Informations

La Fondation rouvrira ses portes le 22 septembre 2021 avec l’exposition La Collection Morozov. Icônes de l’art moderne. La billetterie en ligne est ouverte, vous pouvez dès à présent réserver votre visite.

Récital Can Çakmur

Musique 10 décembre 2021 – 20h30

Complet

Tarifs
De 15€ à 25€
Lieu
Auditorium

Récital Piano nouvelle génération

Né à Ankara en 1997, Can Çakmur se forme dans sa Turquie natale, mais également au Liechtenstein, à Paris et à Weimar où il poursuit actuellement ses études musicales. Son talent est bien vite reconnu et unanimement salué : il remporte le premier prix au Concours international de piano d’Écosse en 2017, ainsi qu’au Concours international de piano Hamamatsu en 2018.

Avec ce programme, Can Çakmur rend hommage aux grands compositeurs romantiques : Schubert et ses sublimes sonates, mais surtout la poésie tour à tour tendre et tempétueuse de Schumann. En plaçant Schönberg à leurs côtés, il rappelle le lien subtil qu’entretient la musique de ce dernier avec celle de ses prédécesseurs : encore marquée par l’héritage postromantique, elle n’en demeure pas moins résolument tournée vers l’avenir et la modernité musicale. 

Ce concert sera diffusé en différé et en streaming sur Radio Classique ainsi qu'en direct et en replay sur le site de la Fondation Louis Vuitton.

L'artiste

Can Çakmur

Le pianiste turc Can Çakmur remporte le premier prix du 10e concours international de piano Hamamatsu en 2018, le prix de la musique de chambre et le concours international de piano d’Écosse en 2017.

Can Çakmur se produit dans les salles de concert d’Europe - Glasgow Concert Hall, Eindhoven Muziekgebouw, Lithuanian Philharmonic Hall, ACT City Hamamatsu, Fazioli Hall Sacile et celles de sa Turquie natale. Il participe aux grands festivals de musique classique organisés dans son pays comme le 43e festival de musique d’Istanbul, où il donne le concert d’ouverture en 2015 avec l’Orchestre philharmonique Borusan d’Istanbul (BIPO) placé sous la direction de Sascha Goetzel. En 2018, il est invité à nouveau aux « Festival Meetings » avec la violoniste Alican Süner et le violoncelliste Jamal Aliyev. Il participe au festival international de musique classique Bodrum D-Marin, au festival international de musique d’Ankara et au festival de piano d’Antalya. En 2014, l’année de ses 17 ans, il joue sous la direction de Thomas Søndergård, Ken Takaseki, Gürer Aykal, Ender Sakpınar, Sacha Goetzel, Burak Tüzün, Alfonso Scarano, İbrahim Yazıcı, Joan Pages Valls et Modestas Barkauskas. En 2015, il reçoit le « Prix du jeune musicien » de la 5e édition des prix de la musique Donizetti à Istanbul et le prix DAAD 2018 de l’Université de musique Franz Liszt à Weimar remis pour son « extraordinaire contribution à la vie internationale de l’Université ». La même année il reçoit le prix d’encouragement Aydin Gün délivré par la Fondation pour les arts et la culture d’Istanbul. Cette saison, il joue pour la première fois avec l’Orchestre national royal d’Écosse placé sous la direction de Kensho Watanabe ainsi qu’avec les grands orchestres japonais dont l’Orchestre symphonique de Tokyo. Son premier Super Audio CD chez BIS Records est sorti en avril 2019.

Auteur et orateur prolixe, Can Çakmur écrit chaque mois depuis 2015 pour le magazine de musique classique turc Andante où il relate souvent ses propres concerts. En 2016, il est invité au festival de musique d’Istanbul pour présenter en avant-concert le récital que la pianiste turque İdil Biret a donné pour son 75e anniversaire. Il joue aussi à Ordu ou Tokat, villes turques où la musique classique est rarement jouée, pour la faire connaître à un public plus large.

Né en 1997 à Ankara, Can Çakmur commence sa formation musicale avec Leyla Bekensir et Ayşe Kaptan. L’enseignement de ses maîtres Jun Kanno et Emre Şen avec qui il étudie pendant six ans, ont une influence décisive. En 2012, après son cursus universitaire à Ankara, il est admis à la Schola Cantorum à Paris pour travailler avec Marcella Crudeli. En 2014, il y obtient son diplôme de virtuosité mention Très Bien. Depuis 2012, il travaille avec des virtuoses comme Alan Weiss, Arie Vardi, Claudio Martinez-Mehner, Leslie Howard et Robert Levin. Il bénéficie d’une bourse de l’Académie internationale de musique du Liechtenstein et participe régulièrement aux semaines et activités de musique intensive proposées par l’Académie. Can Çakmur poursuit ses études avec Grigory Gruzman à l’Université de musique Franz Liszt de Weimar et continue de travailler à titre privé avec Diane Andersen en Belgique

Can Çakmur participe au programme de bourses d’études des sœurs Pekinel « G & S Pekinel Young Musicians on the World Stages », soutenu par le groupe industriel turc TÜPRAŞ qui lui a offert un piano à queue pour l’aider dans ses études. 

Le programme

Arnold Schoenberg
Klavierstück op.11 n°2
Franz Schubert
Sonate n°20 en La Majeur D.959
Robert Schumann
Papillons op.2
Robert Schumann
Sonate n°2 op.22
Robert Schumann
Chants de l'aube, Op. 133