Informations

Suite aux directives gouvernementales, la Fondation est temporairement fermée. Nous avons hâte de vous retrouver avec l'exposition La Collection Morozov. Icônes de l'art moderne.

Les Clefs d'une passion

Exposition Du 01.04.2015 au 06.07.2015

© Succession H. Matisse pour les oeuvres de l'artiste. Photo Fondation Louis Vuitton / Martin Argyroglo

L’exposition Les Clefs d'une passion s’articulait en quatre séquences qui entraient en résonance avec les quatre « lignes » qui structuraient la collection contemporaine de la Fondation : les lignes expressionnisme subjectif, contemplative, popiste et musique, destinées à conférer à cette collection, au travers de parti-pris « passionnels », une identité propre ; à rappeler aussi que l’art s’inscrit dans l’histoire.

Dans chaque séquence les œuvres présentées ont été précisément choisies en fonction de leur caractère significatif, voire emblématique. Ont été privilégiées des séries. À côté d’œuvres iconiques, d’autres, hors du « canon », apportaient leur singularité neuve.

« Offrir aux visiteurs, et à chacun en particulier, l’expérience d’une vraie rencontre, intellectuelle, sensible et émotionnelle. »

Suzanne Pagé

La première séquence de l’exposition, expressionnisme subjectif, renvoyait aux questionnements de tout un chacun quant à la vie, la mort, l’angoisse, la solitude : Kazimir Malévitch, Edvard Munch, Francis Bacon, Alberto Giacometti, Otto Dix, Helene Schjerfbeck. Le développement de la seconde séquence répondait à l’importance de laligne contemplative de notre collection. Elle évoluait de la méditation devant la nature : Claude Monet, Piet Mondrian, Akseli Gallen-Kallela, Ferdinand Hodler, Emil Nolde, à la radicalité de l’abstraction : Kazimir Malévitch, Piet Mondrian, Constantin Brancusi, Mark Rothko. Une tout autre voie conduisait à une vision hédoniste plus incarnée : Pierre Bonnard, Pablo Picasso. La troisième séquence, popiste, était résolument engagée dans la vitalité, la dynamique et le progrès de la vie moderne à travers ses expressions les plus contemporaines du moment que sont la ville, le sport, la publicité, les médias : Robert Delaunay, Fernand Léger, Francis Picabia.

La quatrième séquence concernait la musique  dans le rapport étroit que les artistes entretiennent avec elle, jouant alors un rôle déterminant, évident ou implicite, à travers un choix emblématique d’œuvres d’Henri Matisse, Wassily Kandinsky, František Kupka, Gino Severini.