’autres sites de la ville. De même, en 2011, Seu corpo da obra (Your body of work) se tient dans trois institutions de São Paulo – SESC Pompei, SESC Belenzinho, et Pinacoteca da Estado de São Paulo – tout en montrant d’autres œuvres dans la ville. Parmi les projets d’Olafur Eliasson pour l’espace public citons Green River, montré dans différents sites de 1998 à 2001 et Serpentine Gallery Pavilion, 2007, réalisé en collaboration avec Kjetil Thorsen. The New York City Waterfalls, commande du Public Art Fund, est installé sur le littoral de Manhattan et de Brooklyn durant l’été 2008. Your rainbow panorama, une voie piétonne circulaire de 150 mètres de long sertie de panneaux de verre colorés, posée sur le toit du AroS Museum d’Århus au Danemark, est inaugurée en mai 2011.


Olafur Eliasson vit et travaille à Copenhague et à Berlin.


image

Michel Bitbol est Directeur de recherche CNRS aux Archives Husserl, ENS, Paris.


Après avoir poursuivi des recherches scientifiques de 1978 à 1990, il s’est tourné vers la philosophie de la physique. Il a traduit et commenté des textes de Erwin Schrödinger, et a élaboré une interprétation néo-kantienne de la mécanique quantique. Par la suite, il s’est concentré sur les liens entre la philosophie de la théorie quantique et la philosophie de l’esprit, et a travaillé en collaboration étroite avec Francisco Varela dans le sillage de ce travail. Il a développé récemment une conception de la conscience inspirée par une épistémologie de la connaissance en première personne.


 


 


 


 

Claire Denis est une cinéaste et scénariste française. Elle est également professeure à l’European Graduate School en suisse et à la Femis en France. Cette cinéaste est plus connue pour son style qui privilégie les décors extérieurs que le travail dans les studios. Son penchant cinématographique privilégie des questionnements sur l’amour, le désir où la musique occupe une place essentielle.

 

L'Institut für Raumexperimente

L'Institut für Raumexperimente (Institut d'expérimentations spatiales) était un programme expérimental de cinq ans en enseignement de l'art fondé par Olafur Eliasson, codirigé par Eric Ellingsen et Christina Werner et affilié à l'Université des arts de Berlin (UdK). L'Institut était situé dans le même bâtiment que le Studio Olafur Eliasson et fonctionnait avec le soutien des services de l'éducation, la jeunesse et les sciences du Land de Berlin et de la fondation Einstein de Berlin.

 

www.raumexperimente.net

 

 

Poésie - Cia Rinne

image

 


 


Cia Rinne, née à Göteborg (Suède) est poète, écrivain et artiste installée à Berlin. Elle écrit de la poésie visuelle, sonore et conceptuelle en différentes langues européennes ; ses publications comprennent zaroum et notes pour solistes (Le clou dans le fer 2011) et should we blind ourselves and leave thebes (2013). Ses œuvres ont notamment été présentées à Signal  Malmö, la Biennale de Turku, le Musée de Kumu à Tallin et à l’INCA de Seattle.