PIANO JAZZ SESSIONS : Ahmad Jamal

Musique Du 04.07.2019 au 06.07.2019

Piano jazz sessions de Ahmad Jamal, le 3 juillet 2019, à la Fondation Louis Vuitton, Paris

© Fondation Louis Vuitton / Quentin Chevrier

Piano Jazz Sessions

Il s’est fait très rare sur la scène parisienne, aujourd’hui le grand maître du jazz Ahmad Jamal choisit la Fondation Louis Vuitton pour sa dernière venue en Europe. Il y présente en avant-première mondiale le programme de son nouvel album, Ballades, dont la sortie est prévue à l’automne 2019. 

A 88 ans, tout comme Chopin, Liszt, Brahms, le jazzman de légende écrit ses Ballades. En complément de ces pièces en solo, quelques œuvres en duo et en quatuor, avec Herlin Riley (batterie), James Cammack (contrebasse) & Manolo Badrena (percussions), font de ce nouvel album un chef d’œuvre à découvrir en live et en exclusivité dans l'Auditorium de la Fondation. 

Pour la nouvelle génération de pianistes, Ahmad Jamal fait figure de mentor. C’est le cas du pianiste azéri Shahin Novrasli, dont la complicité musicale avec le maître du jazz s’est confirmée en 2016 à Paris alors qu’une transmission évidente s’opère entre eux lors de l’enregistrement de l’album Emanation dont Ahmad Jamal est le coproducteur.

Cet automne, Shahin Novrasli sortira lui aussi un nouvel album, From Baku to New-York City, produit par Ahmad Jamal. Le pianiste répond à l’invitation de son mentor et le rejoint à la Fondation Louis Vuitton, pour un concert unique dans le cadre de la Nocturne de la Fondation, le vendredi 5 juillet 2019.

L'artiste

Ahmad Jamal

Ahmad Jamal est né le 2 juillet 1930 à Pittsburgh en Pennsylvanie, ville natale de nombreux artistes de réputation mondiale pour leur œuvre et leur contribution à la musique classique européenne et américaine (c’est ainsi qu’Ahmad Jamal préfère appeler le jazz).

Il a commencé à jouer du piano à 3 ans, au même âge qu'Erroll Garner. Tous les deux ont suivi le même parcours scolaire, d’abord à l’école élémentaire puis au lycée. Ahmad Jamal a débuté ses études universitaires avec Mary Cardwell Dawson, éminente pédagogue à l’origine de l’entrée des premiers Afro-américains à la Metropolitan Opera Company. Lorsque Mme Dawson s’installe à Washington, DC, Ahmad Jamal poursuit ses études avec James Miller, contemporain d’Earl Wild, tous deux natifs de Pittsburgh.


Ahmad Jamal composait et orchestrait à 10 ans et jouait des œuvres de Franz Liszt tout en découvrant la musique de Duke Ellington, Art Tatum, Nat Cole, Erroll Garner et une foule d’autres musiciens, apprenant le grand répertoire américain. Il devint tellement doué à se constituer un vaste répertoire qu’il fut employé par des spécialistes de Pittsburgh bien plus âgés que lui. Ensuite, il devint membre de l’AFof M (American Federation of Musicians) à l’âge de 14 ans alors que l’âge minimum requis à l’époque était de 16 ans.

 

À 17 ans, il quitta le foyer familial à la demande de l’orchestre George Hudson et commença des tournées à travers le pays. L’orchestre George Hudson comprenait dans ses rangs Clark Terry et l’orchestrateur Ernie Wilkins. Lors de ces tournées, des concerts étaient organisés dans les grandes salles des Etats-Unis, notamment, l’historique Apollo Theater à New York et le Howard Theater à Washington, DC. Ahmad Jamal a joué à l’Apollo avec l’orchestre alors qu’il n’avait que 18 ans.

 

En 1951 il a créé sa propre formation et, avec l’aide de John Hammond, a commencé sa carrière discographique avec Okeh Records. Cette carrière s’est poursuivie pendant plus de soixante ans et a donné lieu à l’un des enregistrements les plus réussis de toute l’histoire de la musique instrumentale - « The Ahmad Jamal Trio, at The Pershing » que Clint Eastwood a utilisé dans « La route de Madison » et qui figure en bonne place dans « Le Loup de Wall Street ». Des compagnies de danse dans le monde entier en ont fait une de leur musique préférée, une composition qui ne cesse de marquer l’histoire de la musique.

 

Sa carrière s’étend sur de nombreuses époques, le big band, l’ère Parker / Gillespie, l’âge de l’électronique, etc., et il est l’un des compositeurs et interprète les plus cités dans le monde. Il continue d'enregistrer et produit de jeunes artistes.

 

Ahmad Jamal joue sur un piano Steinway depuis plus d’un demi-siècle.

Le programme

Concert Ahmad Jamal
Ballades
Ahmad Jamal
Piano
Herlin Riley
Batterie
James Cammack
Contrebasse
Manolo Badrena
Percussions