Concert Alexandre Kantorow, Daniel Lozakovich et Gautier Capuçon

@Johan Sandberg-Deutsche Gramophon/ Anoush Abrar/ Droits réservés

Complet

Tarifs
25 € / 40 €
Date
14 juin 2024 – 20h30
Lieu
Auditorium
Horaires
20h30

Ce concert est complet, il sera retransmis en direct et en différé sur medici.tv et FLV Play, et en différé sur Radio Classique.

Alexandre Kantorow, Daniel Lozakovich, Gautier Capuçon : ces trois solistes de renom se retrouvent dans deux trios russes romantiques, et viennent clore en beauté la saison musicale 2023-2024 de la Fondation. 

Tout d’abord avec le Trio Elégiaque n°1 de Sergueï Rachmaninov, qui s’inscrit dans la pleine filiation de son illustre professeur Piotr Illich Tchaïkovski. L’hommage à l’aîné, au mentor, mais aussi à l’ami s’incarne dans la partition, reprenant des éléments musicaux du Trio op. 50 du maître, qui avait été lui-même composé dix ans plus tôt « à la mémoire d’un grand artiste ». Nikolai Rubinstein, figure importante de la vie musicale russe du milieu du XIXe siècle, avait invité Tchaikovski pour enseigner au Conservatoire de Moscou. Un programme russe, porté par trois interprètes au sommet. 


MUSICIENS :

ALEXANDRE KANTOROW, piano
DANIEL LOZAKOVICH, violon
GAUTIER CAPUCON, violoncelle

Programme

Sergueï Rachmaninov
Trio Élégiaque n°1
Piotr Ilyitch Tchaïkovski
Trio en la mineur op. 50 « A la mémoire d’un grand artiste »

Vous pourrez retrouver Daniel Lozakovich et Gautier Capuçon à la Philharmonie de Paris :
4 juin 2024 
: Daniel Lozakovich dans le double concerto de Johannes Brahms avec Klaus Mäkelä à la tête de l’Orchestre Philharmonique d’Oslo
6 juin 2024 
: Gautier Capuçon dans le concerto de Lera Auerbach avec l’Orchestre National de Lyon.

Alexandre Kantorow

Piano
À 22 ans, Alexandre Kantorow est le premier pianiste français à remporter la médaille d'or du Concours Tchaïkovski ainsi que le Grand Prix, décerné seulement trois fois auparavant dans l'histoire du concours. Déjà salué par la critique comme le "jeune tsar du piano" (Classica) et la "réincarnation de Liszt" (Fanfare), il a reçu de nombreux autres prix et est déjà invité à se produire au plus haut niveau dans le monde entier.

Il commence sa carrière très tôt et fait ses débuts à La Folle Journée de Nantes. Depuis, il a joué avec les plus grands orchestres du monde, y compris régulièrement avec l'Orchestre du Mariinsky sous la direction de Valery Gergiev, et les saisons à venir il se produira avec l'Orchestre de Paris, la Staatskappelle de Berlin, le Royal Philharmonic Orchestra, le Philharmonia, le Royal Stockholm Philharmonic et sera en tournée avec l'Orchestre National de Toulouse, le Budapest Festival Orchestra et le Munich Philharmonic.


En récital, il se produit dans les plus grandes salles de concert telles que le Concertgebouw d'Amsterdam dans sa série Master Pianists, le Konzerthaus de Berlin, la Philharmonie de Paris, le BOZAR de Bruxelles, le Konserthus de Stockholm et dans les festivals les plus prestigieux comme La Roque d'Anthéron, Piano aux Jacobins, le Festival de Verbier et le Klavierfest Ruhr. La musique de chambre est également un de ses grands plaisirs et il se produit régulièrement avec Victor Julien-Laferrière, Renaud Capuçon, Daniel Lozakovick et Matthias Goerne.


Alexandre Kantorow enregistre exclusivement chez BIS. Son dernier enregistrement (œuvres solo de Brahms) a reçu le Diapason d'Or. Ses deux précédents enregistrements (concerti 3-5 de Saint-Saëns et œuvres solos de Brahms, Bartok et Liszt) avaient tous deux reçu le Diapason d'Or et le Choc Classica de l'année en 2019 et 2020 respectivement, le magazine Gramophone choisissant le disque solo comme Editor's Choice et décrivant sa performance comme " un autre exemple remarquable de sa virtuosité et de son sens artistique, faisant preuve à la fois d'habileté et de sensibilité du début à la fin ". Ses enregistrements de récital à la Russe ont également remporté de nombreux prix et distinctions en 2017, notamment Choc de l'Année (Classica), Diapason découverte (Diapason), Supersonic (Pizzicata) et CD des Doppelmonats (PianoNews).


Kantorow est lauréat de la Fondation Safran et de la Banque Populaire, et a été nommé en 2019 " Révélation musicale de l'année " par l'Association des critiques professionnels. En 2020, il a remporté les Victoires de la Musique Classique dans deux catégories : Enregistrement de l'Année et Soliste Instrumental de l'Année. Né en France et d'origine franco-britannique, il a étudié avec Pierre-Alain Volondat, Igor Lazko, Frank Braley et Rena Shereshevskaya.

Daniel Lozakovich

Violon
Daniel Lozakovich est né à Stockholm en 2001 et a commencé à jouer du violon alors qu’il avait à peine sept ans. Deux ans plus tard il fait ses débuts de soliste avec l'orchestre de chambre Les Virtuoses de Moscou dirigé par Vladimir Spivakov à Moscou. Ce dernier a une grande influence sur le jeune musicien dès sa première apparition en public. Depuis lors, Daniel Lozakovich collabore avec certains des plus grands chefs d'orchestre du monde, notamment Ádám Fischer, Semyon Bychkov, Neeme Järvi, Esa Pekka Salonen, Andris Nelsons, Robin Ticciati, Marc Albrecht, Klaus Mäkelä, Vasily Petrenko, Tugan Sokhiev, Giancarlo Guerrero, Nathalie Stutzman, Leonard Slatkin et Lorenzo Viotti.

Il coopère notamment avec Valery Gergiev, avec qui il entretient un solide partenariat artistique depuis leur première collaboration à l’occasion du concert du Nouvel An 2015 à la salle de concert P. Tchaïkovski de Moscou. Retrouvant l'Orchestre du Théâtre Mariinsky, il interprète le Concerto pour violon de Beethoven lors du concert de clôture du XVe Festival de Pâques de Moscou, puis participe au Festival des étoiles des Nuits blanches de Saint-Pétersbourg, au Festival de Saint-Denis, au Festival de la mer Baltique au Berwaldhallen de Stockholm, au Festival Gergiev de Rotterdam et au Festival Septembre Musical de Montreux avec le Concerto pour violon n° 2 de Prokofiev. Daniel a inauguré le festival du Philharmonique de Munich, MPHIL 360°, aux côtés de Valery Gergiev et le Philharmonique de Munich avec le Concerto n° 5 de Mozart. Il a depuis été réinvité à une série de représentations pour la saison 2019/20, à Munich et à Amsterdam, avec le Concerto de Beethoven.


Peu après son 15e anniversaire en juin 2016, il signe un contrat exclusif avec Deutsche Grammophon. Ce contrat fait de lui le plus jeune membre de la famille d'artistes de DG. Il renforce également son statut de virtuose hors pair, doté d'une expressivité et d’une musicalité d’exception. Le premier enregistrement de Lozakovich pour Deutsche Grammophon, avec l’Orchestre de chambre de l’Orchestre symphonique de la radiodiffusion bavaroise, sort en juin 2018. Au programme, les deux concertos pour violon et orchestre (BWV 1041 et 1042) de Jean-Sébastien Bach, ainsi que la Partita n° 2 en mineur (BWV 1004) pour violon seul. Le succès exceptionnel de ce premier album est attesté par les classements musicaux, l'album se hissant à la première place du classement général d'Amazon en France et à la première place du classement des albums classiques en Allemagne.


« None but the Lonely Heart » (« Rien qu’un cœur solitaire »), le deuxième album de Lozakovich pour le label jaune, sort en octobre 2019. Consacré à la musique de Tchaïkovski, il comprend le Concerto pour violon, enregistré en public avec l'Orchestre national philharmonique de Russie dirigé par Vladimir Spivakov, la Méditation pour violon et orchestre et des arrangements de deux œuvres vocales, l'Aria de Lensky de l’opéra Eugène Onéguine et la chanson dont l'album tire son nom : la Romance, Op. 6 n° 6, « None but the lonely heart ».


Lozakovich se produit avec de nombreux orchestres tels que l’Orchestre symphonique de Boston, l'Orchestre National de France, l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, l'Orchestre Philharmonique de Radio France, l'Orchestre philharmonique royal de Stockholm, l'Orchestre philharmonique royal de Liverpool, l'Orchestre de la Suisse Romande, l'Orchestre symphonique national de la RAI, l’Orchestre de la Fondation Gulbenkian, l’Orchestre symphonique de Toronto, l'Orchestre de l’Opéra comique de Berlin, le Konzerthausorchester Berlin et bien d'autres encore.


Parmi les événements récents, citons ses débuts à New York au Mostly Mozart Festival avec Louis Langrée, ainsi que des tournées en Asie et au Japon avec Valery Gergiev et une autre au Japon avec le hr-Sinfonieorchester Frankfurt sous la direction d'Andrés Orozco-Estrada.


Une remarquable saison 2019/20 voit Lozakovich de nouveau à l’Orchestre symphonique de Boston dans sa série d'abonnement avec Andris Nelsons, à l'Orchestre National de France avec Neeme Järvi, et pour la première fois avec l’Orchestre de Cleveland dirigé par Klaus Mäkelä, l'Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg avec Yuri Temirkanov, l’Orchestre philharmonique royal de Londres avec Vasily Petrenko. La saison est également ponctuée par une tournée avec l'Orchestre de Paris dirigé par Christoph Eschenbach et par une invitation d’Esa-Pekka Salonen à la série d'abonnement de l’Orchestre philharmonique de Los Angeles.


Récitaliste très apprécié, il se produit aux Grandes Voix - Les Grands Solistes à la Salle Gaveau, à la Fondation Louis Vuitton, à la Tonhalle de Zurich, au Victoria Hall de Genève, au Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan, au Théâtre des Champs-Élysées, à la Salle Gaveau, à l'Elbphilharmonie de Hambourg et au Théâtre Mariinsky.


Il participe régulièrement à des festivals de musique internationaux, notamment le Verbier Festival, le Riga Jurmala Music Festival, le Gstaad Menuhin Festival, le Progetto Martha Argerich à Lugano, les Sommets musicaux de Gstaad, le Gergiev Festival Rotterdam, le Baltic Sea Festival, le Festival des Nuits blanches, le Festival de Pâques - Aix-en-Provence, le festival de musique de Tanglewood, le Blossom Music Festival, le Pacific Music Festival, l’Été de Carinthie en Autriche, le Festival de Colmar, le Festival de Saint-Denis... En tant que chambriste, il joue avec Emanuel Ax, Ivry Gitlis, Sergei Babayan, Martin Fröst, Renaud Capuçon, Alexander Romanovsky, Maxim Vengerov, Shlomo Mintz et Denis Matsuev. Il est récompensé par de nombreux prix dont le 1er prix au Concours international de violon Vladimir Spivakov 2016 et le prix « Jeune artiste de l'année 2017 » au Festival des Nations, le « Premio Batuta » au Mexique et le « Prix Excelentia » sous la présidence d'honneur de la reine Sofia d'Espagne.


Lozakovich étudie à l'Université de musique de Karlsruhe avec le professeur Josef Rissin depuis 2012, et depuis 2015, il est conseillé par Eduard Wulfson à Genève. Daniel Lozakovich a également étudié avec Mikhail Kazinik, Natalja Beshulya et Gerhard Schulz. Il joue le Stradivarius « ex-Baron Rothschild », généreusement prêté au nom du propriétaire par Reuning & Son, Boston, et Eduard Wulfson, et le Stradivarius « Le Reynier » (1727), généreusement prêté par LVMH.

Gautier Capuçon

Gautier Capuçon est l'un des ambassadeurs les plus éminents du violoncelle du XXIe siècle.. Il se produit chaque saison avec les chefs et instrumentistes les plus renommés du monde. Egalement ambassadeur passionné de l'association « Orchestre à l'École » qui fait découvrir la musique classique à plus de 40 000 écoliers dans toute la France, Gautier Capuçon lance en janvier 2022 sa propre Fondation pour aider les jeunes musiciens talentueux à débuter dans leur carrière et prolonge ainsi son engagement auprès des jeunes artistes. Récompensé par de nombreux prix, il est salué pour l'intense expression de son jeu, sa flamboyante virtuosité et la sonorité profonde qu'il tire de « L'Ambassadeur », son somptueux violoncelle Matteo Goffriller de 1701.

Durant l'été 2020 et en pleine pandémie, Gautier Capuçon a fait entrer la musique dans la vie des familles à travers la France entière, gratuitement, lors de son odyssée musicale « Un été en France ». En juillet 2022, pour la troisième édition de ce projet, il a donné quinze concerts à travers le pays, notamment à Autun, Clairveaux, Eauz et Chambéry, sa ville natale ; l’occasion de mettre en valeur quatorze jeunes musiciens et huit jeunes danseurs lors de ces concerts.


Soucieux d'explorer et élargir le répertoire du violoncelle, Gautier Capuçon interprète chaque saison un large éventail d'oeuvres et de nouvelles créations. Parmi ses projets en cours figurent notamment des créations des compositeurs Lera Auerbach, Richard Dubugnon, Danny Elfman et Thierry Escaich.


Au cours de la saison 2022-23, Gautier Capuçon se produit, entre autres, avec les Orchestres symphoniques de Boston (Andris Nelsons), de Chicago (Manfred Honeck) et de San Francisco (Michael Tilson Thomas) ; l’Orchestre de la radiodiffusion bavaroise (Marie Jacquot), l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig (Andris Nelsons), l’Orchestre philharmonique de la NDR (Pablo Heras-Casado), l’Orchestre philharmonique de Munich (Lorenzo Viotti), l’Orchestre de la Tonhalle de Zürich (Christoph Eschenbach), l’Orchestre de Paris (Klaus Mäkelä) et l’Orchestre philharmonique tchèque (Semyon Bychkov). Chargé de la programmation au Konzerthaus de Dortmund, il se produit également dans des festivals du monde entier, notamment ceux de Salzbourg, Grafenegg et Verbier.


En récital, Gautier Capucon partage régulièrement la scène avec Frank Braley et Jérôme Ducros, mais il joue aussi avec d’autres partenaires de musique de chambre tels que Nikolai Lugansky et Gabriela Montero, ainsi que Martha Argerich, Daniel Barenboim, Lisa Batiashvili, Renaud Capuçon, Leonidas Kavakos, Andreas Ottensamer, Jean-Yves Thibaudet, Daniil Trifonov, Yuja Wang, les sœurs Labèque et les quatuors Artemis, Ébène et Hagen.


Artiste exclusif chez Erato (Warner Music), Gautier Capuçon a remporté de multiples prix et détient une vaste discographie. Son dernier album Sensations, dont la sortie est prévue à l'automne 2022, explore de courtes pièces dans différents genres. Son album d'œuvres romantiques de Brahms et Rachmaninov en collaboration avec Andreas Ottensammer et Yuja Wang sortira également à l'automne 2022 chez Deutsche Grammophon. L'album Emotions de 2020 chez Warner Classics comprend des œuvres de Debussy, Schubert et Elgar et a depuis atteint le statut de disque d'or en France, restant en tête des charts pendant plus de 30 semaines et se vendant à plus de 100 000 exemplaires dans le monde. Parmi ses enregistrements antérieurs, citons les concertos de Chostakovitch (Orchestre Mariinsky avec Valery Gergiev) et Saint-Saëns (Orchestre philharmonique de Radio France avec Lionel Bringuier) ; l'intégrale des Sonates de Beethoven avec Frank Braley ; le Quintette à cordes de Schubert avec le Quatuor Ébène ; Intuition avec l'Orchestre de chambre de Paris (Douglas Boyd et Jérôme Ducros) ; un album d’opus de Schumann, enregistré en direct avec Martha Argerich, Renaud Capuçon et l'Orchestre de chambre d'Europe (Bernard Haitink) ; les Trios avec piano de Beethoven avec son frère Renaud Capuçon et Frank Braley ; les sonates de Chopin et Franck avec Yuja Wang ; enfin, un album solo d’œuvres de Bach, Dutilleux et Kodaly ainsi qu'un enregistrement « Best of » à l'occasion de son 40e anniversaire.


Il apparaît sur plusieurs DVD enregistrés live avec, entre autres, l’Orchestre philharmonique de Vienne (Concerto pour violoncelle n° 1 de Saint-Saëns), l’Ochestre philharmonique de Berlin (Concerto pour violoncelle n° 1 de Haydn) et avec la violoniste Lisa Batiashvili, la Staatskapelle de Dresde dirigé par Christian Thielemann (Concerto pour violon et violoncelle de Brahms). Artiste vedette en France, il apparaît également à l'écran et sur Internet dans des émissions telles que Prodiges, Now Hear This, The Artist Academy. Depuis 2019, il anime également sa propre émission sur Radio Classique : Les Carnets de Gautier Capuçon.


Originaire de Chambéry, Gautier Capuçon a commencé le violoncelle à l'âge de cinq ans. Il a étudié au Conservatoire National Supérieur de Paris, auprès de Philippe Muller et Annie Cochet-Zakine, puis à Vienne avec Heinrich Schiff. Il se produit aujourd'hui avec les plus prestigieux orchestres mondiaux, avec des chefs tels que Lionel Bringuier, Gustavo Dudamel, Charles Dutoit, Christoph Eschenbach, Andrés Orosco-Estrada, Andris Nelsons et Yannick Nézet-Séguin. Parmi les compositeurs avec lesquels il collabore, citons Lera Auerbarch, Karol Beffa, Esteban Benzecry, Nicola Campogrande, Qigang Chen, Bryce Dessner, Jérôme Ducros, Henry Dutilleux, Thierry Escaich, Philippe Manoury, Bruno Mantovani, Krzysztof Penderecki, Wolfgang Rihm et Jörg Widmann.