Informations

La Fondation est actuellement fermée, elle rouvrira ses portes pour les expositions "Monet-Mitchell" à partir du 5 octobre 2022.

Open Space #10 Lydia Ourahmane

Exposition Du 07.10.2022 au 23.01.2023

© Lydia Ourahmane

À l’occasion d’Open Space, Lydia Ourahmane (1992, Algérie) présente Tassili (2022), un film inédit réalisé à Tassili n’Ajjer. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce site montagneux exceptionnel du Sahara central s’étend sur 72 000 km², au Sud-est de l’Algérie. Façonnées par l’eau et le vent, ces formations géologiques plurimillénaires abritent l’un des plus importants ensembles d’art rupestre préhistorique au monde. Les 15 000 gravures et dessins découverts à ce jour, certains remontant jusqu’à 6000 ans avant J.-C., témoignent de l’histoire de cet environnement où la vie humaine, végétale et animale fut profondément bouleversée par des changements climatiques qui l’ont transformé en désert minéral au début de notre ère. 

Accès libre avec votre billet pour les expositions "Monet-Mitchell".

Lydia Ourahmane. Tassili (extrait), 2022

© Lydia Ourahmane

Après un premier voyage de repérage, Lydia Ourahmane entame un périple de plusieurs semaines pour lequel elle s’entoure, en plus d’ânes et de guides locaux, d’un groupe de collaborateurs parmi lesquels les artistes Hiba Ismail et Yuma Burgess, les réalisateurs Alana Mejía González et Jacob Oommen, les guides Ahmed Hamid et Berka Ayoub, la psychiatre Isabel Valli, les musiciens felicita, Nicolás Jaar, Yawning Portal et Sega Bodega.

Caméra au poing, l’artiste explore, à pied, l’immensité de ce plateau aride, éprouvant les conditions hostiles de ce territoire difficilement accessible et inhospitalier frappé par la chaleur et la sécheresse. Filmées en 4K, une technologie numérique haute définition propre au cinéma, ces images diurnes et nocturnes, orientées sur les parois peintes ou embrassant l’immensité de ce paysage lunaire, donnent le vertige. Le spectacle est grandiose, hypnotique. Une bande sonore spécifique accompagne cette déambulation dont le rythme syncopé est ponctué d’animations digitales.

Lydia Ourahmane. Tassili (extrait), 2022

© Lydia Ourahmane

Le film Tassili propose une expérience hallucinatoire, une quête originelle aux accents mystiques qui nous propulse dans un voyage visuel et sonore hors du temps. À l’occasion de la première présentation européenne de son nouveau film, Lydia Ourahmane a pensé un dispositif spécifique pour la Galerie 8 où le spectateur est plongé dans une expérience sensorielle très immersive.

« Lydia Ourahmane, Tassili » est la première exposition personnelle de l’artiste dans une institution muséale en France.

Tassili, 2022 de Lydia Ourahmane a été produit grâce au soutien de SculptureCenter, New York ; Rhizome, Alger ; Fondation Louis Vuitton, Paris ; Kamel Lazaar Foundation, Tunis ; Mercer Union, Toronto ; et Nottingham Contemporary.
Tassili
a été réalisé grâce à Valeria Napoleone XX SculptureCenter (VNXXSC). Il bénéficie du soutien de VIA Art Fund.

Télécharger ici l'interview avec l'artiste


Commissaires

Ludovic Delalande et Claudia Buizza 

L'artiste

Lydia Ourahmane

Lydia Ourahmane (1992, Saïda, Algérie) est actuellement basée à Barcelone (Espagne). Pluridisciplinaires - vidéo, son, performance, installation, sculpture -, les œuvres de Lydia Ourahmane sont empreintes de spiritualité, de géopolitique contemporaine, d’histoires coloniales et de migrations. S'appuyant sur des expériences, des récits personnels et collectifs, l’artiste remet en question des structures institutionnelles telles que la surveillance, la logistique et les processus bureaucratiques, et la manière dont elles exercent leur autorité. 

Parmi ses expositions récentes : Tassili, SculptureCenter, New York (2022), Survival in the afterlife, Portikus, Frankfurt, et De Appel, Amsterdam (2021); Barzakh, Kunsthalle Basel et Triangle – Astérides, Marseille (2021); Solar Cry, CCA Wattis Institute for Contemporary Arts, San Francisco (2020); et The you in us, Chisenhale Gallery, London (2018). Son travail a été exposé à la 34ème Biennale de São Paulo (2021) et à la Triennale du New Museum (2018). Avec Alex Ayed, elle a présenté LAWS OF CONFUSION, Renaissance Society, Chicago (2021) ainsi que Risquons Tout, WIELS Contemporary Art Center, Brussels (2020).