Informations

La Fondation est actuellement fermée, elle rouvrira ses portes pour les expositions "Monet-Mitchell" à partir du 5 octobre 2022.

Katharina Grosse - Apollo, Apollo

Hors Les Murs Du 23.04.2022 au 27.11.2022

© ADAGP, Paris, 2022

Lieu
Espace Louis Vuitton Venezia
Calle del Ridotto, 1353 30124
Venise – Italie
Tél.
Tél. +39 041 8844318
Horaires
10h30 - 19h

Événement collatéral de la 59e exposition internationale d’art – La Biennale di Venezia

L’Espace Louis Vuitton Venezia a le plaisir d’annoncer l’inauguration de sa nouvelle exposition, qui présente une installation inédite de l’artiste allemande Katharina Grosse. Organisé à l'occasion de la 59e Biennale internationale d'art contemporain de Venise, cet événement collatéral s'inscrit dans le cadre du programme « Hors-les-murs » de la Fondation Louis Vuitton qui est déployé dans les Espaces Louis Vuitton de Tokyo, Munich, Venise, Pékin, Séoul et Osaka. Il répond à l’engagement pris par la Fondation de créer des projets internationaux et de les rendre accessibles à un plus large public.

''La peinture invoque un sens inconnu de la réalité, aussi tangible qu’une maison, aussi insaisissable qu’un esprit ''

Katharina Grosse

Katharina Grosse est née en Allemagne en 1961. Depuis la fin des années 90, elle s’attache à faire de sa pratique très personnelle de la peinture un outil puissant au service d’une ambition de transformer le monde. Ses oeuvres explorent les potentialités de la peinture bien au-delà des limites du cadre ou de la toile, en envahissant l’espace (sols, murs, plafonds, objets ou paysages entiers) pour donner vie à des sites picturaux multidimensionnels. Immergeant les visiteurs dans un océan de couleurs, ses installations questionnent et bouleversent leurs perceptions sensorielles et physiques.

À partir de 2013, Grosse élargit son champ en imprimant des photographies sur bâches en matière synthétique ou sur tissus (polyester et soie).. Dans un dialogue dynamique avec l’architecture, ses impressions – notamment au K11 art museum de Shanghai (2019) ou plus récemment au HAM d’Helsinki (2021) – alternent motifs abstraits, vues d’atelier, mais aussi images illustrant sa gestuelle de peintre.

Katharina Grosse, Study for Apollo, Apollo, 2021

© ADAGP, Paris, 2022

Dès mai prochain, ses oeuvres seront présentées lors de l’exposition "La Couleur en fugue", à la Fondation Louis Vuitton à Paris et, cet automne, une oeuvre originale commandée par la Fondation, en écho avec l’architecture de Frank Gehry, sera installée in situ.

Spécialement créée pour l’Espace Louis Vuitton Venezia dans un décor noir qui investit largement le sol et le mur, Apollo, Apollo révèle une image composite des mains de l’artiste imprimées sur un tissu en maille métallique. Cette oeuvre dépeint un moment de construction où les frontières entre le corps de Katharina Grosse et le support coloré se confondent dans l’acte de création. « L’image a été sélectionnée parmi une série de photographies illustrant des situations ou actions en lien, de près ou de loin, avec ma pratique de la peinture », déclare Katharina Grosse. « [...] Apollo, Apollo oscille entre surface, texture, image et objet, entre ordre et désordre, destruction et création, tension et libération, contrainte et fluidité de mouvement ».

Dans le contexte et l’imaginaire vénitien – des étoffes de Fortuny aux mosaïques de Terrazzo et à l’omniprésence de l’eau et de reflets – la fluidité métallique et l’intensité des couleurs d’Apollo Apollo (Tel un mantra aux connotations polysémiques, l'intitulé de l'oeuvre mêle la mythologie grecque à la conquête de l’espace) prennent ici une résonnance particulière. La surface reflète les mouvements des visiteurs et participe de l’effet miroir proprement vénitien. Entre transparence et opacité, laissant filtrer la lumière, Apollo, Apollo ouvre vers un monde onirique où chacun interroge sa perception du réel et de l’illusion.

Katharina Grosse. Study for Apollo, Apollo, 2021

© ADAGP, Paris, 2022

Commissaire

Claire Staebler, commissaire de l'exposition

L'artiste

Katharina Grosse

Née en 1961 à Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne, Katharina Grosse vit et travaille à Berlin et en Nouvelle-Zélande. Depuis la fin des années 1990, elle réinvente le support pictural en investissant directement l’architecture des institutions qui l’accueillent. Plus récemment, elle a élargi son champ d’expression en peignantsur des draps tendus ou en imprimant des photographies sur tissus dans une fascinante mise en abîme de sa pratique.

Ses oeuvres sont exposées dans les collections des plus grands musées tels que le Centre Pompidou de Paris, le Museum of Modern Art de New York, le Pérez Art Museum Miami, le Kunsthaus de Zurich, la Kunstsammlung NRW de Düsseldorf, la Lenbachhaus de Munich ou encore le MAXXI – Museo nazionale delle arti del XXI secolo de Rome.

Parmi ses récentes expositions institutionnelles et peintures in situ figurent la fresque psychylustro imaginée dans le cadre du programme Mural Arts Philadelphia (2014) ainsi que les installations yes no why later – exposée au Garage Museum of Contemporary Art de Moscou (2015) – et Untitled Trumpet – créée à l’occasion de la 56e Biennale de Venise (2015). L'artiste a également signé les oeuvres Rockaway pour le programme éponyme du MoMA PS1 à Fort Tilden aux États-Unis (2016), Asphalt Air and Hair pour l’ARoS Triennial d’Aarhus au Danemark (2017), This Drove My Mother Up the Wall (South London Gallery, 2017), la gigantesque peinture sur tissu The Horse Trotted Another Couple of Metres, Then It Stopped à Carriageworks (Sydney, 2018) et les expositions Wunderbild (National Gallery de Prague, 2018/2019), Mumbling Mud (Chi K11 Art Museum de Shanghai, 2018/2019 et Chi K11 Art Space de Guangzhou, 2019), sans oublier Mural: Jackson Pollock I Katharina Grosse dans laquelle son oeuvre est présentée aux côtés de l’emblématique tableau du peintre américain Jackson Pollock (Museum of Fine Arts de Boston, 2019/2020). Katharina Grosse poursuit ensuite sa carrière avec une nouvelle série d’installations : Is It You ? (Baltimore Museum of Art, 2020/2021), It Wasn’t Us (Hamburger Bahnhof – Museum für Gegenwart de Berlin, 2020/2021), Chill Seeping from the Walls Gets between Us (HAM – Helsinki Art Museum, 2021/2022) et Shutter Splinter (Biennale d’Helsinki, 2021).

L'artiste allemande a également enseigné l’art à la Weissensee Kunsthochschule de Berlin (2000-2009) et à la Kunstakademie de Düsseldorf (2010-2018). Elle a été nommée membre du jury de 2020 à 2023 pour l'attribution de bourses permettant à de jeunes artistes d'étudier à la Casa Baldi de l’académie Villa Massimo à Olevano Romano, non loin de Rome. Depuis octobre 2021, Katharina Grosse est par ailleurs Présidente du conseil d'administration du KW Institute for Contemporary Art de Berlin.