Concert du Krystian Zimerman Quartet

Musique 20 avril 2023 – 20h30

© Bartek Barczyk/DR/Shigeto Imura/DR

Complet

Tarifs
0€
Lieu
Auditorium
Durée
1h30
Horaires
20h30

Avec Krystian Zimerman, c’est une véritable légende vivante du piano qui fait escale à l’Auditorium de la Fondation Louis Vuitton. Non content d’être l’un des plus grands pianistes de notre époque, il est également un artiste sensible et discret, en perpétuelle recherche, et dont les apparitions, tant en concert qu’au disque, sont rares et recherchées. Entouré de trois musiciens d’exception, ce spécialiste de la musique du XIXe siècle présente un répertoire dont il s’est rendu maître : deux des quatuors avec piano de Johannes Brahms, compositeur dont il est reconnu comme l’un des plus fins interprètes.

Le programme

Johannes Brahms
Quatuor avec piano n°2 op.26
Johannes Brahms
Quatuor avec piano op.60

Les artistes

Krystian Zimerman

La musique de Krystian Zimerman consiste en l’art d’organiser les émotions dans un temps donné. Le répertoire du pianiste polonais qui inclut Beethoven, Chopin, Schubert et Szymanowski révèle tant les subtilités d’expression que la clarté profonde de son talent à raconter des histoires par la musique. Si Krystian Zimerman figure aujourd’hui parmi les plus grands artistes de son temps, c’est grâce à la fraîcheur ainsi qu’à l’originalité de ses performances, toujours intensément personnelles et minutieuses dans l’attention qu’il porte au moindre détail. Il peut étudier une œuvre pendant des décennies, en explorer toutes les facettes et en contempler le sens avant de l’intégrer à son répertoire ou de l’emmener au studio d’enregistrement. Son approche s’inscrit dans un processus dynamique d’évolution créative, au sein duquel l’autocritique, la réflexion profonde et l’intuition jouent un rôle significatif. “The final thing – that which art is made of – happens in the concert hall”, note-t-il.

Krystian Zimerman est né à Zabrze, au sud de la Pologne, en 1956 dans une famille de musiciens. Il a été initié à la musique de chambre dès son plus jeune âge par les nombreux musiciens qui ont fréquenté la maison de ses parents. Ainsi, Krystian Zimerman a reçu ses premières leçons de piano à l’âge de cinq ans de son père pianiste. Il a ensuite étudié au Conservatoire de Katowice avec Andrzej Jasiński. Krystian Zimerman s’est révélé en 1975 quand il a remporté le premier prix au International Fryderyk Chopin Competition de Varsovie. Bien que le pianiste de 18 ans ait été le plus jeune lauréat du prestigieux concours, il a admis dans la foulée de ce succès qu’il avait besoin de temps pour que son jeu gagne en maturité. En 1976, il est invité par le légendaire Arthur Rubinstein afin de travailler avec lui à Paris. De nouvelles perspectives artistiques et psychologiques sont nées de cette époque d’apprentissage privilégié au près de l’un des plus grands pianistes du siècle précédent, à l’image du temps passé également avec Claudio Arrau, Emil Gilels, Sviatoslav Richter et Arturo Benedetti Michelangelo entre autres.

Depuis ces quarante dernières années, Krystian Zimerman a collaboré avec plusieurs interprètes de renommée mondiale. Il a joué de la musique de chambre aux côtés de Gidon Kremer, Kyung-Wha Chung et Yehudi Menuhin, et travaillé avec de grands chefs tels que Leonard Bernstein, Pierre Boulez, Bernard Haitink, Herbert von Karajan, Zubin Mehta, Riccardo Muti, André Previn, Seiji Ozawa, Sir Simon Rattle et Stanislaw Skrowaczewski.

En 2017-2018 il participé aux célébrations du centenaire de la naissance de Leonard Bernstein avec une série de représentations de The Age of Anxiety en compagnie, entre autres, du London Symphony Orchestra et du Berliner Philharmoniker dirigé par Sir Simon Rattle, et le Tonhalle Orchestra de Zurich dirigé par David Zinman. Parmi les évènements notables de l’actualité de Krystian Zimerman, mentionnons ses débuts en Chine avec le Shanghai Symphony Orchestra sous la direction de Paavo Järvi, ses concerts avec le Taipei Symphony Orchestra et le Bangkok Symphony Orchestra ; et les exécutions du Concerto pour piano n°1 de Brahms et du Concerto pour piano n°4 de Beethoven avec le Berliner Philharmoniker et le London Symphony Orchestra dirigés par Sir Simon Rattle. Aux côtés de cette dernière formation, il entame la saison 2018-2019 avec d’autres performances de The Age of Anxiety au Lucerne Festival et au Tokyo’s Suntory Hall. Dernièrement, il a rendu hommage au 250ème anniversaire de la naissance de Beethoven en donnant l’intégrale des 5 concertos. Il a reçu de nombreuses distinctions dont 4 disques de platine, ce qui, en musique classique, est une preuve d’excellence. Krystian Zimerman a été nommé Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur et décoré par le Ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres.

Le premier enregistrement de Krystian Zimerman pour Deutsche Grammophon, un récital de compositions de Chopin, sort en 1977. Sa discographie en tant qu’artiste exclusif de ce label comprend de nombreux enregistrements marquants, notamment les concertos pour piano de Beethoven et de Brahms avec le Wiener Philharmoniker sous la direction de Leonard Bernstein ; les concertos de Grieg et Schumann avec le Berliner Philharmoniker sous la direction de Herbert von Karajan ; les Préludes de Debussy et les deux concertos pour piano de Chopin avec le Polish Festival Orchestra, un ensemble de jeunes musiciens polonais remarquables créé par Krystian Zimerman pour marquer le 150ème anniversaire de la mort de Chopin en 1999. Il sort en août 2018 un album en hommage à son ami Leonard Bernstein. C’est un enregistrement d’une performance de la Symphonie n°2 du compositeur intitulée The Age of Anxiety avec le Berliner Philharmoniker sous la direction de Sir Simon Rattle. Dernière parution en 2022, un disque consacré aux œuvres de Bach et compositions de Karol Szymanowski, à l'occasion du 140e anniversaire du compositeur.

L’art de Krystian Zimerman, contrairement à la plupart des autres pianistes, est inextricablement lié à sa connaissance de la mécanique et de la structure de son instrument. Il a développé, pendant ses années de formation, des compétences pratiques en tant que monteur de pianos et technicien du clavier qu’il continue d’affiner encore aujourd’hui en étroite collaboration avec la célèbre facture Steinway & Sons basée à Hambourg.

Maria Nowak, Violon

Maria Nowak a débuté le violon à 7 ans. Elle est diplômée, avec mention, de l'Académie de musique de Poznan dans la classe de W. Mali´nski (1997) et de l'UdK Berlin dans la classe de Koji Toyoda. Très jeune, elle remporte les plus grands prix et récompenses lors de concours nationaux et internationaux de violon, notamment le 11ème Concours International de Violon H. Wieniawski à Poznan ou le Concours Eurovision, où elle représente la Pologne en 2006.

Elle se perfectionne dans les classes de M. Schwalbé et A.-S. Mutter. Elle fut titulaire de bourses d’études polonaises et a reçu le prix du Ministère de la Culture allemand. Elle se produit dans toute l'Europe et l'Asie, et enregistre pour des radios et télévisions polonaises, allemandes, néerlandaises et japonaises. En 1999, elle est premier violon du Polish Festival Orchestra, fondé par Krystian Zimerman, ce qui C marque le début de leur collaboration.

Katarzyna Budnik, Alto

Katarzyna Budnik est diplômée de l’Université Frédéric Chopin de Varsovie, où elle a suivi les cours de violon de Miroslaw Lawrynowicz, Andrzej Gebski et Janusz Wawrowski, tout comme les cours d’alto avec Piotr Reichert. Elle y est désormais professeur-assistant. Depuis 2014, elle est 1er alto au Sinfonia Varsovia. En 2013, elle reçoit le 3ème prix au Concours international de musique de l'ARD à Munich, un des plus prestigieux concours de musique classique.

Elle s’est également fait remarquer dans de nombreuses compétitions, telles que la 47ème édition du Beethoven's Hradec Musical Competition (République Tchèque, 2008, 1er prix), la 15ème édition du Concours International Johannes Brahms à Pörtschach (Autriche, 2008, 1er prix), la 8ème édition du National Jan Rakowski Viola Competition (Pozna´n, 2008, 1er prix), l’International Max Rostal Competition à Berlin (Allemagne, 2009, 2ème prix), l’International Max Reger Chamber Music Competition à Sondershausen (Allemagne, 2009, 2ème prix et meilleure performance d’une suite pour alto de Max Reger), la 4ème édition Michał Spisak International Competition à Da˛browa Górnicza (Pologne, 2010, le 2ème prix et meilleure performance d’une œuvre imposée). Elle se produit en soliste et musique de chambre en Pologne et en Europe. En 2010, elle participe au projet international Chamber Music Connects organisé par l’Académie Kronberg, où elle collabore avec Gidon Kremer, Tatjana Grindenko, Yuri Bashmet et Frans Helmerson. Elle se produit dans de nombreux festivals prestigieux, comme le Festival de Musique de Lancut, l’International Chamber Music Festival "Music on the Heights" à Zakopane ou au Kammermusikfest Lockenhaus (invitée par Gidon Kremer). Elle a reçu une bourse d’études du Ministère de la Culture et du Patrimoine national, mais aussi du programme "Young Poland".

Yuya Okamoto, Violoncelle

Yuya Okamoto est né à Tokyo en 1994, et reçoit sa première leçon de violoncelle à 6 ans. De 2010 à 2013, il étudie à la Music High School attached to the Faculty of Music à l’Université des arts de Tokyo, dans la classe de Nobuko Yamazaki. De 2013 à 2019, il suit les cours de Wen-Sinn Yang et Julian Steckel à la Hochschule für Musik und Theater München. Il étudie ensuite la musique de chambre avec Ana Chumachenko et Hariolf Schlichtig dans la même université. Il a également participé à des masterclasses avec Wolfgang Boettcher, Miklos Perenyi, Gustav Rivinius, Natalia Gutman, Jens Peter Maintz, Antonio Meneses, Peter Bruns et Tsuyoshi Tsutsumi. En 2011, il gagne le 1er Iprix et 4 prix spéciaux (notamment celui du public) à la 80ème édition du Japan Music Competition.

Il reçoit la “Mention honorable” au X Witold Lutoslawski International Cello Competition à Varsovie en 2015. En 2017, il reçoit le 2ème prix Eugène Ysaÿe au Queen Elisabeth International Music Competition en Belgique. Il a entre autres travaillé avec le Philharmonique de Bruxelles, l’Antwerp Symphony Orchestra, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, le Yomiuri Nippon Symphony Orchestra, le Tokyo Philharmonic Orchestra et le Tokyo Metropolitan Symphony Orchestra. Il s’est produit en musique de chambre avec Vadim Repin, Arabella Steinbacher, Svetlin Roussev, Philippe Graffin, Nobuko Imai, Jean-Guihen Queyras, Alexander Kniazev, Michie Koyama et Robert Kulek. A l’automne 2019, il part en tournée avec Krystian Zimerman (quatuor pour piano) en Italie et au Japon. Depuis 2013, il est titulaire d’une bourse de l’Ezoe Memorial Recruit Foundation.

En partenariat avec Radio Classique, medici.tv et Mezzo