Christian Boltanski - Animitas

Hors Les Murs Du 09.11.2017 au 31.03.2018

Crédit artiste © Adagp, Paris 2019 Crédit photo : © Louis Vuitton / Christian Kain

Lieu
Espace Louis Vuitton München
Maximilianstrasse 2a
80539 München
Tél.
+49 89 55 89 38 100,
Horaires
Lundi au vendredi : 12h - 19h; Samedi : 10h - 19h

L’Espace Louis Vuitton München est ravi d’annoncer sa nouvelle exposition consacrée à l’artiste français Christian Boltanski. Réalisée dans le cadre du programme de la Fondation Louis Vuitton « Hors-les-murs », elle présente des œuvres inédites de la Collection dans les Espaces Culturels Louis Vuitton Tokyo, München, Venezia et Beijing, concrétisant ainsi la volonté de la Fondation de réaliser des projets internationaux et de les rendre accessibles au grand public.

Depuis 1967, Boltanski développe sa réflexion à travers l’écriture, la vidéo, la sculpture et la photographie. Sensible aux thèmes de la mémoire et du temps, il crée à partir de références autobiographiques et d’éléments de vie de personnes inconnues. Sans faire un travail d’historien l’artiste suit les chemins sinueux de destins individuels et collectifs, en utilisant des détails personnels et impersonnels de la vie de tous les jours.

L’Espace est honoré de présenter une sélection d’œuvres d’un des artistes français vivants les plus importants, figure majeure de l’art contemporain. Organisée autour de deux installations vidéo faisant partie de la Collection, Animitas (2014) et Animitas (Blanc) (2017), cette nouvelle exposition présente quatre pièces qui interrogent sur le passage du temps et plongent le spectateur dans un état méditatif.

Christian Boltanski, Animitas - Talabre, San Pedro de Atacama, Chile, 2014

© Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Animitas, est l’un des projets les plus ambitieux de l’artiste. Son concept : placer une œuvre de musée dans un désert.Il s’agit d’une installation extérieure de 800 clochettes suspendues à des tiges souples. Au Japon, ces clochettes traditionnelles sont accrochées aux portes ou aux fenêtres, avec un morceau de papier sur lequel figure un haïku. La première version de cette installation a été exposée dans le désert aride de l'Atacama, au Chili. Elle fait écho à la configuration de la voûte étoiléedans le ciel de l’hémisphère Sud, la nuit de la naissance de Boltanski, le 6 septembre 1944. Pour l’artiste, les clochettes qui tintinnabulent évoquent « la musique des astres et la voix des âmes flottantes ». Le même dispositif a été mis en œuvre à trois autres endroits : l’île de Teshima au Japon (La forêt des murmures, 2016), près de la Mer Morte (à l’automne 2017) et l’île d’Orléans, au Québec, dans un paysage de neige ce dernier lieu donnant naissance à Animitas (Blanc). Vouée à disparaître avec le temps, cette installation itérative mélange l’histoire personnelle de Boltanski et les histoires de ces lieux. Chaque installation fait l’objet d’un plan-séquence, tourné de l’aube au crépuscule. Pour l’Espace Louis Vuitton München, Boltanski présente les films en association avec un lit de fleurs et des papiers gris, froissés, qui évoluent avec le temps et le passage des visiteurs de l’exposition.

Entre les deux installations Animitas présentées, les mots « Départ » et « Arrivée » éclairent le chemin du visiteur, résumant ce qu’est la vie selon Boltanski : un départ et une arrivée, séparés par le temps qui passe.

L'artiste

Christian Boltanski

Figure majeure de l’art contemporain, Boltanski est considéré comme l’artiste français vivant ayant le plus d’influence dans le milieu. Depuis 1967, il développe un style artistique autour de l’écriture, la vidéo, la sculpture et la photographie. Sensible aux thèmes du souvenir et du temps, il utilise références et jalons biographiques, tirés de sa propre vie et de celles de personnes inconnues ou non identifiées, et mêle histoires authentiques et fictives pour tenter de créer une « reconstitution ».

Il suit les chemins sinueux de destins individuels et collectifs, en utilisant des éléments personnels et impersonnels au fort pouvoir évocateur – photographies, journaux, archives, vêtements, installations de design présentant une intensité formelle et émotionnelle. Le thème de la mémoire et son corollaire, une obsession à conjurer l'oubli, est au cœur de sa vision, tout comme la capacité à inventer légendes et mythes. 


Christian Boltanski est né à Paris (France) en 1944. Il vit et travaille à Malakoff, dans le Sud‑Ouest de Paris. En 2018, ses expositions personnelles ont eu lieu à Shanghai (Chine), Jérusalem (Israël), Amsterdam (Pays-Bas), Tokyo (Japon), Édinbourg (Royaume-Uni), Valence (Espagne) et Monterrey (Mexique). Il a également participé à des expositions collectives dans des institutions internationales telles que le Jewish Museum (New York, États-Unis), le Pinchuk Art Centre (Kyiv, Ukraine) et le Mori Art Museum (Tokyo, Japon). Il s’est vu confier l’édition 2010 de Monumenta à Paris (France) et a représenté la France à la Biennale de Venise en 2011. Entre autres prix prestigieux il a reçu le Kunstpreis, attribué par Nord/LB, Braunschweig, en 2001 et le Praemium Imperiale Award de la Japan Art Association en 2006.