Informations

La Fondation rouvrira ses portes le 22 septembre 2021 avec l’exposition La Collection Morozov. Icônes de l’art moderne. La billetterie en ligne est ouverte, vous pouvez dès à présent réserver votre visite.

Concerts Yuja Wang, piano et le Mahler Chamber Orchestra

Musique Du 21.10.2017 au 22.10.2017

© Fondation Louis Vuitton / Gaël Cornier

Lieu
Auditorium

Une Europe musicienne s’esquisse d’abord, Yuja Wang faisant dialoguer quatre des grands génies européens : d’un côté, le lyrisme inquiet de Mozart et Chopin – révolte face à toutes les ordres établis de Don Giovanni, virtuosité transcendante de la Grande Polonaise brillante –, de l’autre l’autorité souveraine de Beethoven et Tchaïkovski. Autant de maîtres auxquels la virtuosité de la jeune pianiste donne vie, aux côtés de l’un des meilleurs ensembles européens.

On sait son goût et sa capacité à transcender les monuments du répertoire : Yuja Wang réunit ensuite les deux concertos de Beethoven en une même soirée. La pianiste creuse et affirme les parentés qui unissent Beethoven à Stravinsky ; deux compositeurs visionnaires : refus des dogmes politiques pour Beethoven, scandale du Sacre du printemps en 1913 puis spectaculaire revirement néoclassique avec Pulcinella en 1919 dans le cas de Stravinsky.

Les artistes

Yuja Wang

La critique dithyrambique et les ovations du public ne cessent d’accompagner l’éclatante carrière de Yuja Wang. Née à Beijing, la pianiste adulée pour son talent artistique et sa fascinante présence scénique, va atteindre de nouveaux sommets au cours de la saison 2019/20, ponctuée de récitals, séries de concerts, résidences saisonnières et grandes tournées avec les ensembles et chefs d’orchestre les plus prestigieux au monde. 

Les points forts de la saison comprennent sa présence en tant qu’artiste de l’année « Artist Spotlight » au Barbican Centre, où elle organise quatre manifestations distinctes dans lesquelles elle intervient : la première exécution à Londres du nouveau concerto pour piano intitulé Must the Devil Have All the Good Tunes? de John Adams (dont elle a interprété la première mondiale au printemps 2019) avec l’orchestre philharmonique de Los Angeles placé sous la direction de Gustavo Dudamel ; l’interprétation par les mêmes interprètes de cette œuvre à Boston et New York ; des récitals avec le violoncelliste Gautier Capuçon et le clarinettiste Andreas Ottensamer ; enfin un récital en soliste pour conclure sa résidence londonienne.


À l’automne 2019, elle a effectué une tournée en Chine avec l’orchestre philharmonique de Vienne, se produisant en concert à Macao, Guangzhou, Shanghai et Wuhan. Au début de l’année 2020, Yuja et Gautier Capuçon se sont à nouveau retrouvés pour une tournée de onze récitals exclusifs en Europe, avec la Philharmonie de Paris et le Wiener Konzerthaus. Elle a ensuite entamé de février à avril une longue tournée de récitals en soliste qui l’a menée sur les grandes scènes d’Amérique du Nord et d’Europe comme le Carnegie Hall à New York, le Davies Symphony Hall à San Francisco et le Concertgebouw à Amsterdam.


Yuja sera également la soliste vedette des grands orchestres d’Amérique du Nord dont le Boston Symphony Orchestra, sous la baguette d’Andris Nelsons ; le Toronto Symphony Orchestra, dirigé par Gustavo Gimeno ; le San Francisco Symphony, sous la direction de Michael Tilson Thomas et le Philadelphia Orchestra, placé sous la direction musicale de Yannick Nézet-Séguin.


Yuja a approfondi sa formation au Canada et au Curtis Institute of Music de Philadelphie auprès du pianiste et professeur Gary Graffman. Sa percée sur la scène internationale remonte à l’année 2007 lorsqu’elle a remplacé Martha Argerich comme soliste avec le Boston Symphony Orchestra. Elle a ensuite signé un contrat d’exclusivité avec Deutsche Grammophon et est devenue l’une des interprètes les plus célèbres au monde dont les apparitions et enregistrements sont acclamés à l’unisson par la critique et le public.  

The Mahler Chamber Orchestra

Le Mahler Chamber Orchestra (MCO) a été fondé en 1997 à partir d’une volonté commune de former un ensemble libre et international, voué à créer et à partager des expériences exceptionnelles en musique classique. Avec son noyau formé de 45 membres originaires de 20 pays, le MCO est un collectif nomade de musiciens passionnés, qui se réunissent pour des tournées spécifiques en Europe et à travers le monde. L’orchestre est sans cesse en mouvement : à ce jour, il a joué dans 35 pays, sur cinq continents. Il est gouverné collectivement par son équipe de direction et son comité d’orchestre ; les décisions sont prises de façon démocratique, avec la participation de tous les musiciens.

La musicalité du MCO se caractérise par une musique de chambre jouée par un ensemble de personnalités fortes et indépendantes. Le cœur de son répertoire, allant de la période viennoise classique et du début du romantisme à des œuvres contemporaines et des avant-premières mondiales, reflète l’agilité avec laquelle le MCO franchit les frontières musicales.

 

Les impulsions artistiques les plus marquantes de l’orchestre ont été données par son fondateur mentor, Claudio Abbado, et par Daniel Harding, qui a reçu le titre honorifique de chef d’orchestre lauréat. La pianiste Mitsuko Uchida, la violoniste Isabelle Faust et le chef d’orchestre Teodor Currentzis sont les partenaires artistiques actuels. Ils inspirent et orientent l’orchestre pendant les collaborations au long cours. En 2016, le chef d’orchestre Daniele Gatti a été nommé Conseiller artistique du MCO.

 

Tous les musiciens du MCO ont en commun un désir fort d’approfondir sans cesse leur engagement auprès de leurs publics. De cette volonté découle un nombre croissant de rencontres musicales et de projets hors scène, pour mieux faire connaître la musique, favoriser son apprentissage et la créativité auprès des populations du monde entier. Depuis 2012, « Feel the Music », le projet phare de pédagogie et de sensibilisation du MCO, ouvre l’univers de la musique aux enfants sourds et malentendants au fil d’ateliers interactifs dans des écoles et des salles de concert. Les musiciens du MCO s’engagent tout autant à partager leur passion et leur talent avec les nouvelles générations de musiciens : depuis 2009, à travers la MCO Academy, ils travaillent aux côtés de jeunes musiciens pour leur apporter une expérience de qualité en orchestre et un lieu unique d’échanges internationaux pour cultiver leur réseau.

 

Parmi les projets majeurs menés par le MCO ces dernières années figurent le Beethoven Journey avec le pianiste Leif Ove Andsnes, qui a dirigé l’ensemble du cycle de concertos de Beethoven pour clavier dans des résidences internationales pendant plus de quatre ans, et l’opéra Written on Skin, que le MCO a présenté en avant-première au Festival d’Aix-en-Provence sous la baguette du compositeur George Benjamin, joué au Mostly Mozart Festival de New York et présenté, en version semi-scénique, lors d’une tournée dans les plus grandes villes d’Europe. En 2016, le MCO et Mitsuko Uchida se sont lancés dans un partenariat sur plusieurs saisons, axé sur les concertos pour piano de Mozart. Après avoir conclu un cycle complet de symphonies de Beethoven, le MCO et Daniele Gatti resteront axés sur les cycles symphoniques pour les saisons à venir.

 

Le MCO prépare une série de projets d’exception, avec notamment des collaborations distinguées avec ses Partenaires Artistiques, dans les premiers mois de 2017. L’année commence par une résidence au Festival international de musique des Canaries, sous la direction de Jakub Hrůša. En février, le MCO a donné son premier concert à l’Elbphilharmonie de Hamburg avec Mitsuko Uchida. Au printemps, le MCO a collaboré pour la première fois avec le pianiste Daniil Trifonov et présentera le Coro de Luciano Berio sous la direction de Teodor Currentzis. Le MCO lancera deux tournées avec Daniele Gatti et sera en résidence au Festival de Saint-Denis 2017.

 

Le Mahler Chamber Orchestra a obtenu la Mention Spéciale du German Design Award 2017, qui salue l’identité de sa marque.

Les partenaires

Le programme

Concert du 21 Octobre 2017, 20h30

Wolfgang Amadeus Mozart
Ouverture de Don Giovanni
Igor Stravinsky
Suite Pulcinella
Frédéric Chopin
Andante spianato et Grande polonaise brillante op.22
Ludwig van Beethoven
Concerto pour piano n°1

Concert du 22 Octobre 2017, 17h

Ludwig van Beethoven
Concerto pour piano n°1
Igor Stravinsky
Suite Pulcinella
Ludwig van Beethoven
Concerto pour piano n°2