Récital Arcadi Volodos

Musique 22 juin 2022 – 20h30

©Marco Borggreve

Complet

Tarifs
0€
Lieu
Auditorium
Horaires
20h30

Virtuose formé à Moscou, Madrid et Paris, Arcadi Volodos est l’un des pianistes les plus doués de sa génération. Brillant interprète du grand répertoire romantique, son talent est salué par la critique comme par le grand public, au concert comme au disque.

Le programme qu’il propose est consacré à deux grands représentants du romantisme allemand. En premier lieu, Franz Schubert, à qui il a déjà consacré deux enregistrements ; sa magistrale 17e sonate, radieuse et brillante, saura mettre en valeur toute la sensibilité et la virtuosité du pianiste russe. D’autre part, Robert Schumann, dont les inspirations contraires s’attachent tantôt à la tendresse du monde de l’enfance dans les miniatures des Scènes d’enfant, tantôt aux atmosphères changeantes de la Fantaisie, op. 17, vaste fresque tour à tour tempétueuse et fantasque, héroïque et épique, paisible et éthérée. 

Le programme

Franz Schubert
Sonate n°17 en ré majeur D.850
Robert Schumann
Scènes d’enfants, op.15
Robert Schumann
Fantaisie, op.17

L'artiste

Arcadi Volodos

Né à Saint-Pétersbourg en 1972, Arcadi Volodos a entamé ses études musicales par des cours de chant et de direction d'orchestre. Il n’a commencé l’étude sérieuse du piano qu'en 1987 au Conservatoire de Saint-Pétersbourg avant de poursuivre des études supérieures au Conservatoire de Moscou avec Galina Egiazarova ainsi qu’à Paris et Madrid.

Depuis ses débuts à New York en 1996, Volodos s'est produit dans le monde entier en récital et avec les plus éminents orchestres et chefs d'orchestre. Il a ainsi joué, entre autres, avec le Berliner Philharmoniker, l'Orchestre philharmonique d'Israël, le London Philharmonia Orchestra, les orchestres philharmoniques de New York et de Munich, le Royal Concertgebouw Orchestra, la Staatskapelle de Dresde, l'Orchestre de Paris, le Gewandhausorchester de Leipzig, l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich et les orchestres symphoniques de Boston et de Chicago, et sous la baguette de Myung-Whun Chung, Lorin Maazel, Valery Gergiev, James Levine, Zubin Mehta, Seiji Ozawa, Jukka-Pekka Saraste, Paavo Järvi, Christoph Eschenbach, Semyon Bychkov et Riccardo Chailly.


Depuis le début de sa carrière, le récital de piano est au cœur de la vie artistique de Volodos. Son répertoire comprend des œuvres majeures de Schubert, Schumann, Brahms, Beethoven, Liszt, Rachmaninov, Scriabine, Prokofiev et Ravel, ainsi que des pièces moins souvent jouées de Mompou, Lecuona et de Falla.

 

Volodos est un invité régulier des salles de concert les plus prestigieuses d'Europe. Au cours de la saison 2021, il s’est produit à la Philharmonie de Paris, au Konzerthaus de Vienne, au Festival de Salzbourg, à l'Auditorio Nacional de Madrid, au Palau de la Musica de Barcelone, à Santa Cecilia de Rome, à la Fondation Gulbenkian de Lisbonne, à la Liederhalle de Stuttgart, au Victoria Hall de Genève, à la Tonhalle de Zurich, à l'Opéra national de Lettonie à Riga et aux festivals de Dresde, Grenade, La Roque d'Anthéron, Klavier Festival Ruhr, Verbier et Ljubliana.

 

Depuis son premier récital au Carnegie Hall de New York, récompensé par le Gramophone Award et publié par Sony Classical en 1999, Arcadi Volodos a enregistré une série d'albums salués par la critique. Il s'agit notamment d'interprétations éloquentes de sonates de Schubert et de pièces pour piano seul de Rachmaninov, ainsi que des interprétations en public avec le Berliner Philharmoniker du Troisième Concerto pour piano de Rachmaninov, sous la direction de James Levine, et du Premier Concerto pour piano de Tchaïkovski, dirigé par Seiji Ozawa. L'album Volodos Plays Liszt, sorti en 2007, a été récompensé par de nombreux prix, tandis que son récital au Musikverein de 2010 est sorti en CD et DVD, et a été salué par la critique internationale. Son album solo Volodos Plays Mompou de 2013, consacré aux œuvres du compositeur espagnol Federico Mompou, a reçu un Gramophone Award et l'Echo-Preis.

 

En avril 2017 a paru l’album Volodos Plays Brahms qui comprend treize pièces pour piano seul du maître allemand, dont les Trois Intermezzi op. 117, les Six pièces op. 118 et une sélection des pièces de l'opus 76. Immédiatement considéré comme une référence sur la scène musicale, l'album s’est vu décerner en novembre 2017 l'Edison Classical Award et le Diapason d'Or et plus récemment le prestigieux Gramophone Award 2018 au titre de meilleur enregistrement instrumental de l'année. En octobre 2019, Sony Classical a publié son dernier enregistrement Volodos Plays Schubert comprenant la Sonate D.959 et les Menuets D.334, D.335 et D.600, enregistrement couronné par le Edison Classical Award (2020) dans la catégorie Solo Instrumental.