Suite aux directives gouvernementales, la Fondation est temporairement fermée. Nous avons hâte de vous retrouver pour l'exposition Cindy Sherman à la Fondation.

Alexandre Kantorow, Guillaume Connesson et le Scottish Chamber Orchestra

Musique Du 09.07.2021 au 10.07.2021

© Marco Borggreve

Complet

Tarifs
De 35€ à 60€
Lieu
Auditorium

Créateur à l’inspiration libre et personnelle, loin de tout diktat esthétique ou idéologique, Guillaume Connesson est l’un des compositeurs les plus fascinants de sa génération. Sa musique riche et captivante rencontre le succès en France – il est élu compositeur de l’année lors de la 26e cérémonie des Victoires de la Musique classique en 2019 – comme à l’étranger.

La Fondation Louis Vuitton a naturellement souhaité mettre en valeur cette personnalité musicale de premier plan en lui commandant un concerto pour piano. Encadrée par les deux figures tutélaires de Fauré et Poulenc, que le soliste Alexandre Kantorow, accompagné par le Scottish Chamber Orchestra dirigé par Lionel Bringuier interpréteront, l’œuvre sera donnée en première audition mondiale en clôture de la saison musicale de la Fondation Louis Vuitton 2020-2021.

Scottish Chamber Orchestra

Lionel Bringuier, direction

Alexandre Kantorow, piano

Les artistes

Guillaume Connesson

Guillaume Connesson, né en 1970, est actuellement un des compositeurs français les plus joués dans le monde. Des commandes sont à l'origine de la plupart de ses oeuvres (Royal Concertgebouw Orchestra, Philadelphia Orchestra, Orchestre National de France...) ainsi Pour sortir au jour commande du Chicago Symphony Orchestra (2013) ou Les Trois Cités de Lovecraft (co-commande du Netherlands Philharmonic Orchestra et de l'Orchestre National de Lyon). Par ailleurs sa musique est régulièrement interprétée par de nombreux orchestres (Brussels Philharmonic, Orchestre National de France, National Symphony Orchestra, Cincinnati Symphony Orchestra, BBC Symphony Orchestra,...)

Il remporte deux Victoires de la Musique en 2015 et en 2019 ainsi que le Grand Prix de la Sacem en 2012. Sa discographie comprend entre autres deux monographies de musique de chambre et trois monographies symphoniques chez Deutsche Grammophon. La première Lucifer et la troisième Lost Horizon ont obtenu le Choc Classica, la deuxième Pour sortir au jour de nombreuses récompenses critiques comme le Diapason d'Or de l'année ainsi que le Choc Classica de l'année. 


Après des études au Conservatoire National de Région de Boulogne-Billancourt (sa ville natale) et au Conservatoire National de Paris, il remporte des Premiers prix de Direction de choeur, Histoire de la Musique, Analyse, Electro-acoustique et Orchestration. Depuis 1997 il est professeur d'orchestration au CRR d'Aubervilliers-La Courneuve.


De 2016 à 2018, il est en résidence avec le Netherlands Philharmonic Orchestra ainsi qu'avec l'Orchestre National de Lyon. De 2019 à 2021, il sera en résidence avec l'Orchestre National d'Ile-de-France.

Alexandre Kantorow

À 22 ans, Alexandre Kantorow est le premier pianiste français à remporter la médaille d’or du prestigieux Concours Tchaïkovski ainsi que le Grand Prix du Concours. Suite à sa victoire, Valery Gergiev lui a demandé de l’accompagner avec son Orchestre du Mariinsky pour une série de concerts en Europe.

Que ce soit en disque ou en récital, Alexandre Kantorow suscite des critiques dithyrambiques. Salué par la presse comme le "jeune tsar" du piano français, il a commencé à se produire très tôt. À 16 ans il était invité aux folles journées de Nantes et de Varsovie avec le Sinfonia Varsovia et il a depuis joué avec de nombreux orchestres tels que le Kansai Philharmonic Orchestra, le Taipei Symphony Orchestra, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, l’Orchestre de Genève, l’Orchestre de Berne, l’ONDIF…


On a pu le voir dans les plus grandes salles : Concertgebouw d’Amsterdam, la Konzerthaus de Berlin, la Philharmonie de Paris, Bozar de Bruxelles mais aussi dans les plus grands festivals : La Roque d’Anthéron, Piano aux Jacobins, le festival d’Heidelberg etc...


Alexandre enregistre pour le label BIS qui lui a donné « carte blanche » dans le choix de ses programmes ce qui lui a déjà permis d’enregistrer les concertos de Liszt et ceux de Saint-Saëns. Ses disques sont couronnés par les plus grandes récompenses et son disque « A la russe » a reçu le CHOC CLASSICA DE L’ANNEE 2017.


En 2019, il reçoit le prix de la critique : « Révélation Musicale de l’année ».

Alexandre est lauréat de la fondation Safran et de la banque Populaire, il reçoit aussi l’aide des pianos Yamaha à l’École Normale de Musique de Paris où il a étudié dans la classe de Rena Shereshevskaya. 

Lionel Bringuier

Le chef d’orchestre français Lionel Bringuier est incontestablement un des chefs les plus expérimentés de sa génération, ayant dirigé les meilleurs orchestres à travers le monde, à la fois sur scène pour des concerts mémorables mais aussi lors d’enregistrement pour diverses majors.

La saison 2019/2020 voit son retour dans sa ville natale en tant qu’artiste associé à l’Opéra de Nice. Pour cette occasion, il a invité Hélène Grimaud, Renaud Capuçon et Nicolas Bringuier à venir se produire avec lui et l’Orchestre Philharmonique de Nice lors de cinq concerts exceptionnels. Ensemble ils présenteront sur la Côte d’Azur des œuvres de Dukas, Stravinsky, Brahms, Ravel et Chostakovitch. Après avoir travaillé avec les solistes les plus convoités de la scène classique internationale, Lionel souhaitait revenir à son premier amour – l’Orchestre Philharmonique de Nice – et présenter au public niçois ses plus grands coups de cœur musicaux de ces dernières années. C’est donc avec beaucoup de plaisir qu’il a accepté de regagner sa ville, ce qui lui donnera l’occasion de retravailler avec l’excellent orchestre et de préparer un programme de la plus haute qualité, qui soulignera l’importance de l’Opéra de Nice comme centre culturel au niveau national et international.


Entre ces dates à l’Opéra de Nice, Lionel sera aussi en tournée avec l’Orchestre Symphonique de Tokyo et dirigera l’Orchestre Symphonique de Sydney dans le superbe Opéra de Sydney. Il retourna ensuite aux États-Unis, pour travailler avec l’Orchestre Symphonique de Chicago et celui de Detroit avant de partir pour la Vienna’s Musikverein où il présentera le Concerto Op. 85 joué par Kirill Gerstein et accompagné par la Camerata de Salzburg.


Au cours de la saison précédente, Lionel s’est produit à travers le monde lors de tournées internationales. De la Nouvelle-Zélande à la Corée, en passant par Singapour, pour finir en Autriche, Lionel a dirigé de nombreux artistes de renommée mondiale, notamment son amie et pianiste Yuja Wang. Il est apparu avec la Staatskapelle de Dresde, où il a présenté un programme éclectique et éloquent, rassemblant des œuvres de Bartók, de Schumann et d’Eötvös. Il a également dirigé la violoniste légendaire Anne-Sophie Mutter avec l’Orchestre Philharmonique de Séoul lors d’une soirée dédiée à des œuvres inspirées de Paris, récoltant l’acclamation unanime de la presse et du public pour le caractère envoûtant de sa direction. Finalement, Lionel a effectué une tournée aux États-Unis, où il a dirigé l’Orchestre Symphonique d’Atlanta et l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles, débutant ces concerts avec une élégante interprétation du concerto pour piano n ° 2 de Chopin et finissant par l’intense Symphonie Nr. 6 de Chostakovitch.


Soucieux de se dépasser et désireux de se familiariser avec tous les répertoires du canon classique, Lionel a aussi travaillé de nombreuses œuvres d’opéra : Après avoir présenté différentes œuvres en Europe, au Mariinsky Theater et à l’Opéra de Valladolid, il a dirigé en 2018 une nouvelle production de Rigoletto à l’Opéra Royal Suédois. Sur un autre registre, Lionel compte à son effectif de nombreuses premières mondiales, comme le Concerto pour Cor Anglais et Orchestre de Rand, Karawane de Esa-Pekka Salonen, ou encore la première suisse de Trans pour Harpe et Orchestre de Saariaho. Quant à sa discographie, elle comprend entre autres deux compilations de musique de Ravel sur le label Deutsche Grammophon.


Lionel Bringuier a été nommé Chevalier de l’Ordre National du Mérite par le gouvernement français, a reçu la Médaille d’or à l’unanimité avec les félicitations du jury à l’Académie Prince Rainier III de Monaco ainsi que l‘Aigle de Cristal et la Médaille d’or de la Ville de Nice.


Scottish Chamber Orchestra

Acclamé dans le monde entier, le Scottish Chamber Orchestra (SCO) est l’une des cinq compagnies nationales des arts et du spectacle d’Écosse. Formé en 1974 et financé directement par le gouvernement écossais, le SCO se donne pour mission de rendre la musique classique accessible au plus grand nombre en sillonnant l’Écosse et en se produisant régulièrement dans les grands festivals nationaux et internationaux dont le Edinburgh International Festival, les Proms de la BBC, et en effectuant des tournées à l’étranger en fiers ambassadeurs de l’excellence culturelle écossaise.

Contribuant magistralement à la vie écossaise par-delà sa présence sur scène, l’Orchestre intervient dans les écoles, lycées et universités, hôpitaux, maisons de retraites, entreprises et centres socioculturels au travers de son programme de création et de formation continue.


Le SCO entretient des relations historiques avec des grands chefs d’orchestre invités, comme le chef d’orchestre honoraire Joseph Swensen, Emmanuel Krivine et François Leleux, Pekka Kuusisto, Richard Egarr, Andrew Manze et John Storgårds.


L’Orchestre entretient également des relations étroites avec de nombreux compositeurs à qui il a commandé près de 200 œuvres, notamment celles du regretté Sir Peter Maxwell Davies mais aussi à Sir James MacMillan, Martin Suckling, Einojuhani Rautavaara, Mark-Anthony Turnage, Nico Muhly et la compositrice associée Anna Clyne.

Une page nouvelle et passionnante s’est ouverte en septembre 2019 avec les débuts du jeune et fougueux chef Maxim Emelyanychev nommé chef principal de l’Orchestre. 

Le SCO et Emelyanychev ont publié leur premier album (Linn Records) en novembre 2019 consacré à la 9e symphonie en ut majeur dite La Grande de Schubert – œuvre qui était au programme du premier concert que Emelyanychev a donné avec le SCO en mars 2018.

Gabriel Fauré
Masques et Bergamasques op.112
Guillaume Connesson
Concerto pour piano (titre provisoire) - Création mondiale, commande de la Fondation Louis Vuitton
Francis Poulenc
Sinfonietta